Résumé du film

Devant la verrière d’un atelier, dans la clarté changeante du soleil d’hiver, un piano et... Alfred Brendel qui livre les fruits de ses recherches, de ses réflexions et surtout de son extrême sensibilité à propos des trois dernières sonates de Schubert. La réalisation sobre de recueille ce mystère, ce charme schubertien mêlé de désespoir que Brendel semble si bien connaître.
« On m’avait demandé de faire un film sur Alfred Brendel. Mais Arte a trouvé que c’était trop sobre. C’est un film où je me suis mise en arrière plan, en laissant Brendel s’exprimer sur les trois dernières sonates de Schubert – qui sont des sonates déchirantes –, et je l’ai laissé parler, je l’ai laissé jouer. » C. Akerman, Bref n° 100, novembre 2011
Nationalité : France
Duree : 49 mn
Année de production : 1989
Votre avis sur ce film ?
Ma note :
Exprimez-vous
Remonter