Livide

    en DVD le 03 Mai 2012
Un film de et (France)
Genre : Fantastique - Duree : 1H28 mn
Distributeur : La Fabrique 2 - Editeur DVD : M6 Vidéo
Sortie à la Vente en DVD le 03 Mai 2012
Sortie Blu-Ray le 03 Mai 2012
Sortie en salles le 07 Décembre 2011
Année de production : 2011
Avis spectateurs : 2 étoiles 2.44 / 5 (63 notes)

Résumé de Livide

En Bretagne, la nuit d’Halloween.
Lucie Clavel et deux copains décident sur un coup de tête de cambrioler la maison de Deborah Jessel, une professeur de danse classique, aujourd’hui centenaire énigmatique plongée dans le comas.
Durant cette nuit tragique et fantastique, Lucie perse le mystère de cette maison et le secret de Deborah Jessel.

Bande annonce de Livide

Photos de Livide (4)

Critiques

Moyenne : 2 étoiles (1.57 / 4)
Le Monde 2 étoiles
Ouest France 2 étoiles
Télérama 2 étoiles
Mad Movies 2 étoiles
L'express 1 étoiles
TéléCinéObs 1 étoiles
Première 1 étoiles

Voir en détail

Avis des Spectateurs

Moyenne : 2 étoiles (2.44 / 5)
19 avis 4 étoiles
8 avis 3 étoiles
18 avis 2 étoiles
18 avis 1 étoiles

Caractéristiques du DVD

Bonus :
- Interviews de l'équipe du film
- Commentaire audio des réalisateurs
- Croquis et dessins préparatoires

Notes de Prod. de Livide

Les sources d'inspiration...

Revisiter le mythe du vampire, voilà l’idée qu’ et avaient pour leur deuxième film. Alors que leur premier film, A L'Intérieur, avait marqué les esprits par son réalisme cru et brutal, Alexandre et Julien avaient envie cette fois-ci d’images baroques et oniriques.

... d'une danse macabre

Une des références majeures d’Alexandre et Julien est le film de Dario Argento,
Suspiria (1977) qui mêle aussi danse et horreur. Après A L'Intérieur, le tandem Bustillo-Maury - qui n’a plus à démontrer qu’il assume à 100% le gore - voulait prendre une autre direction, « se tourner vers un cinéma plus contemplatif, plus élégant et porter dans un monde irréel un conte fantastique pour adulte, une danse macabre. Le parallèle danse-perfection-grâce et film de genre nous intéresse énormément et nous avons été très touchés de voir que a tout de suite compris notre propos et s’est embarquée dans l’histoire avec nous sans hésiter. Pour nous, l’univers de la danse est assez proche de l’univers fantasmagorique créé dans LIVIDE » expliquent les réalisateurs.

Un tournage en Bretagne

Pour ce conte maléfique contemporain, adaptation moderne du mythe du vampire, quasi spontanément, les réalisateurs ont choisi de partir tourner les extérieurs en Bretagne car les paysages mais aussi les contes et légendes fantastiques bretonnes sont tout à fait en adéquation avec le monde qu’Alexandre et Julien voulaient créer.

L'équipée sauvage

Une grande partie de l’équipe technique de A L'Intérieur, le premier long métrage du tandem Bustillo-Maury (présenté en 2007 à la « Semaine de la critique au Festival de Cannes ») a répondu présente, notamment le chef opérateur Laurent Barès et le monteur Baxter qui forment avec les réalisateurs une équipe 4 étoiles.

Quelques mots de Marie-Claude Pietragalla

Construire ce personnage…

« Avec la tête que j’avais, on ne pouvait pas aller dans la demi-mesure… elle est un peu effrayante quand même …(rires)… mais en même temps, en me familiarisant avec le masque, je finissais par la trouver touchante. Et ce qui m’intéressait, c’était la dualité de ce personnage. Spontanément j’ai pensé au Lac des cygnes, pour donner une référence de ballet classique, avec la dualité cygne blanc – cygne noir. Il me fallait trouver une gestuelle cohérente adaptée à l’écran et non à la logique théâtre-scène. On joue tout autant avec l’espace, les rythmes mais on n’exagère aucun geste, on minimise tout parce que la caméra est toute proche et voit le moindre frémissement de peau. Pour nourrir la gestuelle de ce personnage dual - Jessel a été une grande danseuse, on ne la voit plus que professeur ou en centenaire sans âge qui n’est autre qu’un vampire -, j’ai particulièrement fait attention au travail des mains, du poignet, aux accents donnés par certains gestes brusques, par la baguette quand elle donne les directions. Il fallait aussi créer la surprise par le surgissement… d’une vieille femme, travailler les chutes, les façons de ramper. Et pour trouver une cohérence dans le personnage suivant la temporalité des scènes, trouver un lien entre le professeur de danse et le vampire, j’ai porté mon attention particulièrement sur les ports de tête, la tenue du cou. »

Dernières news à propos de Livide

Réagir sur Livide