Mémoire d'un Saccage : Argentine, le hold-up du siècle
Presse
Spectateurs

Résumé du film

Durant ces 25 dernières années, de la dictature militaire à aujourd’hui, l’Argentine a subi l’un des effondrements économiques et sociaux les plus brutaux qu’un pays ait pu connaître en temps de paix. Ce pays riche et sa population ont vécu dans leur chair et de plein fouet l’ensemble des traumatismes dénoncés par les altermondialistes : ultralibéralisme éhonté, spoliation des biens de l’Etat, explosion de la dette extérieure, corruption politico-financière massive… Tout cela avec l’aide et la connivence de multinationales occidentales et sous le regard complice des institutions internationales.
Incarnée par des hommes comme Carlos Menem, cette politique de la terre brûlée a abouti à ce que Fernando Solanas appelle " un véritable génocide social ", un cataclysme inouï fait de famine, de maladies et de vies humaines sacrifiées.
"Saccage" dénoue un à un les mécanismes qui ont conduit à cette catastrophe.
Ce film est dédié à tous ceux qui résistent avec dignité et courage. Les chemins de la misère sont encore plus inacceptables lorsqu’ils sont prévisibles et qu’ils se passent en terre abondante…

Ours d'or d'honneur - Festival de Berlin 2004
Titre original : EL MEMORIA DEL SAQUEO (Argentine)
Duree : 1H54 mn
Sortie à la Vente en VOD/DVD le 08 Septembre 2005
Sortie en salles le 29 Septembre 2004
Votre avis sur ce film ?
Ma note :
Exprimez-vous

Critiques

  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★

En savoir plus sur Mémoire d'un Saccage : Argentine, le hold-up du siècle

Caractéristiques du DVD

Image : DVD 9 - 16/9 compatible 4/3 – Format 1.66
Son : Dolby Stéréo 2.0 Espagnol
Sous-titres : français, anglais, flamand

Bonus :
- une interview chapitrée de Fernando Solanas (40 mn)
- "Au coeur de la mémoire" : une présentation du film par Fernando Solanas (15 mn)
- Bande-annonce
- Chapitrage> Plus

Notes de Production

Des centaines de fois, on m’a demandé : comment cela a-t-il pu être possible que dans un pays si riche, la pauvreté et la faim atteignent une telle ampleur ? Qu’est-il arrivé des promesses de modernité, de travail et de bien-être que prônaient les politiques, les chefs d’entreprise, les économistes visionnaires et leurs services de communicateurs médiatiques, quand le pays n’a jamais connu ces aberrants taux de chômage et de dénuement ? C > Plus
Remonter