Les Compagnons de Baal

Les Compagnons de Baal

Une série créée par , avec , Gérard Zimmermann, Jean Martin,
Spectateurs

Résumé du film

Dans la plus pure tradition de "Belphégor" (mars 1965), voici un feuilleton si terrifiant, si mystérieux, qu'il fut initialement diffusé en deuxième partie de soirée... accompagné du carré blanc !

Pour ceux qui ne peuvent s'en souvenir, le "carré blanc" était l'ancêtre de notre signalétique télévisée, le moyen de savoir qu'un programme allait comporter des séquences déconseillées aux jeunes personnes. Mettre ainsi le carré blanc sur un feuilleton produit par et pour la télévision semblait absurde. A moins qu'il ne participât au succès obtenu lors de la diffusion, de juillet à septembre 1968. Il n'y avait pas de meilleur moyen pour prévenir que ce feuilleton allait faire frissonner les téléspectateurs.
Amoureux des sociétés secrètes et des récits populaires à rebondissements-passion qu'il tenait sans doute de son grand père, Louis Feuillade - et de sa participation au fameux feuilleton "Rocambole", écrit et se réserve le premier rôle dans cette aventure sombre et noire, mettant en scène une confrérie diabolique prônant l'arrivée du Diable sur Terre et sanctifiant Baal, le démon tricéphale qui règne en enfer. Le ton est donné : meurtres, pièges, domination du monde et personnages sous influence. Le grand maître des Compagnons, Hubert de Mauvoloir, les yeux exorbités, hurle qu'il est immortel et qu'il attend depuis 2000 ans que son avènement vienne. Face à lui, le journaliste Claude Leroy (Champreux) et la secrétaire Françoise Cordier (une jeune , pré-cocoricocogirl !) vont échapper à tous les pièges, y compris quand des murs hérissés de pointes se rapprochent dangereusement sur eux... et c'est René Dary qui joue ici, comme dans "Belphégor", le rôle du commissaire dépassé par les événements. Quand nos héros ne sont pas menacés par des serpents, ils découvrent des cadavres, écrasés par des sacs de ciment ! Nous voyageons ainsi dans le Paris de l'époque, de L'île Saint-Louis au train fantôme de la fête de Montmartre.

C'est , le frère de Jacques, qui réalisa les 7 épisodes de ce feuilleton. Après sa diffusion, on attribua à la production une coloration subversive -Le Canard Enchaîné avait publié un dessin satirique mêlant les compagnons et le général De Gaulle. Il fallut attendre les années 80 pour que l'on ose une rediffusion... Depuis leur caverne, dans les souterrains de Paris, les compagnons appellent Lucifer en chantant "Cosmochronos est grand". Les entendez vous ? 1ère diffusion : Août-septembre 1968 (1ère chaîne).
Nationalité : France
Sortie à la Vente en VOD/DVD le 01 Septembre 2004
Année de production : 1968
Votre avis sur ce film ?
Ma note :
Exprimez-vous

En savoir plus sur Les Compagnons de Baal

Notes de Production

1. Le secret de Diogène (29 juillet 1968)
2. Les mystères de l'île Saint-Louis (5 août 1968)
3. Le spectre rouge (12 août 1968)
4. L'inquiétant professeur Lomer (19 août 1968)
5. La nuit du huit Trèfle (26 août 1968)
6. L'héritage de Nostradamus (2 septembre 1968)
7. L’éveil de Liliane (9 septembre 1968) > Plus
Remonter