Ode pavillonnaire
- Durée : 0H50 mn
Sortie en salles le 04 Juin 2008
Presse
Spectateurs

Résumé du film

Propriétaire de pavillon, de quoi se plaint-on ?

Des façades mornes et identiques qui se répètent le long de ruelles proprettes. Un silence pesant à peine troublé par le passage de quelques voitures. Repliés sur eux-mêmes et peu enclins à la sociabilité, les lotissements et les pavillons sont, malgré leurs défauts, devenus le mode d’habitat le plus répandu en France durant les trente dernières années. De retour dans le pavillon où il a passé son enfance, met en scène les membres de sa famille et les amène à se pencher de façon critique sur la genèse de leur maison, et les désirs qui ont guidé leurs choix esthétiques et techniques.
En cherchant à raconter son histoire, la famille découvre un enjeu insoupçonné de l’habitat : la prise de parole.
Nationalité : France
Duree : 0H50 mn
Sortie en salles le 04 Juin 2008
Année de production : 2006
Votre avis sur ce film ?
Ma note :
Exprimez-vous

Bande-annonce

Critiques

  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★

En savoir plus sur Ode pavillonnaire

Notes de Production

Archéologie du singulier
L’objet premier du film, d’où le titre Ode pavillonnaire, était de considérer les pavillons comme autre chose qu’un échec architectural ayant peu à peu colonisé notre beau paysage. Venant d’un pavillon, j’avais un peu de mal avec ce point de vue > Plus
Remonter