CommeAuCinema

Nebraska

    en salle le 02 Avril 2014
Un film d' avec et (Etats-Unis)
Genre : Comedie Dramatique - Duree : 1H55 mn
Distributeur : Diaphana
Sortie en salles le 02 Avril 2014
Année de production : 2013
Présenté en Sélection Officielle au Festival de Cannes le 23 Mai 2013
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.5/5 (38 notes)
Prix d'interprétation masculine pour au 66ème Festival International Du Film De Cannes 2013

- Six nominations à la 86ème Cérémonie Des Oscars 2014 : Meilleur Film, Meilleur Acteur pour , Meilleur Réalisateur, Meilleure Actrice dans un second rôle pour , Meilleur Scénario Original, Meilleure Photographie

- Meilleur premier scénario pour aux Spirit Awards 2014

Résumé du film Nebraska

Un vieil homme, persuadé qu’il a gagné le gros lot à un improbable tirage au sort par correspondance, cherche à rejoindre le Nebraska pour y recevoir son gain... Sa famille, inquiète de ce qu’elle perçoit comme le début d’une démence sénile, envisage de le placer en maison de retraite, mais un de ses deux fils se décide finalement à emmener son père en voiture chercher ce chèque auquel personne ne croit.

Pendant le voyage, le vieillard se blesse et l’équipée fait une étape forcée dans une petite ville en déclin du Nebraska. C’est là que le père est né. Épaulé par son fils, le vieil homme retrace les souvenirs de son enfance. Rassurez-vous, c’est une comédie !

Tourné en noir et blanc à travers quatre Etats, le film mélange acteurs professionnels et amateurs et reflète l’humeur et le rythme nonchalants de l’Amérique profonde.

Rechercher les séances : Nebraska

Ce film est projeté dans 164 salles en France

Bande annonce et vidéos (2 vidéos )

Galerie Photos ( 25 photos )

  • NebraskaNebraskaNebraskaNebraskaNebraska
  • NebraskaNebraskaNebraskaNebraskaNebraska
  • NebraskaNebraskaNebraskaNebraskaNebraska
  • NebraskaNebraskaNebraskaNebraskaNebraskaNebraska
  • NebraskaNebraskaNebraskaNebraska

Entretien avec Alexander Payne

Comment se sent-on quand on présente son film au Festival de Cannes ?
C’est la panique, mais depuis que Dieu est mort au XIXème siècle, nous avons le cinéma et pourquoi ne pas aller à Notre-Dame du Cinéma, qui est le Palais des Festivals à Cannes ? C’est à la fois énorme et intimidant, mais aussi tendre et intime.

Entretien avec Bruce Dern

Au final, NEBRASKA est comme vous l’espériez ?
Oui, et franchement, c’est le meilleur film que j’aie jamais tourné.

Votre fille, Laura, a tourné avec (Citizen Ruth). L’avez-vous connu à cette époque ?

Critiques : Nebraska 2 étoiles

  • Le Parisien
    Le Parisien
    4 étoiles
    "(Un) road-movie mélancolique aux dialogues décapants."
    A.Grasset (Article entier disponible sur Leparisien.fr.)
  • Métro
    Métro
    3 étoiles
    "Alexander Payne renoue avec le road movie humaniste et tisse un émouvant récit filial. On en ressort heureux, apaisé et guidé par l'irrépressible envie de dire : "Je t’aime papa"."
    M.Omaïs (Article entier disponible sur Metronews.fr.)
  • Télé7Jours
    Télé7Jours
    3 étoiles
    " Des thèmes universels qu'il déleste de leur pesanteur par un humour de chaque instant. Le tout avec la complicité d'une troupe en or (...)."
    J. Barcilon (article entier disponible dans Télé7Jours n°2810, page 36)
  • Studio Ciné Live
    Studio Ciné Live
    3 étoiles
    " Alexander Payne (...) sophistique au contraire les paysages mornes du Nebraska grâce à un somptueux noir et blanc."
    E. Cirodde (article entier disponible dans Studio Ciné Live n°58, page 22)
  • Télérama
    Télérama
    2 étoiles
    "Nebraska emprunte les routes balisées du "feel good movie"; mais pour creuser un beau sillon : l'éloge de la candeur."
    G.Odicino (Article entier disponible dans Télérama n°3351, p 49.)

