CommeAuCinema

Les Simpson : Le Film

    en DVD le 13 Février 2008
Petite série deviendra grande… très grande !
Un film de avec les voix en VO de Nancy Cartwright, Hank Azaria, Harry Shearer, Tress Macneille, Albert Brooks, Minnie Driver...
Titre original : THE SIMPSONS MOVIE (Etats-Unis)
Genre : Animation - Duree : 1H40 mn
Distributeur : 20th Century Fox - Editeur DVD : Fox Pathé Europa (FPE)
Sortie à la Vente en DVD le 13 Février 2008
Sortie Blu-Ray le 13 Février 2008
Sortie en salles le 25 Juillet 2007
Année de production : 2007
Film à partir de 12/14 ans
Avis spectateurs : 4 étoiles 3.68/5(1412 notes)
D'après la série TV Les Simpson.
=> Voir notre dossier spécial D'ooooh : Les Simpson ont 20 ans !

Résumé du film Les Simpson : Le Film

La famille jaune à l'humour décapant connait enfin la gloire hollywoodienne. Les 11 scénaristes de la série se sont associés au réalisateur de Monstres & Cie pour adapter sur grand écran l'univers déjanté des Simpson. Insolents, délirants et hilarants, ils ont tout pour faire rire toute la France cet été.

Galerie Photos ( 18 photos )

  • Les Simpson : Le Film
  • Les Simpson : Le Film
  • Les Simpson : Le Film
  • Les Simpson : Le Film
  • Les Simpson : Le Film
  • Les Simpson : Le Film
  • Les Simpson : Le Film
  • Les Simpson : Le Film
  • Les Simpson : Le Film
  • Les Simpson : Le Film
  • Les Simpson : Le Film
  • Les Simpson : Le Film
  • Les Simpson : Le Film
  • Les Simpson : Le Film
  • Les Simpson : Le Film

Les avis sur le film Les Simpson : Le Film

 

    D'ooooh ! Homer, Marge... Et leurs papas !

    Après 18 ans de bons et loyaux services à la télévision, les Simpson débarquent enfin sur grand écran ! L'occasion pour nous de rencontrer les voix françaises d'Homer et Marge, et Matt Groening et Al Jean, les papas de la série !

    Notre critique : Les Simpson : Le Film

      Petite série deviendra grande… très grande !

    • Comme Au Cinema
      Comme Au Cinema
      0 étoile
      Décembre 1989. Le monde entier a les yeux rivés vers l’Europe, encore sous le choc de la chute du mur de Berlin quelques jours plus tôt. Oui, la planète regarde – souffle coupé – le Vieux Continent… sauf nos potes les Yankees qui découvrent, juste avant Noël, leurs nouveaux meilleurs amis. Homer, Marge, Bart, Lisa et Maggie Simpson déboulent dans les petites lucarnes US (puis celles du monde entier) et ne tardent pas à révolutionner le concept même de « famille ». Le reste, comme on dit, fait partie de la légende : succès monstrueux et empire marketing à la limite de l’indécence, cette tribu dysfonctionnelle et totalement politiquement incorrecte fait rapidement les beaux jours de la – pourtant droitière – Fox.

      Bizarrement, il aura tout de même fallu 18 ans pour que le studio de grand renard parvienne à convaincre Matt Groening de balancer ses bébés sur grand écran.
      Tadaaaa ! Juillet 2007, le résultat est là et, pour nous qui avons grandi en les regardant ne pas vieillir, c’est avec une curiosité presque malsaine (s’ils se loupent, on les tue !) qu’on s’installe dans la salle.

      Groening a la pression, il le sait… et ce saligaud s’en amuse. Dès l’ouverture, le ton est donné : la famille Simpson est au ciné devant l’adaptation grand écran d’Itchy & Scratchy, quand soudain Homer se lève et s’insurge de payer pour « un truc qu’on peut voir gratos à la téloche ». Bienvenue dans le film du film du film.

      Cette fois, c’est la crise : Homer a encore fait une boulette… qui menace la vie de tous les habitants de la ville, rien que ça. Comme à l’accoutumé, un pet de mouche est prétexte aux pires divagations scénaristiques. Et comme à l’accoutumé, on accroche direct.

      Une liberté de ton sacrifiée au dollar ? Que nenni ! Ca jure, ça rote, ça ment, ça vole… et ça se moque rageusement. Springfield terre de tous les vices ? Non, les Simpson simplement témoins de leur joyeuse société schizophrène. Pour le pire, et surtout pour le meilleur. En gros, on rassemble les meilleurs (Groening au scénario, David Silverman à l’animation, ou encore Danny Elfman et Hans Zimmer à la partition) et on se lâche.

