Les Kennedy - l'intégrale

    en DVD le 12 Juillet 2011
Une mini-série de Jon Cassar avec Greg Kinnear, Katie Holmes, Tom Wilkinson et Barry Pepper.
Titre original : THE KENNEDYS (Canada)
Genre : Série TV, Drame
Sortie à la Vente en DVD le 12 Juillet 2011
Sortie Blu-Ray le 12 Juillet 2011
Année de production : 2011
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.57 / 5 (74 notes)

Résumé de Les Kennedy - l'intégrale

1960. John Fitzgerald Kennedy est élu président des Etats-Unis. Toutes les ambitions de son clan peuvent désormais aboutir, sous couvert d’améliorer la situation du pays. Entre manipulations politiques et liaisons avec la mafia, l’ascension d’une famille controversée qui a marqué l’Histoire.

=> Voir la fiche série de Les Kennedy

Photos de Les Kennedy - l'intégrale (9)

Avis des Spectateurs

Moyenne : 3 étoiles (2.57 / 5)
19 avis 4 étoiles
21 avis 3 étoiles
17 avis 2 étoiles
17 avis 1 étoiles

Test DVD

0 étoile

Le 7 janvier 2011, la chaîne américaine The History Channel annonçait renoncer à diffuser la mini-série Les Kennedy, ne se satisfaisant pas de cette " interprétation dramatique ". C'était la suite logique d'une polémique de plus d'un an autour de la pertinence historique du projet et des intentions du producteur exécutif Joel Surnow (24 Heures Chrono), réputé conservateur. La série, refusée par tous les grands networks américains, a fini sur la petite chaîne câblée Reelz, où elle n'a pas dépassé les 2 millions de téléspectateurs.

Les Kennedy


En France, malgré ces critiques, l'acquisition des droits a également été disputée. Canal + était un temps favori, mais c'est finalement France 3 qui l'a emporté. Cependant la diffusion des premiers épisodes n'a pas été un franc succès d'audience et s'est accompagnée comme aux Etats-Unis d'un buzz négatif.

Si cette fiction est critiquable à bien des égards, elle a cependant été jetée au pilori avec une trop grande promptitude. Car aussi problématique soit-elle, l'association du soap et de l'Histoire crée dans le cas présent une alchimie qui n'est pas désagréable.

Faut pas dramatiser

Lors du générique de fin, on peut lire une mention, qui annonce la couleur et aurait à ce titre méritée d'être présente en début d'épisode :
" Cette minisérie est une dramatisation inspirée par des personnes et des faits réels.
Certaines scènes sont fictives et la chronologie de certains événements a été modifiée à des fins dramatiques.
"
Ceux qui s'attendaient ainsi à un docu-fiction les exonérant d'ouvrir un livre d'Histoire pour en savoir plus sur les Kennedy en seront pour leurs frais. La vocation première des Kennedy est le divertissement et cela passe donc par certains arrangements avec l'Histoire (l'absence de certains membres de la famille Kennedy, le mélange d'images d'archives réelles et fictives).

Le format relativement court ne joue également pas en faveur de la subtilité. Là où une série "traditionnelle" narre une période d'une année en une vingtaine d'épisodes, l'action des Kennedy s'étale sur huit ans pour huit épisodes, et ce sans compter les flash-backs. On peut alors parfois avoir le sentiment d'un saupoudrage de faits historiques sur une trame de soap. Sans compter que dans certains épisodes, les allers-retours constants entre présent et passé sont légèrement agaçants. Quant à la psychologie des personnages, elle n'a pas réellement le temps d'être fouillée et semble souvent caricaturale.

Les Kennedy


On s'attache…

Cela dit, et c'est un atout essentiel pour une série, on prend plaisir à regarder Les Kennedy. A condition, bien sûr, de ne pas trop en savoir sur l'histoire de cette famille et de la présidence JFK, ou en tout cas de l'oublier un peu le temps d'un épisode.

La qualité des Kennedy tient d'abord à un casting remarquable, qui se prête vraiment au jeu. On frôle parfois le concours de sosie ou le cabotinage, mais les prestations des acteurs sont parfaitement crédibles. De même, la production, sans être particulièrement innovante, est tout à fait efficace et extrêmement méticuleuse.

Alors que la composante soap des Kennedy est celle qui suscite le plus de critiques envers la série, c'est aussi celle qui lui donne son unité, la rend attachante et même pertinente. La fiction casse le mythe, non pas parce qu'elle appuie là où ça fait mal, mais parce qu'elle incarne et redonne vie à cette famille qui était devenue l'apanage des historiens. On regarde Les Kennedy parce que, parallèlement à la campagne présidentielle, au Mouvement des droits civiques et à la crise des missiles de Cuba, il y a aussi les turbulences amoureuses de John et Jackie, la maladie de John, ou encore l'émancipation de John et Bob de leur père Joe.

On suit la petite histoire par plaisir et la grande par intérêt, et la seule chose dont on a envie après le générique de fin, c'est d'aller ouvrir une encyclopédie pour en savoir plus.

Pourquoi ? Comment ? - Les bonus

Les bonus du DVD Les Kennedy - L'Intégrale ne sont pas prolifiques. À vrai dire il n'y en a même qu'un seul : un making-of. Mais un bon gros making-of de 40 minutes pour expliquer le projet et révéler ses secrets de fabrication.

Le producteur exécutif Joel Surnow, le réalisateur Jon Cassar, et les acteurs principaux commencent par nous expliquer comment ils ont conçu la série et quelle vision ils ont voulu faire partager. Puis chacun des acteurs principaux détaille la façon dont il est entré dans son personnage. Et enfin, les différents techniciens nous racontent comment ils ont recréé l'univers des Kennedy à travers les décors, les accessoires, le maquillage…

En nous faisant partager leur réflexion et en nous montrant leur travail, les concepteurs des Kennedy répondent ainsi aux critiques les plus faciles qu'on a pu leur faire.
Raphaël Pasquier

Réagir sur Les Kennedy - l'intégrale