Mesrine

Mesrine s’illustre aussi au cinéma !
Dyptique de Jean-françois Richet avec Vincent Cassel regroupant les films Mesrine : L'Instinct De Mort et Mesrine : L'Ennemi Public N°1. (France)
Genre : Biopic
Année de production : 2008
Avis spectateurs : 2 étoiles 2.41 / 5 (88 notes)

Résumé de Mesrine

Mesrine : L'Instinct De Mort

Un film de Jean-françois Richet avec Vincent Cassel, Cécile De France, Gérard Depardieu, Roy Dupuis et Gilles Lellouche

Le film retrace la vie de Jacques Mesrine avant qu’il ne devienne l’ennemi public n°1. De retour de la guerre d’Algérie, il tombe dans la violence et l’excès notamment par son travail pour Guido. Mari et père de famille, Mesrine se cherche et se transforme peu à peu…

Mesrine : L'Ennemi Public N°1

Un film de Jean-françois Richet, avec Vincent Cassel

De retour du Canada, Mesrine est toujours recherché par la police. Mégalo, presque superstar, il joue le jeu des médias et s’amuse de ceux qui le recherchent, plus particulièrement le commissaire Broussard. Couvertures de journaux, évasions spectaculaires, « Jacko » est LE gangster français de son époque et alimente sa propre légende.
Mais pour combien de temps encore ce marginal proclamé peut-il passer entre les mailles du filet ? Combien de temps avant qu’il ne soit pris à son propre jeu ?
César 2009 du Meilleur acteur pour Vincent Cassel, du Meilleur réalisateur pour Jean-françois Richet et du Meilleur Son pour Jean Minodo, Gérard Hardy, Alexandre Widmer, Loïc Prian, François Groult et Hervé Buirette.

Photos de Mesrine (44)

Critiques

Moyenne : 3 étoiles (3 / 4)
Comme au Cinema 3 étoiles

Voir en détail

Avis des Spectateurs

Moyenne : 2 étoiles (2.41 / 5)
23 avis 4 étoiles
18 avis 3 étoiles
19 avis 2 étoiles
28 avis 1 étoiles

Ce gangster mon héros !!

A l'occasion de la sortie de Mesrine : L'instinct de mort, toute l'équipe était présente sur les Champs Elysées : Vincent Cassel, Samuel Le Bihan, Gilles Lellouche, Leïla Bekhti, Charly Bauer, Thomas Langmann, accompagnés de José Garcia, Clovis Cornillac et Kery James. Qui n'a pas entendu parler du gangster français le plus médiatisé de tous les temps, j'ai nommé Jacques Mesrine ? A se demander s'il était un héros ou un gangster ! Ce qui est sûr c'est que son image a marqué la plupart des français, enfants ou adultes au moment de sa mort... Alors il fallait bien deux films et un Tapis Rouge prestigieux pour parler de cet homme ambigu mais qui intrigue toujours autant !

Notes de Prod. de Mesrine

Un tournage plein de rebondissements

Novembre 2006 - Marion Cotillard, Eva Green : les associées du « diable » !
27 ans après la mort du charismatique criminel français, Jacques Mesrine, et 23 ans après son premier dyptique au cinéma, le projet de Jean-françois Richet va enfin voir le jour ! Dans notre news du 4 octobre 2005, Vincent Cassel était déjà pressenti pour interpréter le célèbre malfrat dans L’instinct De Mort et L’ennemi Public N°1 (ces deux films seront inspirés directement des romans autobiographiques écrits par Mesrine lui-même)… Comme prévu, l’acteur français répondra présent pour incarner « l’homme aux 1000 visages », connu pour ses nombreuses évasions et ses nombreux braquages.

Mesrine, un mythe intact - Par Thomas Langmann

Pour moi, Jacques Mesrine est le dernier gangster français. Déclaré ennemi public n°1 de son vivant, il était placé régulièrement en tête des personnalités qui faisaient l’événement. Sa mort en plein Paris, abattu par la police, a fini de construire sa légende. Près de trente ans après sa disparition, le mythe de Jacques Mesrine est resté intact. Le cinéma ne pouvait passer à côté d’un personnage aussi fort ; l’ambiguïté de l’homme et les multiples perceptions qu’on en garde fascinent aujourd’hui encore. Nous avons été nombreux à rêver de porter sa vie à l’écran.

