Genre : Comedie - Durée : 1H35 mn
Sortie en salles le 19 Septembre 2012 - en VOD/DVD le 23 Janvier 2013
Presse ★★★
Spectateurs ★★★
Déjà vu ce film ?
Ma note :

Résumé

Hortense Laborie est une cuisinière réputée qui vit dans le Périgord. A sa grande surprise, le Président de la République la nomme responsable de ses repas personnels au Palais de l’Elysée. Malgré les jalousies des chefs de la cuisine centrale, Hortense s’impose avec son caractère bien trempé. L’authenticité de sa cuisine séduira rapidement le Président,
mais dans les coulisses du pouvoir les obstacles sont nombreux…

D'après une histoire vraie
Nationalité : France
Duree : 1H35 mn
Sortie à la Vente en VOD/DVD le 23 Janvier 2013
Sortie en salles le 19 Septembre 2012
Année de production : 2012

Bande-annonce

Critiques

  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★

Actu à propos de Les Saveurs du Palais

Box-Office 14h : Un héritier et une cuisto au coude à coude

Box-Office 14h : Un héritier et une cuisto au coude à coude

Il s'en serait fallu de peu pour que la plus grosse sortie de cette semaine, Jason Bourne : L'Héritage, suite de la trilogie avec Matt Damon, ne se fasse battre par le film français Les Saveurs du palais, récit inspiré de l'histoire vraie d'une chef cuisinière dans les couloirs du palais de l'Élysée. Pas de quoi s'effrayer néanmoins pour les puristes des films d'action puisque les gros bras de Jeremy Renner devraient faire monter les chiffres d'ici une petit semaine. (19/09/12) > Suite
Jean d'Ormesson sera François Mitterand sur grand écran

Jean d'Ormesson sera François Mitterand sur grand écran

L'homme de lettres Jean d'Ormesson prêterait ses traits au président François Mitterrand pour les besoins du film Les Saveurs du Palais, avance le quotidien Le Parisien dans son édition du mercredi 19 octobre. L'Académicien donnerait la réplique à Catherine Frot dans ce long métrage inspiré par le parcours de la chef cuisinière Danièle Mazet-Delpeuch. (19/10/11) > Suite

En savoir plus sur Les Saveurs du Palais

Entretien avec Jean d'Ormesson

On connaissait l’Académicien, le philosophe, l’homme de lettres et l’éditorialiste. Dans Les Saveurs du Palais, on découvre l’acteur. Une activité qui vous tentait, semble-t-il, depuis longtemps.
Il y a quelques années, lors d’un déjeuner à Roland-Garros où je me trouvais assis à côté de Bernard Murat, je lui avais effectivement confié qu’un de mes grands regrets était de ne pas avoir été acteur. Il m’a pris au mot et, quelques jours plus tard, m’a proposé d’interpréter le personnage du père dans une adaptation de Mon père avait raison, de Guitry. J’ai passé un essai qu’il a trouvé concluant, ai commencé à apprendre le rôle, Bernard Murat semblait satisfait, quand tout à coup, il me dit : « Maintenant, il va falloir vous engager pour trois mois. » Trois mois ! A l’époque, je préparais un livre et l’idée d’être bloqué si longtemps m’avait semblé effrayante. Comme le personnage du père n’apparaissait que dans le premier acte, je lui ai demandé s’il me serait possible de quitter le théâtre à 21h30. « Impossible », m’a-t-il répondu, « vous devez rester pour saluer. » Je ne pouvais pas. J’ai donc raté ce rendez-vous.

Entretien avec Etienne Comar

Comment est né le projet du film ?
J’avais depuis longtemps envie de m’attaquer à un film qui traite de l’émotion culinaire… Il y a trois ans, j’ai lu un portrait écrit par Raphaëlle Bacqué dans Le Monde consacré à Danièle Delpeuch ; une page entière dans laquelle elle revenait sur ses années passées dans les cuisines privées de l’Élysée. Son histoire me captive tout de suite car pour une fois il ne s’agit pas d’un grand chef ou d’un restaurateur, mais d’une femme cuisinière, simple et authentique… Étant dans le Périgord, je contacte Danièle Delpeuch. « Venez déjeuner dimanche », me dit-elle. Je me rends à la Borderie, et découvre cet endroit magnifique, plutôt maison d’hôte que ferme, où Danièle a établi sa base depuis des années. Nous passons cinq heures à table. Nous mangeons divinement et tout de suite, je suis frappé par sa convivialité, par la manière qu’elle a de faire participer les invités au repas. Nous parlons longuement ensemble de sa vie. Au-delà du fait qu’elle a cuisiné pour un Président de la République, je sens chez elle une dimension romanesque forte...

Entretien avec Christian Vincent

Les Saveurs du palais suit la trajectoire d’une cuisinière, Hortense, dont on fait la connaissance sur une base scientifique perdue en Antarctique où elle effectue les derniers jours d’une longue mission. Avant de découvrir qu’elle a été, durant plus de deux ans, la cuisinière privée du Président de la République à l’Élysée. L’histoire est vraiment singulière.
lorsque m’a parlé de cette femme qu’on avait dénichée dans le Périgord pour être la cuisinière du Président, j’ai tout de suite vu qu’on tenait quelque chose d’incroyablement fort et original. J’aimais beaucoup l’idée de pénétrer dans le Palais de l’Élysée par ses sous-sols et d’y montrer ses coulisses. Mais ça ne suffisait peut-être pas à faire un film. C’est quand j‘ai découvert qu’après avoir passé deux ans à l’Élysée, cette femme avait postulé pour aller travailler sur une base scientifique perdue de l’océan Antarctique que j’ai vu le film. Il y avait là deux parcours extrêmement romanesques qui offraient la possibilité d’une construction passionnante. l’occasion d’opposer deux mondes, de montrer un personnage confronté à deux univers totalement opposés.

Entretien avec Catherine Frot

Quelle a été votre première réaction lorsqu’on vous a proposé le rôle d’Hortense ?
J’ai tout de suite senti que c’était une belle proposition ; intéressante mais pas facile. Hortense est un personnage assez peu commun. J’avoue, qu’au début, je ne savais pas très bien par quel bout l’attraper.

Ce qui n’est pas de nature à vous arrêter.
Au contraire. J’aime le challenge.

Parlez-nous de votre première rencontre avec Danièle Delpeuch.

Caractéristiques du DVD

Bonus :
- Making Of
- Bande-annonce
- 2 recettes du film, pour cuisiner chez vous comme à l'Elysée !> Plus

Notes de Production

11 Octobre 2011 - Catherine Frot dans les cuisines de la République
L'art culinaire et la politique seront au programme de Les Saveurs Du Palais, l > Plus

Avis sur Les Saveurs du Palais

    Remonter