Genre : Drame - Durée : 1H32 mn
Sortie en salles le 04 Juillet 2012
Presse ★★★★
Spectateurs ★★★
Déjà vu ce film ?
Ma note :

Résumé

1982. Entraîneur de basket israélien d’origine allemande, Max Stroller s’est imposé comme une véritable légende dans son pays. Toujours en quête de nouveaux défis, il accepte de prendre en charge l’équipe nationale d’Allemagne de l’Ouest pour l’amener au championnat du monde de Los Angeles. Or, Max doit non seulement entraîner des joueurs démotivés, qui n’ont pas tous envie d’être bousculés dans leurs habitudes, mais il lui faut aussi faire face aux attaques de la presse israélienne qui le considère comme un traître. Ce qui ne l’empêche pas de poursuivre sa mission, coût que coûte. Sans doute aussi parce qu’il est venu là pour autre chose : repartir sur les traces de son enfance brisée par la guerre, un jour de 1943. Il rencontre alors une jeune femme d’origine turque qui habite dans l’appartement où il a lui-même vécu avec ses parents quarante ans plus tôt. Se retrouvant en elle, il se prend d’affection pour cette déracinée d’aujourd’hui et décide de l’aider…
Nationalité : Israël
Duree : 1H32 mn
Sortie en salles le 04 Juillet 2012
Année de production : 2011

Bande-annonce

Critiques

  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★

En savoir plus sur Playoff

Entretien avec le réalisateur Eran Riklis

Comment avez-vous découvert la véritable histoire de l'entraîneur de basket Ralph Klein ?

C'est mon producteur qui m'a d'abord parlé de son histoire, et elle m'a immédiatement passionné. J'ai ensuite rencontré Ralph Klein peu de temps avant sa mort prématurée, et j'ai compris qu'il cachait un secret. Un secret est toujours un bon point de départ quand on veut écrire un scénario. Je me suis donc plongé dans son histoire pour tenter de découvrir la vérité derrière le masque des apparences.

Notes de Production

Né à Berlin en 1931, Ralph Klein est issu d'une famille de juifs hongrois qui regagne Budapest peu de temps avant le début de la Seconde guerre mondiale. Le père de Ralph est assassiné à Auschwitz, mais le petit garçon, sa mère et ses frères et sœurs sont sauvés grâce à Raoul Wallenberg.

Après la guerre, Klein joue pour l'équipe nationale de basket de Hongrie, avant d'émigrer en Israël avec sa mère en 1951. Il sert dans la marine, puis débute sa > Plus

Avis sur Playoff

    Remonter