CommeAuCinema

Les Beaux jours

    en DVD le 23 Octobre 2013
Un film de avec , , (France)
Genre : Comedie - Duree : 1H34 mn
Distributeur : Le pacte - Editeur DVD : France Télévisions Distribution
Sortie à la Vente en DVD le 23 Octobre 2013
Sortie Blu-Ray le 23 Octobre 2013
Sortie en salles le 19 Juin 2013
Année de production : 2013
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.55/5(56 notes)
D'après le roman de "Une jeune fille aux cheveux blancs"

Résumé du film Les Beaux jours

Des beaux jours ? Caroline, fraîchement retraitée, n’a que ça devant elle : du temps libre et encore du temps libre. La belle vie ? Pas si simple... Comment alors tout réinventer ? Transgresser les règles, provoquer de nouvelles rencontres, ou bien simplement remplir son agenda ? À moins que tout soit déjà là ?...

Bande annonce

Galerie Photos ( 16 photos )

  • Les Beaux jours
  • Les Beaux jours
  • Les Beaux jours
  • Les Beaux jours
  • Les Beaux jours
  • Les Beaux jours
  • Les Beaux jours
  • Les Beaux jours
  • Les Beaux jours
  • Les Beaux jours
  • Les Beaux jours
  • Les Beaux jours
  • Les Beaux jours
  • Les Beaux jours
  • Les Beaux jours

Les avis sur le film Les Beaux jours

 

    Entretien avec Marion Vernoux

    Les Beaux Jours est d’abord un roman de intitulé Une jeune fille aux cheveux blancs. Pourquoi avez-vous eu le désir de l’adapter ?

    Ce n’est pas moi qui ai eu l’idée mais les producteurs , et , qui sont ensuite venus me proposer ce projet. C’est ça qui m’a plu au départ : qu’on vienne me chercher ! Quand j’ai lu le livre, j’ai commencé par me demander : en quoi cette histoire me touche ? Est-ce qu’honnêtement je peux m’en emparer ? Après tout, je ne suis pas cette femme, je n’ai pas soixante ans, je ne suis pas provinciale, ni dentiste... Pour autant et par le plus grand des hasards, me trottait dans la tête depuis quelques temps, un personnage de femme d’une soixantaine d’années dont je voulais raconter l’histoire, même si celle-ci n’avait rien à voir.

    Entretien avec Fanny Ardant

    Qu’est-ce qui vous plaisait dans le scénario des Beaux Jours ?

    C’est obscur, l’envie, ou pas, de jouer un rôle. Quand je reçois un scénario, je ne décortique pas les choses. Je suis comme un chien dans la forêt qui renifle une odeur et se dit : « j’ai envie ». Caroline, je l’ai aimée tout de suite. Et j’ai aimé Marion quand elle m’en a parlé. J’avais envie de l’interpréter, de rentrer en elle, avec toutes les choses d’elle que je ne connaissais pas encore. J’aime bien me sentir disponible, ne pas avoir une idée préconçue du rôle.

    Entretien avec Laurent Lafitte

    Quelle a été votre réaction à la lecture du scénario des Beaux Jours ?

    Le scénario me faisait penser à ma mère, qui a arrêté de travailler il n’y a pas très longtemps ! Lire cette histoire a développé mon empathie à son égard, m’a fait comprendre pas mal d’angoisses qu’elle m’exprimait, que j’entendais mais que je ne ressentais pas forcément. La retraite est un chambardement. Comment trouve-t-on sa place dans cette nouvelle vie, à quoi sert-on ? J’ai trente-neuf ans, tout ça est un peu abstrait pour moi... Même si ça commence à devenir un peu plus concret... J’aimais aussi beaucoup le scénario parce que ce n’était justement pas une simple histoire de femme à la retraite. Et le film fini enfonce encore plus le clou : c’est d’abord un film d’amour. Comment continue-t-on à avoir envie d’avancer, d’aimer, de construire quelque chose ? Comment fait-on avec l’usure du désir ? À quel moment ce qu’on a construit a-t-il plus de valeur que les tentations de la passion ? Comment trouver un équilibre entre ces deux extrêmes contre lesquels on est toujours un peu en combat : la raison et la passion ?

    Entretien avec Patrick Chesnais

    Qu’est-ce qui vous plaisait dans le projet de ?

    Que l’histoire soit émouvante et que, sans être dérangeante, elle nous bouscule un peu. Et puis mon rôle, celui du mari est d’une grande dignité, il n’y a jamais de sensiblerie ou de sentimentalisme.

    Critiques : Les Beaux jours 3 étoiles

    • Positif
      Positif
      3 étoiles
      " En dirigeant une icône comme si c'était une jeune première, Marion Vernoux a permis à une actrice souvent grave de révéler une loufoquerie victorieuse. Et en jouant le jeu, Fanny Ardant a fait naître la confiance en soi d'une cinéaste. De tels échanges sont assez rares pour que nous nous permettions de les saluer avec bonheur. "
      Yann Tobin (article entier disponible dans Positif n°628, page 32-33)
    • Le Journal du Dimanche
      Le Journal du Dimanche
      3 étoiles
      " Marion Vernoux signe un film qui a du coeur, réussi, délicat. "
      D.A (article entier disponible dans le Journal du Dimanche du 17/06/2013)
    • Première
      Première
      3 étoiles
      " Si ces thèmes et ces stéréotypes sont sous-jacents, la réalisatrice (...) les court-circuite avec une tendresse et un humour salvateurs, laissant à chaque personnage une chance d'émancipation. "
      E.V. (article entier disponible dans Première n°436, page 42)
    • L'Express
      L'Express
      3 étoiles
      " Au début, il y a quelque chose qui flotte. Un ton, un personnage, une ambiance, une atmosphère. C'est léger, presque insouciant (...) La vacuité menace, prête à désintégrer le truc en plein vol. Et puis non. Le film repart en avant, pousse un peu le bouchon. L'histoire prend corps. Celui de Fanny Ardant. "
      Eric Libiot (article entier disponible dans L'Express n°3233, page 118)
    • Télérama
      Télérama
      3 étoiles
      " Une comédie sentimentale, aussi légère qu'émouvante, qui envoie joliment valdinguer les principes de précaution et ne s'encombre pas d'explications psychologiques. "
      Jacques Morice (article entier disponible dans Télérama n°3310, page 63)

    Caractéristiques du DVD

    Bonus DVD :
    - Scène coupée (2’18)
    - L’envers du décor (2’34 et 3’05)

    Bonus Blu-Ray :
    - Scène coupée (2’18)
    - L’envers du décor (2’34 et 3’05)
    - Master class au forum des images (1h10)