Mark Dixon Detective

    en DVD le 16 Juin 2004
Un film de , avec et
Titre original : WHERE THE SIDEWALK ENDS (Etats-Unis)
Genre : Policier - Duree : 1H35 mn
Distributeur : Action Cinéma - Editeur DVD : Carlotta Films
Sortie à la Vente en DVD le 16 Juin 2004
Sortie en salles le 05 Septembre 2012
(Reprise, Première sortie en 1950)
Année de production : 1950
Avis spectateurs : 2 étoiles 2.41 / 5 (96 notes)

Résumé de Mark Dixon Detective

Mark Dixon est détective à New York. Réputé pour sa violence envers les criminels, il mène une enquête sur le meurtre d'un riche Texan poignardé après avoir gagné 19 000 dollars dans une salle de jeux. Au cours de son investigation, Dixon interroge le suspect principal, Ken Payne. Le truand l'agresse et , pendant la bagarre, reçoit un coup de poing meurtrier... Désemparé devant cette situation, Dixon décide de faire disparaître le corps. Un chauffeur de taxi est alors soupçonné, mais Dixon tombe fou amoureux de sa fille, la superbe Morgan Taylor...
D'après le roman Night Cry de William L. Stuart

" Le moins connu et néanmoins le plus abouti des trois grands policiers d'. Le réalisateur tisse une toile psychanalytique d'une modernité absolue. " Télérama

Trouver une séance de Mark Dixon Detective

Ce film est projeté dans 1 salle en France

Acteurs et Actrices de Mark Dixon Detective

Bande annonce de Mark Dixon Detective

Photos de Mark Dixon Detective (3)

Critiques

Moyenne : 3 étoiles (3 / 4)
Le Point 3 étoiles

Voir en détail

Avis des Spectateurs

Moyenne : 2 étoiles (2.41 / 5)
17 avis 4 étoiles
34 avis 3 étoiles
16 avis 2 étoiles
29 avis 1 étoiles

Caractéristiques du DVD

Image : DVD 9 - 16/9 compatible 4/3 – Format 1.33 - Noir & blanc
Son : Anglais
Sous-titres : Français

Bonus :
- SOUS LE TRAVELLING, LE TROUBLE (20 mn) : Une analyse du film par Jean DOUCHET.
- REGARD SUR LA LUMIÈRE (20 mn) : Interview de Vincent JEANNOT, chef opérateur et cameraman, collaborateur de Luc Besson, Jean-Jacques Annaud, ...

Notes Techniques

SonImagePackagingMenuBonus
3/52/53/53/53/5

Test DVD

0 étoile

Mark Dixon est policier mais il s’est rendu coupable d’un crime, d’une faute et ne se dénonce pas. Un autre est accusé à tort… Le cinéaste nous entraîne avec MARK DIXON DETECTIVE dans un polar haletant où le bien et le mal se confondent avec gravité.

Cette édition dvd est de bonne facture, les séquences sont vraiment travaillées et les contours bien soignés. Les contrastes sont pourtant déséquilibrés car le noir est très noir et le blanc est très lumineux. La plupart des scènes du film ont été recréées en studio artificiellement mais le long-métrage reste toujours d’actualité, plein de tensions et de rebondissements. La bande son est quant à elle en version originale sous titrée ce qui permet de retranscrire avec exactitude l’ambiance sombre de la mise en scène. Dommage pourtant que la version française ne soit pas disponible.

Les suppléments sont intéressants et nous permettent de mieux comprendre le cinéma de l’après seconde guerre mondiale. Le bonus "Regard sur la lumière" propose une interview de Vincent Jeannot, directeur de la photo qui a collaboré avec de très nombreux grands réalisateurs comme Jean-Jacques Annaud, Luc Besson… Il décrit et explique le cinéma de l’époque comme étant très sophistiqué dans ses choix de décors, de lumière et de contrastes. Un travail très consciencieux et méticuleux. Un autre supplément laisse la parole à Jean Douchet qui commente les séquences les unes après les autres et analyse en détail l’impact de chaque scène sur le sens même du long-métrage.

Une bonne acquisition pour profiter encore une fois d’un très beau film d’.
Sohini Gogel

Notes de Prod. de Mark Dixon Detective

Parole à Dvdclassik.com...

" (...). Mark Dixon Detective est-il un film noir comme semble le penser François Guérif (Le Film noir américain - éditions Denoël) ou plus simplement un polar? Au fond peu importe, car il s'agit ici d'un chef-d'oeuvre, tout simplement ! Et s'il devait être cantonné à un genre, ce serait le Preminger style : une réalisation où chaque détail compte et où l'élagancese cache derrière la froideur du style. N'hésitez donc pas, ce quatrième film de Preminger est une petite perle, ou plutôt un diamant pour reprendre l'expression de Jacque Lourcelles, un diamant noir et à multiples facettes..."
Dvdclassik. com (janvier 2006)

Parole à Frédéric Bas...

" Comme souvent pendant l'âge d'or du film noir (1946-1956), le titre original de Mark Dixon Detective - passons vite sur cette appellation made in France banale à fuir ! - est plus qu'un indice pour le spectateur, plutôt une formule secrète qui se révèlera dans le temps du film, une exergue accroche qui donnera la morale de l'histoire, la légende à retenir. Ici donc, When the Sidewalk Ends (Quand le trottoir finit) est un titre qui signe le décor urbain du polar en même temps qu'il désigne l'enjeu de l'histoire, le déchirement intérieur d'un flic qui se voudrait pur et dur et que des circonstances accidentelles vont amener à endosser le rôle du truand hier poursuivi. Histoire d'une course contre soi-même donc et pour parfaire le schéma-archétype du film noir, deux éléments indissociables : la quête de rédemption par quoi l'anti-héros malchanceux cherche à retrouver sa pureté et la femme qui autorise ce rachat. (...) "
Frédéric Bas (Chronicart)

Réagir sur Mark Dixon Detective