Les Démons
Genre : Thriller - Durée : 1H58 mn
Sortie en salles le 14 Septembre 2016
Presse
Spectateurs

Résumé du film

Félix, 10 ans, enfant imaginatif et sensible, termine son année scolaire dans une banlieue d’apparence paisible. Félix a peur de tout : du possible divorce de ses parents, des maniaques qui s’en prennent aux petits garçons, des voisins louches, et même du sida. Peu à peu, les démons imaginaires de l’enfant côtoient ceux d’un monde réellement inquiétant.

Nationalité : Canada
Duree : 1H58 mn
Sortie en salles le 14 Septembre 2016
Année de production : 2015
Votre avis sur ce film ?
Ma note :
Exprimez-vous
Premier long-métrage de fiction du documentariste québécois Philippe Lesage, Les Démons est un film qui essaye de faire sentir par le prisme d'une mise en scène intimiste et généreuse -parfois un peu trop lente-, la perception des choses et du monde pour un enfant de 10 ans.
Il propose ainsi une étude audacieuse et troublante des angoisses enfantines en nous plongeant dans l'univers de Félix, un petit garçon hypersensible et à l'imagination fertile.
Si l'on s'autorise l'identification au personnage, on peut reconnaitre dans ce film très sensoriel et subjectif, des problèmes et des questions qui nous renvoient à des scènes de notre propre enfance, faisant échos à la découverte de soi-même, des autres, de la puissances des première attirances sexuelles et des dangers et des fantasmes qui l'entourent.
Les Démons est un vrai film d'auteur, qui malgré sa lenteur et le caractère oppressant de son intrigue -en particulier autour du pédophile-, peut parvenir à vous plonger dans une réminiscence affectueuse !
0 0 Commenter
le 23 août 2016 à 16:21

Séances dans 2 cinémas

Bande-annonce

Critiques

  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★

En savoir plus sur Les Démons

Notes de Production

« Les Démons aborde un sujet peu exploité au cinéma : les peurs d’enfants. C’est une histoire inspirée d’un mélange de faits réels et de perceptions pas toujours ancrées dans la réalité qui ont marqué mon enfance à la fin des années 80. Les enfants, en général, ont peur de tout ; dans cet univers déformé et imaginaire, il y a un monde bien réel, imparfait, parfois obscur et terrifiant, où s’agitent > Plus
Remonter