CommeAuCinema

Lourdes

Un film de , avec , , et (France)
Genre : Drame - Duree : 1H35 mn
Sortie en salles le 27 Juillet 2011
Année de production : 2010
Avis spectateurs : 2 étoiles 2.22/5 (94 notes)
Festival de Venise 2009 : Prix FIPRESCI de la Critique Internationale, Prix Signis du Jury Oecuménique

European Film Awards 2010 : Meilleure Actrice

Résumé du film Lourdes

Christine a passé la majeure partie de sa vie clouée à un fauteuil roulant.
Elle se rend à Lourdes, site de pèlerinage légendaire au coeur des Pyrénées, afin de sortir de son isolement.
Elle se réveille un matin apparemment guérie par un miracle.
Le leader du groupe de pèlerinage, un séduisant membre de l’ordre de Malte commence à s’intéresser à elle.
Alors que sa guérison suscite jalousie et admiration, Christine tente de profiter de sa nouvelle chance.

Bande annonce et vidéos (4 vidéos )

Galerie Photos ( 25 photos )

  • LourdesLourdes
  • LourdesLourdes
  • LourdesLourdesLourdes
  • LourdesLourdesLourdesLourdesLourdes
  • LourdesLourdesLourdesLourdesLourdesLourdes
  • LourdesLourdesLourdesLourdesLourdesLourdes
  • Lourdes

Critiques : Lourdes 3 étoiles

  • Positif
    Positif
    4 étoiles
    "Pas de raillerie, pas de manichéisme, pas de charge contre le catholicisme ou l’espoir du miracle, dans ce troisième film de Jessica Hausner, qui privilégie une démarche intellectuelle honnête et assumée."
    Dominique Martinez (article entier disponible dans Positif n°605-606, page 138)
  • Première
    Première
    3 étoiles
    " Un véritable hommage au cinéma de Bunuel, anticlérical mais fasciné par les rites religieux, où les pèlerins se déplacent telle une parade de freaks handicapés par leur foi. "
    T. A. (article entier disponible dans Première n°413, page 38)
  • Studio CinéLive
    Studio CinéLive
    3 étoiles
    "Lourdes est bien la surprise de l’été. À ne pas manquer."
    So. B. (article entier disponible dans Studio CinéLive n°29, page 31)
  • Télérama
    Télérama
    3 étoiles
    "Il y a un immense éclat de rire réprimé dans la manière solennelle, graphique, volontairement pompeuse dont Jessica Hauser filme les marchands du temple, leur fausse dévotion, leur fausse compassion."
    Louis Guichard (article entier disponible dans Télérama n°3211, page 48)
  • Les Inrocks
    Les Inrocks
    3 étoiles
    " Enfin un film qui pourrait nous réconcilier avec la religion, ou du moins nous la rendre intéressante. "
    Vincent Ostria (article entier disponible dans

Notes de Prod.

Entretien avec Bruno Todeschini

Lourdes, le lieu de tournage, vous a-t-il surpris ?

Oui. Je ne connaissais pas ce lieu. J’ai découvert une ville incroyable, un peu comme une grande fête foraine avec des gadgets partout, un Disneyland catho. En même temps, on y trouve des gens très croyants, des malades, des handicapés, qui cherchent de l’espoir. Ces contrastes sont fascinants.

Entretien avec Jessica Hausner

Pourquoi avoir situé votre film à Lourdes ?

J’ai avant tout eu l’idée de faire un film sur un miracle. Le miracle représente un paradoxe, une fêlure dans la logique qui nous amène vers la mort. L’attente du miracle, c’est un peu l’espérance que tout se finira bien à la fin et qu’il y a quelqu’un qui veille sur nous. J’ai fait beaucoup de recherches afin de trouver le bon cadre pour raconter une histoire de miracle. Je me suis arrêtée sur le cas particulier de Lourdes car je voulais mettre l’accent sur le fait que les pèlerins s’y rendent dans l’espoir de vivre un miracle...

Avant-propos

Lourdes, ambivalence et absurdité

Le film Lourdes est un conte cruel – une rêverie ou un cauchemar. Des malades et des mourants du monde entier se rendent à Lourdes afin d’y retrouver la santé. Ils espèrent un miracle, parce que c’est justement à Lourdes qu’il s’en produit encore. Mais Dieu paraît si capricieux, et ses voies restent impénétrables.

Entretien avec Sylvie Testud

Qu’est-ce qui vous a motivée à jouer ce rôle ?

Je cherche toujours un univers différent des autres. J’ai trouvé dans le scénario une élégance, une finesse, un côté "conte de fée pas propre" dans le fait de ne pas remettre en cause directement les miracles de Lourdes mais plutôt de sourire du rapport que l’on entretient à la religion. Lourdes est à contre-sens de ce qui se fait dans le cinéma actuel, il n’attaque pas frontalement la religion, ce que je trouve très élégant. La critique à l’état brut ne m’intéresse pas, je trouve la dérision et l’insolence beaucoup plus intéressants artistiquement

Entretien avec Léa Seydoux

Comment percevez-vous le personnage de cette jeune volontaire de l’Ordre Maltais, dont la présence ne passe pas vraiment par les dialogues ?

, elle-même, n’est pas quelqu’un qui parle beaucoup. Je me suis imaginée mon personnage comme une jeune femme "normale", de son âge, qui se retrouve tout d’un coup contrainte à un pèlerinage à Lourdes. Elle vient probablement d’une famille pratiquante mais ne croit pas particulièrement en Dieu. La religion est son éducation mais pas sa conviction personnelle. Je pense que cette fille n’a pas énormément de compassion pour les gens qui l’entourent, elle ne se rend pas compte de la douleur des autres car elle n’a pas la maturité pour cela.

Entretien avec Elina Löwensohn

Quelle a été votre réaction lors de la lecture du scénario de ?

Je l’ai tout de suite trouvé magnifique. La lecture du scénario m’a réjouie car je m’imaginais participer non pas juste à un film, mais à l’oeuvre d’un véritable créateur, d’une artiste de cinéma. Ce sentiment est très rare.

Un peu d'histoire

En 1858, à partir du 11 février, la Vierge Marie apparaît 18 fois à Bernadette Soubirous dans la grotte de Massabielle à Lourdes. Dès le 1er mars de cette même année, lors de la 10ème apparition de la Vierge, Catherine Latapie, alors présente dans la grotte de Massabielle, est guérie de façon inexpliquée d’une paralysie cubitale.

Les avis sur le film Lourdes