Genres : Drame, Sport - Durée : 1H30 mn
Sortie en salles le 26 Juin 2013 - en VOD/DVD le 30 Octobre 2013
Presse ★★★
Spectateurs ★★★
Déjà vu ce film ?
Ma note :

Résumé

JB, jeune prodige de 16 ans, est le dernier à intégrer le centre de formation où évoluent les plus grands espoirs du ballon rond.
Entre l'amitié, la compétition, les rivalités et son attirance pour Lila, une jeune fille passionnée de street art, JB va devoir se battre malgré le lourd secret qui pourrait l'empêcher d'atteindre son rêve.
Nationalité : France
Duree : 1H30 mn
Sortie à la Vente en VOD/DVD le 30 Octobre 2013
Sortie en salles le 26 Juin 2013
Année de production : 2013

Critiques

  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★

Actu à propos de Les Petits Princes

Sur le terrain avec Les Petits Princes (Vidéos)

Sur le terrain avec Les Petits Princes (Vidéos)

Comment allier la passion du foot et les premiers émois de l'adolescence ? C'est ce que s'est demandé Vianney Lebasque avant de réaliser Les Petits Princes, son premier long métrage sur de jeunes footballeurs qui sont aussi lycéens, amis, amoureux… (26/06/2013) > Suite
Bensalah dépoussière La vie est un long fleuve tranquille

Bensalah dépoussière La vie est un long fleuve tranquille

Comme pour le film d’Etienne Chatillez, le film Les petits princes de Djamel Bensalah sera une comédie où les familles Groseille et Lequenois font place à une jeune bourgeoise de Neuilly (Rachida Brakni) qui accueille son neveu issu des cités de banlieue. (23/07/08) > Suite

En savoir plus sur Les Petits Princes

Entretien avec le réalisateur Vianney Lebasque

Pourriez-vous nous résumer le film ?

Les Petits Princes est l’histoire d’un jeune homme, Jean-Baptiste, qui a un talent certain pour le foot. Il vient de la campagne, son père est agriculteur, il rêve de devenir footballeur professionnel et un jour, il a l’opportunité d’intégrer un centre de formation. Mais JB a un talon d’Achille : son anomalie cardiaque. N’ayant pas le droit de faire du sport à haut niveau, il falsifie les documents du médecin pour pouvoir intégrer ce centre, et le but est de savoir jusqu’où il va pouvoir aller pour réaliser son rêve.

Entretien avec le producteur Marc-Etienne Schwartz

Quelle est l’origine du film ?

La genèse de ce projet vient d’une amitié, d’une rencontre avec Vianney, d’une passion commune pour le cinéma. Nous partagions régulièrement nos lectures, confrontions nos points de vue, puis un jour, au cours d’une discussion, nous avons réalisé que le paysage cinématographique manquait de films portant sur le football malgré le nombre de distributeurs et de chaines télévisées qui investissent dans ce sport. Nous avons fait un état des lieux, de ce qui avait été fait. Très vite, nous nous sommes tournés vers la période la plus cruciale, la plus importante, celle ou tous les espoirs sont permis, ou l’on parle encore de passion, celle de l’adolescence et des centres de formation.

Entretien avec Reda Kateb (Reza)

Comment avez-vous intégré ce projet ?

Dès la première lecture du scénario, j’ai été séduit par le projet. Habitué à recevoir des propositions pour des rôles de dealer, de caïd, j’ai senti qu’avec Les Petits Princes, j’aurais autre chose à défendre. J’ai, tout de suite, souhaité rencontrer Vianney, et cette première rencontre m’a enchanté. Vianney connaissait très bien son sujet et on sentait qu’il souhaitait faire un vrai film de cinéma. Un film pour faire plaisir au public, un film populaire avec une histoire personnelle à raconter. J’ai donc très rapidement accepté le rôle.

Entretien avec Paul Bartel (JB)

Qu’est-ce qui vous a plu dans ce projet ?

Le projet était, pour moi, un gros challenge à relever, d’une part car il fallait avoir un très bon niveau sportif pour jouer au football. Le scénario aussi, l’histoire de JB, ses rencontres, son amour pour Lila également.

Vous êtes un fan de football ?

En fait non, pas du tout, je suis plutôt fan de tennis de table moi. J’ai donc du beaucoup m’entrainer pour ce rôle.

Entretien avec Samy Seghir (Selim)

Quel personnage interprétez-vous dans le film ?

J’interprète le personnage de Selim. Si je devais le décrire, je dirais que c’est un garçon fragile. Son grand frère est pro et bien meilleur que lui, il se mesure constamment à lui, et en souffre beaucoup. Selim joue souvent perso, les tactiques il n’en a rien à faire. Il est numéro 10 : milieu offensif, il occulte régulièrement l’esprit d’équipe. Il rejette JB lors de son arrivée au centre. C’est un meneur, il met l’ambiance, il fait rire, il se moque des autres. Le fait que JB, son rival, soit un bon joueur accentue les hostilités.

Entretien avec Margot Bancilhon (Lila)

Comment avez-vous intégré ce projet ?

Vianney m’a contactée. Il m’a demandé si j’aimais le foot, il se trouve que ce n’était pas ma tasse de thé, mais apparemment cela n’était pas grave. Finalement dans le film, le foot n’est qu’une trame de fond, le sujet est plutôt la passion et les rêves des ados, leur déterminisme et leurs espoirs.

Quel personnage interprétez-vous dans le film ?

Mon personnage c’est Lila, une jeune lycéenne qui fait du street art, elle est en marge par rapport aux autres personnages du film. C’est la sœur d’Anaïs (une nana assez friquée et super belle). Ce qui est intéressant, c’est qu’elle est vraiment dans sa bulle et donc en contraste avec l’équipe de foot et cet univers-là. C’est une richesse supplémentaire. Elle rencontre rapidement JB au lycée qui va devenir plus qu’un ami. Ce film c’est aussi l’histoire de leur amour.

Pourriez-vous nous parler un peu plus de la relation qui unie JB et Lila dans le film ?

Je pense que ce qui rapproche Lila et JB c’est justement leurs différences. Pour JB, elle représente une échappatoire. Avec elle, il est loin de sa campagne, loin du centre et il ne pense plus à son handicap. Il est plus fort et plus sincère à ses côtés.

Entretien avec Amélie Chavaudra (Anaïs)

Comment décririez-vous Les Petits Princes ?

Je décrirais le film comme une comédie et un film social, ça regroupe assez bien les deux. C’est vraiment tout public, ce n’est pas un film uniquement sur le foot qui ne peut pas plaire aux femmes, il y a de belles histoires. Et même lorsqu’on est concentré sur l’aspect « foot » du scénario, il n’est pas du tout traité comme on a l’habitude de le voir à la télé. C’est un film intéressant pour son réalisme, ses personnages, et leurs histoires.

Caractéristiques du DVD

Bonus :
- Au cœur du terrain
- La vie en centre de formation
- Street art et clip de tournage
- Autour du cœur

> Plus

Avis sur Les Petits Princes

    Remonter