      Parfaitement fidèle à l’esprit de la série, Les Simpson : Le Film est en fait un immense terrain de jeu où la Groening team s’éclate à égratigner tout et n’importe qui (ah, les irrésistibles caméos des Greenday ou de Tom Hanks…). Et nous, hilares, on se régale de voir notre si belle culture de consommation se prendre gifle sur gifle.
      Le pied.

      NB : Guettez la scène de SpiderCochon. Bientôt culte.

    Critiques : Les Simpson : Le Film 3 étoiles

    • 20 Minutes
      20 Minutes
      3 étoiles
      " Les amoureux de la série ne seront pas déçus car la dérision et l’émotion affleurent pour fêter dignement les 20 ans des Simpson. "
      (Article entier disponible dans 20 Minutes du 17/07/2007)
    • Le Point
      Le Point
      3 étoiles
      " Loin de toute surenchère, les créateurs sont restés fidèles au côté « dessiné à la main ». Bien leur en a pris. Le film est réussi. "
      François-Guillaume Lorrain (article entier disponible dans Le Point n°1818, pages 74-75)
    • Le Journal du Dimanche
      Le Journal du Dimanche
      3 étoiles
      " L’intrigue est prétexte à aligner les fous rires. (…). L’émotion et la psychologie gagnent du terrain au détriment du rythme, qui caractérise les épisodes de vingt-deux minutes. "
      Stéphanie Belpêche (article entier disponible dans le Journal du Dimanche du 22/07/2007)
    • Metro
      Metro
      3 étoiles
      " Leurs loufoques aventures quotidiennes dans la banale petite ville de Springfield égratignent les piliers de la société nord-américaine, religion, valeurs familiales, culte de la réussite… (…) cette adaptation centrée sur le personnage d’Homer ralentit le rythme des gags mais conserve leur mordant. "
      Rébecca Frasquetparis (article entier disponible dans Metro du 25/07/2007)
    • Ouest France
      Ouest France
      3 étoiles
      " On les retrouve (les Simpson), mais en plus grand, dans une farce qui jubile comme toujours de dérision, d’iconoclasme, de provocation, de bêtise et de tendresse avant tout. "
      (Article entier disponible dans Ouest France du 25/07/2007)

    Caractéristiques du DVD

    Image : DVD 9 - 16/9 compatible 4/3 – Format 2.35
    Son : Dolby Digital 5.1 et DTS en Français, Dolby Digital 5.1 en Anglais
    Sous-titres : Anglais, Arabe, Français et sourds et malentendants.

    Bonus :
    - Commentaires de , , , , , Dan Castellaneta, rejoints par Yeardley Smith
    - Commentaires des réalisateurs par , Mike B. Anderson, Steven Dean Moore et Rich Moore
    - Scènes coupées
    - Russ Cargill - “Niveaux”
    - Des nouvelles de Springfield
    - DMV
    - Camion de saucisses
    - Empereur Moe
    - Fin alternative
    - Le monologue d’Homer dans le Tonight Show
    - Les Simpson jugent American Idol
    - Homer présente American Idol
    - “Let’s All Go To The Lobby”
    - Alternate Character Designs Nouveau design des personnages par les réalisateurs et

    Notes Techniques

    SonImagePackagingMenuBonus
    4/55/53/55/53/5

    Notes de Prod.

    Les Simpson : 20 ans et toutes leurs dents…

    Avant de devenir célèbre sous sa forme actuelle, la famille Simpson a connu d'autres aspects et d'autres formats. Sa toute première apparition a eu lieu en 1987 dans la bande dessinée de « Life in Hell ». Les Simpson sont devenus un dessin animé dans le « Tracey Ullman Show », le 19 avril 1987, avec 48 épisodes de 2 minutes chacun.

    Entretien avec Matt Groening, James L. Brooks et Al Jean

    Pourquoi avoir attendu aussi longtemps avant de faire un film ? Etait-ce lié à votre investissement dans la série ou a-t-il fallu du temps pour développer une histoire ?
    : Nous souhaitions faire un film depuis longtemps. Lors de la troisième année de production notamment, un épisode avait particulièrement attiré notre attention. En l’étoffant un peu, il y avait de quoi faire un excellent film. Il y a deux ans, nous avons tous pensé qu’il était temps pour nous d’explorer cette piste et d’en faire quelque chose de différent du format classique.

    Dans la famille Simpson, je voudrais...

    Le père : Homer

    Etre un mari dévoué n’empêche pas Homer d’avoir quelques défauts… Il a notamment pour habitude d’oublier toutes les dates d’anniversaires et celles des vacances, de mâcher la bouche ouverte, de traîner dans un bar miteux avec tous les voyous et bons à rien de la région, de se moucher dans les serviettes de toilette avant de les reposer au milieu des autres, et de se gratter avec ses clés. Malgré toutes ces petites fantaisies, la famille est ce qui compte le plus au monde pour lui et il serait capable de faire n’importe quoi pour le prouver - même de passer pour un idiot...