Les quatre cents coups

    en DVD le 29 Octobre 2003
Un film de , avec , , , et (France)Genre : Comedie Dramatique, Drame - Duree : 1H35 mn
Distributeur : MK2 Editions - Editeur DVD : MK2 Editions
Sortie à la Vente en DVD le 29 Octobre 2003
Sortie en salles le 20 Octobre 2004
(Reprise, Première sortie le 03 Juin 1959)
Année de production : 1959
Film à partir de 8/10 ans
Avis spectateurs : 2 étoiles 2.48 / 5 (125 notes)

Résumé de Les quatre cents coups

A à peine quatorze ans, Antoine DOINEL n'a que des ennuis, tant à l'école qu'à la maison. Il sèche l'école avec son copain René pour ne pas avoir de rendre de compte à sa maîtresse à qui il doit un epunition. Dans la rue, il aperçoit alors sa mère dans les bras de son amant. Le lendemain, il retourne à l'école sans mot d'excuse, et espère s'en tirer en disant à l'instituteur que sa mère est morte !

Acteurs et Actrices de Les quatre cents coups

Bande annonce de Les quatre cents coups

Photos de Les quatre cents coups (8)

Avis des Spectateurs

Moyenne : 2 étoiles (2.48 / 5)
27 avis 4 étoiles
37 avis 3 étoiles
30 avis 2 étoiles
31 avis 1 étoiles

Caractéristiques du DVD

Disponible en édition simple le 22 Août 2001 et en édition Collector, collection "Un film + un livre" le 20 Août 2003.

Bonus - Editions Simple et Collector :
Cycle "Les aventures d'Antoine Doinel" - 1er film
- Présentation du film par Serge Toubiana
- Commentaire audio de Robert Lachenay
- Court métrage : "Les mistons" de (1958 - 28' - n&b)
- Présentation du court métrage par Serge Toubiana
- Commentaire audio du court métrage de Claude de Givray
- Documents d'archives :
- Bouts d'essais de , et Richard Kanayan
Extrait de l'émission "" (1961)
Extrait de l'émission "Reflets de Cannes" (1959)


Bonus - Edition Collector :
Le Livre : Les Quatre Cents Coups de M. Moussy et F. Truffaut (Editions Gallimard, 1959 – Collection Folio – 126 pages)
Récit d’après le premier long métrage de .
et Marcel Moussy ont écrit le récit d’Antoine Doinel, l’histoire des quatre cents coups, non pas comme un film raconté, mais comme un vrai roman.

Réagir sur Les quatre cents coups