CommeAuCinema

Louise-Michel

    en DVD le 02 Juillet 2009
Ils vous tueront… de rire
Un film de et avec , , et (France)
Genre : Comedie - Duree : 1H30 mn
Distributeur : Ad Vitam - Editeur DVD : MK2 Editions
Sortie à la Vente en DVD le 02 Juillet 2009
Sortie en salles le 24 Décembre 2008
Année de production : 2008
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.64/5(133 notes)
Prix spécial du jury Sundance 2009

Résumé du film Louise-Michel

Le patron d’une entreprise de cintres vide son entreprise dans la nuit pour la délocaliser.
Le lendemain, quelques ouvrières se réunissent et décident de mettre le peu d’argent de leurs indemnités dans un projet commun : « faire buter » le patron voyou par un professionnel.

Bande annonce et vidéos (5 vidéos )

Galerie Photos ( 5 photos )

  • Louise-Michel
  • Louise-Michel
  • Louise-Michel
  • Louise-Michel
  • Louise-Michel
  • Louise-Michel

Les avis sur le film Louise-Michel

 

    Notre critique : Louise-Michel

      Ils vous tueront… de rire

    • Comme Au Cinema
      Comme Au Cinema
      0 étoile
      Le patron d’une usine de Picardie offre de nouvelles blouses à ses employées mais le lendemain matin, elles trouvent une usine vide. Il a tout déménagé dans la nuit. Le peu d’indemnités qu’elles vont toucher va leur servir à se venger, mais elles ne comptent pas faire de procès ou quoi : elles vont faire tuer le patron par un pro. Et c’est Louise qui se charge de trouver le pro, un dénommé Michel, chef de la sécurité d’on ne saura jamais quoi…

      Après Aaltra et Avida, Benoît Delépine et Gustave Kervern, les deux transfuges de Groland, reviennent avec un troisième film de toute évidence plus accessible que les précédents. Cette poursuite, presque digne d’un polar, du patron voyou de l’usine de Picardie jusqu’à son domicile au paradis fiscal de Jersey est plutôt réjouissante et réserve de nombreuses surprises. Peut-être un peu trop d’ailleurs.

      Une fois passée la présentation des personnages où l’on apprend que Louise s’appelle en fait Jean-Pierre et que Michel est en fait Cathy, le film suit tranquillement des rails, tout en tapant un peu sur tout. Il s’offre ces moments de « respiration » qui, même s’ils n’apportent pas grand-chose à l’intrigue en elle-même, permettent d’étendre l’univers du film et surtout de rire, dans la plupart des cas, de beaucoup de gens qui ne méritent que ça.

      À ce titre, les caméos de Mathieu Kassovitz en fermier 100% bio qui se chauffe avec ses excréments et Benoît Poelvoorde en paranoïaque au dernier degré obsédé par l’idée qu’on nous cache la vérité sur le 11 septembre au point de rejouer l’attentat dans son jardin, sont particulièrement mémorables. L’apparition de Philippe Katerine est par contre plus anecdotique mais on n’ira pas s’en plaindre. De toutes façons, Yolande Moreau et Bouli Lanners possèdent tellement l’écran qu’on peut parfois manquer certaines apparitions (Albert Dupontel crédité au générique mais sans doute très furtif).

      Les sujets abordés, hormis celui de la guerre contre les patrons qui devient assez commun (voir le récent La très très grande entreprise), le sont rarement d’habitude et voir à quelles fins Michel utilise les malades en phase terminale est assez… original. C’est d’ailleurs ce qui distingue Louise Michel de la concurrence : son originalité et sa volonté de ne jamais reculer. D’aller au bout de sa « connerie » et de ses convictions sans pour autant sacrifier son récit.

    Critiques : Louise-Michel 3 étoiles

    • Les Cahiers du Cinéma
      Les Cahiers du Cinéma
      4 étoiles
      " Une réussite. "
      Charlotte Garson (article entier disponible dans Les cahiers du cinéma n°640, page 40)
    • 20 Minutes
      20 Minutes
      4 étoiles
      " Plein de retrouvailles, ce film est l’un des plus jouissifs de cette fin d’année (…). "
      C.V. (article entier disponible dans 20 Minutes du 17 décembre 2008)
    • brazil
      brazil
      4 étoiles
      " Louise Michel est drôle, irrévérencieux et n’accorde aucune concession. "
      Thomas Roland (article entier disponible dans Brazil n°14, page 18.)
    • Studio Magazine
      Studio Magazine
      3 étoiles
      " (...) la force de Gustave Kervern et Benoît Delépine : donner chair et âme à l'improbable. Ca rend le propos encore plus corrosif, ils l'ont bien compris. "
      Benedetti Sandra (article entier disponible dans Studio n°252, page 48)
    • Première
      Première
      3 étoiles
      "S’il n’avait une image inutilement (et inexplicablement) laide, Louise Michel serait l’un des films les plus réjouissants du mois."
      I.D. (article entier disponible dans Première n°382, page 57)

    Caractéristiques du DVD

    Bonus :
    - Commentaire audio du film par les réalisateurs (91')
    - Scènes coupées (16') : Jc mon amour - chanson Philippe Katherine / Kolpa Kopoul / Louise casse tout / Candle in the wind /
    - Scène Poelvoorde / Moreau Twin Tower / Sentimental / Dupontel séquence complète / séquence Gustave bateau complète
    - Le journal de bord de la tournée par Gustave Kerven (15')
    - 3 épisodes de Groland (10') : Don Quichotte de la révolution
    - Classe action : la réalité du crime de Louise Michel (11') (entretien avec François Ruffin)
    - Hommage à Robert Dehoux: carte blanche : improvisation (7')/ prenons nos cliques, prenons nos claques (6')

    Notes de Prod.

    De Benoît Delépine à Gustave Kervern

    DE DON QUICHOTTE À LOUISE MICHEL
    En 2003, pour l’émission Groland, sur Canal +, nous avions écrit et interprété une mini série intitulée
    Don Quichotte de la révolution, mettant en scène un vieux Don Quichotte motard accompagné d’un Sancho Pança livreur de pizzas à mobylette. Tous deux, entre panache et ridicule, partaient à l’assaut des multinationales d’aujourd’hui. Ce combat anarchiste perdu d’avance les amenait, dans un des épisodes, à rechercher et punir un patron indélicat, coupable d’avoir licencié le malheureux Sancho. Une quête du vrai responsable qui les conduisait de la pizza du coin au quartier de la Défense, puis à Bruxelles, et jusque dans un paradis fiscal dans les Bermudes.

    Note d’intention des producteurs

    Nous avons souhaité avec MNP continuer l’aventure d'Avida qui fut le premier film produit par notre société. Un film risqué et sans aucune autre ambition que celle de faire du pur cinéma sans contrainte ni de scénario ni de commercialisation.

    Louise-michel est une évolution dans la carrière des deux réalisateurs. Ils se sont astreints à une rigueur de travail jamais vue auparavant; c'est à dire : écriture effective d’un scénario qu’ils se sont engagés à respecter à la lettre, mise en place d’une structure de tournage plus proche d’un film