Nous resterons sur Terre

Un film de et (France)
Genre : Documentaire - Duree : 1H27 mn
Distributeur : Zootrope Films
Sortie en salles le 08 Avril 2009
Année de production : 2007
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.68 / 5 (57 notes)

Résumé de Nous resterons sur Terre

Les changements climatiques inquiètent, les espèces s’éteignent, les ressources s’épuisent, les villes s’étendent. À travers un jeu de miroirs et de contrastes entre cette nature miraculeuse et l’obsession de l’homme à vouloir la dompter, Nous resterons sur Terre regarde la planète d’aujourd’hui dans les yeux et dresse l’état des lieux d’une harmonie qui vacille. Pouvons-nous inverser le cours des choses ? Le voulons nous vraiment ?
Avec l’environnementaliste James Lovelock, le philosophe Edgar Morin et les Prix Nobel de la Paix Mikhaïl Gorbatchev et Wangari Maathai, ce film laisse à chacun la liberté d’évaluer le degré d’urgence sur une seule certitude : Nous resterons sur Terre.

Faites un éco-geste !

À l’occasion de la sortie au cinéma de Nous Resterons Sur Terre, faites un éco-geste !

Alors que 19 millions de téléphones portables sont remplacés chaque année en France pour seulement 2 millions d’entre eux qui seront recyclés, l’équipe du film en salles le 8 avril organise une opération destinée à récompenser les plus écolos d’entre vous.

En effet, pour un portable usagé recyclé, vous contribuerez à la plantation d’un arbre en plus de gagner l’habituelle entrée gratuite pour voir le film.

Rendez-vous dans les salle le mercredi 8 avril à 20h pour les intéressés.

Photos de Nous resterons sur Terre (16)

Critiques

Moyenne : 2 étoiles (1.83 / 4)
Comme au Cinema 4 étoiles
A Nous Paris 3 étoiles
Le Journal du Dimanche 2 étoiles
Libération 2 étoiles
TéléCinéObs 2 étoiles
Ouest France 1 étoiles
Studio Ciné Live 1 étoiles

Voir en détail

Avis des Spectateurs

Moyenne : 3 étoiles (2.68 / 5)
20 avis 4 étoiles
13 avis 3 étoiles
10 avis 2 étoiles
14 avis 1 étoiles

Notes de Prod. de Nous resterons sur Terre

Note d'intention

Préambule

Nous resterons sur Terre. Évidemment. Notre futur est ici. Mais comment ? La question brûle toutes les lèvres. Les pollutions, les catastrophes industrielles et les changements climatiques ont brusquement révélé la question de la survie de notre planète et avec elle, celle de notre espèce. Nous sommes en passe d'être rattrapés par nos besoins les plus élémentaires : d'air pur pour respirer, d'eau pour boire, de sols pour s'alimenter, d'un climat stable pour vivre en sécurité.

Entretien avec les réalisateurs

Ce film est le fruit d'une co-réalisation. Comment se sont répartis les rôles pour aboutir à cette vision commune ?

: Chaque décision, chaque orientation artistique, chaque parti pris a été le fruit d'échanges mutuels sur la base de nos lectures, des films ou des photos dont nous nous nourrissions, des émotions que nous ressentions. Plus nous avancions, plus le style du film se précisait et s’affirmait. Faire un film de cette ampleur, avec une petite équipe, sur une durée aussi longue, demande beaucoup d'énergie et de conviction. Seul, j'aurais souvent été tenté de baisser les bras et je ne me serais même probablement jamais lancé dans cette aventure.

Entretien avec Nigel Galt, monteur

On peut comprendre le souhait d’ et de vouloir à leurs côtés un monteur expérimenté qui a longtemps travaillé avec Stanley Kubrick. Mais, de votre côté, qu’est-ce qui vous a poussé à vous investir autant dans Nous Resterons Sur Terre ?

Entretien avec Ludovic Bource, compositeur

Quand avez-vous su que vous composeriez la musique de Nous Resterons Sur Terre ?

Lorsque j’ai vu le trailer qui résumait le long-métrage. Je me suis senti happé par le sens du film. En très peu de temps, ces neuf petites minutes de film ont généré une sorte d’ossature musicale autour de quatre thèmes, une famille de sons autour de laquelle je pouvais tourner pour accompagner les images par un langage, une atmosphère. Tout a commencé par un bruit de bug d’ordinateur, de machine. Symboliquement, ce petit bruit résumait en un son tout le sens du film : « Tiens, il y a quelque chose qui cloche… ». Ça illustrait la notion de rupture entre la nature et l’homme. Si certains trouvent le film abstrait, je peux dire que c’est justement cette abstraction qui m’a aidé à trouver les thèmes qui soulignent les images du film.

Dernières news à propos de Nous resterons sur Terre

Réagir sur Nous resterons sur Terre