Mange, ceci est mon corps

    en DVD le Septembre 2010
Une expérience cinématographique marquante, complexe et physique
Un film de , avec et (France)
Duree : 1H45 mn
Distributeur : Shellac - Editeur DVD : Shellac Sud
Sortie à la Vente en DVD en Septembre 2010
Sortie en salles le 22 Octobre 2008
Année de production : 2008
Avis spectateurs : 2 étoiles 2.38 / 5 (104 notes)

Résumé de Mange, ceci est mon corps

Haïti, île noire, solitaire, abandonnée à sa pauvreté et à sa misère. Madame, une femme blanche, vit un fantasme où elle enseigne, inspire et nourrit les masses damnées de la terre.
Elle est en réalité entièrement coupée d’elles — à la mesure des continents.
L’éveil du désir entre Madame et son serviteur noir, Patrick, va l’emmener au-delà de son isolement vers la réalité d’Haïti.
Pour la première fois elle va voir et entendre cette terre et son peuple, découvrir la vérité de son corps et faire face à sa propre mortalité.

Acteurs et Actrices de Mange, ceci est mon corps

Photos de Mange, ceci est mon corps (6)

Critiques

Moyenne : 2 étoiles (1.64 / 4)
Comme au Cinema 2 étoiles
Les Inrocks 3 étoiles
TéléCinéObs 3 étoiles
Le Monde 3 étoiles
L'Express 1 étoiles
Télérama 1 étoiles
A Nous Paris 1 étoiles
Les Cahiers du cinéma 1 étoiles
Studio Magazine 1 étoiles
CinéLive 1 étoiles
Brazil 1 étoiles

Voir en détail

Avis des Spectateurs

Moyenne : 2 étoiles (2.38 / 5)
16 avis 4 étoiles
26 avis 3 étoiles
44 avis 2 étoiles
18 avis 1 étoiles

Caractéristiques du DVD

Bonus
- L’Evangile du cochon créole, un court métrage de
- « Mange, ceci est mon corps » - la musique
- Livret

Notes de Prod. de Mange, ceci est mon corps

A propos du film

Mange, Ceci Est Mon Corps est une proposition. Une invite à entrer dans la transe. Au-delà de la compréhension, au-delà du rationnel. C’est un film hallucinatoire, hypnotique, un rêve éveillé où il faut fermer les yeux, les fermer très fort. Et laisser au vestiaire ses a priori. C’est une musique du regard et une danse du sensible. Un espace poétique où se laisser aller. L’approche est forcément aérienne, longue introduction où l’on surplombe la mer, puis les bidonvilles, puis une vallée desséchée, histoire de se laisser porter, avant d’atterrir dans une cérémonie vaudou. Nous sommes sur cette île de folie, Haïti, où se syncrétisent et se résument le drame et le défi du monde.

Réagir sur Mange, ceci est mon corps