Entretien avec Jean-François Richet

Avant de réaliser ces films, que représentait Jacques Mesrine pour vous ?
Un homme libre. Il a vécu ses rêves et a été jusqu’au bout. Il appartenait à la petite bourgeoisie mais a vécu en porte à faux avec son milieu. Il s’est dirigé vers le gangstérisme non par déterminisme social mais par choix. C’est un hommequi s’est construit dans la négation, en sachant dire "Non". La liberté c’est de savoir dire non, c’est ce qu’il y a de plus dur à faire.

Entretien avec Vincent Cassel

Quand avez-vous entendu parler de Jacques Mesrine pour la première fois ?
Mon souvenir le plus ancien remonte à l’époque où j’étais scolarisé dans le 18ème arrondissement non loin de la Porte de Clignancourt. Un soir, mon frère est rentré et m’a dit qu’il était passé là-bas avec sa classe et qu’il avait entendu des coups de feu, qu’on lui avait demandé de se mettre à terre. Jacques Mesrine venait d’être abattu. C’est la première fois que j’en ai entendu parler. Plus tard, j’ai bien vu l’influence qu’il avait eu sur l’inconscient collectif et sur pas mal de gens de mon âge. En 2001, à la sortie de Sur Mes Lèvres de Jacques Audiard, Thomas Langmann m’a appelé pour me dire qu’il voulait faire un film sur Mesrine et qu’il aimerait que ce soit moi qui l’interprète.

Dernières news à propos de Mesrine

  • Mel Gibson se la joue Taken pour Jean-François Richet

    Mel Gibson se la joue Taken pour Jean-François Richet

    Mel Gibson tournera sous la direction du cinéaste français de M6-T va crack-er et Mesrine dans un thriller baptisé Blood Father. (31/03/2014) > Suite
  • Thomas Langmann réalisera un film sur la mort d'Ilan Halimi

    Thomas Langmann réalisera un film sur la mort d'Ilan Halimi

    Producteur de Mesrine, La Nouvelle guerre des boutons ou The Artist, Thomas Langmann planche désormais sur l'affaire Ilan Halimi, dont la séquestration et le meurtre par le tristement célèbre "gang des barbares" avaient défrayé la chronique en 2006. Selon le site du mensuel Première, le fils de Claude Berri réalisera aussi le long métrage. (14/09/11) > Suite
  • Alejandro González Inárritu : il était une fois dans l'Ouest

    Alejandro González Inárritu : il était une fois dans l'Ouest

    Après John Hillcoat (La Route) ou Jean-François Richet (Mesrine), l'adaptation du roman The Revenant de Michael Punke est finalement revenue à Alejandro González Iñárritu (Amours chiennes, Babel). (18/08/2011) > Suite
  • Christian Bale en revenant chez Jean-François Richet ?

    Christian Bale en revenant chez Jean-François Richet ?

    Le cinéaste français Jean-François Richet (Mesrine) pourrait succéder à John Hillcoat (La Route) aux commandes du film d'époque The Revenant, d'après le site spécialisé Pajiba.com. Le comédien gallois Christian Bale (Terminator Renaissance) reste attaché au premier rôle de ce long métrage sur la vengeance d'un homme laissé pour mort au début du XIXème siècle. > Suite
  • RFM Party 80 sur grand écran

    RFM Party 80 sur grand écran

    La RFM Party 80 remplissait déjà le stade de France avec les artistes oubliés d’il y quelques années. Aujourd’hui, ce sont les salles obscures que la société de production française La Petite Reine, dirigée par Thomas Langmann (Mesrine, Astérix aux jeux Olympiques), va tenter de remplir. (Le 27/03/2009) > Suite

Réagir sur Mesrine