Nous, princesses de Clèves
Genre : Documentaire - Durée : 1H9 mn
Sortie en salles le 30 Mars 2011 - en VOD/DVD le 07 Février 2012
Presse
Spectateurs

Résumé du film

L'action se déroule en 1558, à la cour du roi Henri II. Mademoiselle de Chartres, devenue Princesse de Clèves après son mariage, rencontre le Duc de Nemours. Naît entre eux un amour immédiat et fulgurant, auquel sa mère la conjure de renoncer.
Aujourd'hui à Marseille, des élèves du Lycée Diderot s'emparent de La Princesse de Clèves pour parler d'eux. A 17 ans, on aime intensément, on dissimule, on avoue. C'est l'âge des premiers choix et des premiers renoncements.
Nationalité : France
Duree : 1H9 mn
Sortie à la Vente en VOD/DVD le 07 Février 2012
Sortie en salles le 30 Mars 2011
Année de production : 2010
Votre avis sur ce film ?
Ma note :
Exprimez-vous

Critiques

  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★

En savoir plus sur Nous, princesses de Clèves

Entretien avec Regis Sauder

Comment est né Nous, Princesses de Clèves ?
L’idée du film est apparue alors que nous discutions avec ma femme, Anne, qui enseignait à l’époque au lycée Diderot, dans les quartiers nord de Marseille. Cela faisait un certain temps que j’avais une double envie : faire un film sur l’enseignement, les conditions de la transmission, la souffrance de et dans l’institution scolaire ; et tourner un film en partageant cela avec ma femme, agrégée de lettres, qui a enseigné d’abord en Seine-Saint-Denis, puis au lycée Diderot pendant dix ans, donc dans des conditions qu’on appelle « difficiles ». Mais il y avait eu déjà tant de films sur l’école... Je n’avais pas encore trouvé de porte d’entrée, quand Anne m’a suggéré que le bon objet était moins la difficulté de l’enseignement que la soif de connaissance des jeunes : comment ils s’approprient la littérature. On est alors partis sur un projet un peu fou, une série sur les grands classiques du roman français à travers l’apprentissage d’élèves a priori peu favorisés, pas tournés vers cela. La Princesse de Clèves, premier roman moderne de la littérature française, s’est imposé naturellement.

Notes de Production

Le propos de Nicolas Sarkozy suggérant qu’il était inutile de mettre La Princesse de Clèves au programme d’un concours administratif est généralement interprété comme le signe que la droite néo-libérale voudrait des cerveaux pré-formatés auxquels il suffirait d’enseigner des matières techniques et scientifiques pour faire fonctionner la société de façon opti- male (c’est-à-dire pour que les individus soient de bons rouages d’une économie tournée ve > Plus
Remonter