Marie-jo Et Ses Deux Amours
Spectateurs

Résumé du film

Marie-Jo et ses deux dvd..

Sur le chemin des contrebandiers, un jour de pique-nique, Marie-Jo applique la lame d’un couteau sur son poignet.
Elle aime profondément Daniel, son mari, et aime aussi fort Marco, son amant.
Lorsque Marie-Jo quittera leur maison pour vivre un temps avec Marco, Daniel attendra son retour sans violence, juste avec une douleur vive qui l’empêche de respirer.
Tous les trois savent qu’il n’y a pas d’issue…
Ces deux amours sont impossibles à vivre. Il faut bien pourtant continuer. La lame sur son poignet n’est pas une solution. Les saisons se succèdent, Daniel construit des maisons, Marco conduit des bateaux…
Et comme le soleil naît et meurt chaque jour, Marie-Jo a deux amours…
Duree : 2H4 mn
Sortie à la Vente en VOD/DVD le 07 Mars 2003
Sortie en salles le 26 Juin 2002
Année de production : 2002
Présenté en Sélection Officielle au Festival de Cannes le 16 Mai 2002
Votre avis sur ce film ?
Ma note :
Exprimez-vous

Bande-annonce

Actu à propos de Marie-jo Et Ses Deux Amours

Robert Guédiguian prépare son nouveau film.

Robert Guédiguian prépare son nouveau film.

Après le succès public et critique de son dernier film MARIE-JO ET SES DEUX AMOURS (avec plus de 500 000 entrées en France), le réalisateur Robert Guédiguian prépare actuellement son prochain long-métrage : MON PERE EST INGENIEUR... (10/04/03) > Suite

En savoir plus sur Marie-jo Et Ses Deux Amours

Caractéristiques du DVD

Image : DVD 9 - 16/9 compatible 4/3 – Format 1.77
Son : Dolby Digital 5.1 et Dolby Surround 2.0 Français

Disque 1 :
- Le film dans sa version cinéma (2h04)
- Scènes commentées par Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin et Gérard Meylan (15 minutes)
- Bandes-Annonces

Disque 2 :
- Le film dans son premier montage inédit (2h29)
- Marie-Jo et ses 2 versions, par Robert Guédigian : Interview du réalisateur autour des 2 versions du film (8 minutes)> Plus

Notes de Production

Que puis-je dire que je n’ai déjà dit sur ma démarche ?
J’ai fait un nouveau film avec les mêmes acteurs, les mêmes techniciens, et toujours à Marseille.
C’est sur l’adjectif nouveau que je dois insister.
Nouveau parce que les acteurs sont les mêmes et pas les mêmes : nous grandissons ensemble.
Les décors, de la même manière, se transforment.
Mon premier film se passait en face d’une cimenterie en > Plus
Remonter