Critique Cannoise : Nebraska 2 étoiles

  • Le Monde
    Le Monde
    3 étoiles
    " (...) Nebraska est une comédie. On n'avait pas entendu rire aussi fort depuis le début du Festival que lors de la projection de presse du film de Payne, jeudi 23 mai. Le cinéaste est un maître de l'humour narquois, qui aime à disposer autour de ses personnages une galerie de têtes de Turcs qu'il martyrise avec virtuosité "
    Isabelle Regnier le 24/05/2013 (Le Monde)
  • Le Figaro
    Le Figaro
    3 étoiles
    " Avec ce road trip américain, Alexander Payne signe un film touchant sur le rapport filial (...) "
    Maxime Pargaud et Jean-Luc Wachthausen le 23/05/2013 (Le Figaro)
  • Les Inrocks
    Les Inrocks
    2 étoiles
    " Trop sage, trop gentil, trop feel good movie, ce Nebraska… Non que Payne n’ait un sens du dialogue comique assez aiguisé, mais ça ne suffit pas à faire un film. Or la caméra du cinéaste américain ne lui sert qu’à enregistrer un petit théâtre en noir et blanc effectivement drôle, parfois émouvant, mais surtout fortement prévisible. "
    Jean-Baptiste Morain le 23/05/2013 (Les Inrocks)
  • Télérama
    Télérama
    2 étoiles
    " Sans glamour, loin d’Hollywood, au pays de l’infra-réalisme cinématographique, Nebraska raconte à sa façon le monde d’aujourd’hui. (...) un road-movie plutôt attachant. "
    Aurélien Ferenczi le 23/05/2013 (Télérama)
  • Première
    Première
    2 étoiles
    "Bruce Dern est tellement balèze que ça n'a même pas l'air de le déranger de donner l'une de ses meilleurs performances dans le moins bon film d'Alexander Payne."
    F.Foubert (Article entier disponible dans Première n°446, p 27.)

Notes de Prod.

Notes de Tournage...5 étoiles

7 Août 2012 - Après Hawaii, s'intéresse au Nebraska

Fort de son Oscar 2012 de la Meilleure Adaptation pour son scénario de The Descendants et de sa présence au sein du Jury du 65ème Festival International Du Film De Cannes 2012, fait désormais ce qu'il veut. La preuve en est son nouveau projet annoncé, Nebraska.

Le Personnage de Will Forte

David est embarqué un peu malgré lui, dans un road trip avec son père. Il n’est pas vraiment sûr qu’il saura communiquer avec son père ni qu’il arrivera à tisser des liens avec lui. , l’un des piliers du Saturday Night Live, a l’occasion de révéler d’autres aspects de son talent.

Le Personnage de June Squibb

NEBRASKA est principalement l’histoire d’un père et d’un fils, mais c’est une femme qui est l’instigatrice des moments les plus remarquables. a la langue de vipère de Kate Grant, un malicieux sens de l’humour et une force sans faille qui font d’elle une épouse et une mère dévouées à sa famille, envers et contre tout.

Le Personnage de Bob Odenkirk

Si David semble marcher sur les pas de son père, son frère Ross, interprété par Bob
Odenkirk, est la star de la famille. Il est journaliste et passe tous les jours à la télé.
a été intrigué par les différences entre les deux frères. "David est un type qui a bon coeur et n’est pas ambitieux, comparé à moi qui suis rentre-dedans et moderne. Je bouge, je voyage et je passe à la télé. Ross est égoïste, critique envers ses parents et il reproche à son père d’être alcoolique.

Les avis sur le film Nebraska