CommeAuCinema

Portrait au crépuscule

Un film d'
Titre original : PORTRET V SUMERKAKH (Russie)
Genre : Drame - Duree : 1H45 mn
Distributeur : Rezo Films
Sortie en salles le 22 Février 2012
Année de production : 2011
Avis spectateurs : 2 étoiles 2.48/5(31 notes)

Résumé du film Portrait au crépuscule

Marina est une jeune travailleuse sociale, bien installée dans la vie et mariée à un homme aisé. À la suite d’un drame particulièrement violent, sa personnalité et sa vie basculent.
Elle va décider de se venger mais en utilisant des armes insoupçonnées…

Galerie Photos ( 6 photos )

  • Portrait au crépuscule
  • Portrait au crépuscule
  • Portrait au crépuscule
  • Portrait au crépuscule
  • Portrait au crépuscule
  • Portrait au crépuscule

Les avis sur le film Portrait au crépuscule

 

    Critiques : Portrait au crépuscule 2 étoiles

    • Positif
      Positif
      3 étoiles
      " (...) Le film bouscule, étonne et s'apparente à un grand cri d'amour désespéré. "
      L.D. (article entier disponible dans Positif n°33, page 41)
    • Première
      Première
      3 étoiles
      " (…) Anguelina Nikonova, graine d’Andrea Arnold à l’âme slave, réalise un film de vengeance à l’envers où l’amour apparaît comme la seule arme de dissuasion massive contre l’horreur et l’indifférence. "
      S.L. (article entier disponible dans Première n°418/419, page 62.)
    • Le Monde
      Le Monde
      3 étoiles
      " Entraînant son personnage sur un terrain nouveau, révolutionnaire, quasi mystique, Anguelina Nikonova distille un indicible malaise. Ce sentiment étrange, qui vous poursuit après la fin de la projection, est le signe de sa réussite artistique. "
      Isabelle Regnier (article entier disponible dans Monde du 22/02/2012)
    • Télérama
      Télérama
      3 étoiles
      " En attendant, Angelina Nikonova et sa scénariste-interprète, Olga Dykhovitchnaia, la montrent dans un triste état la Russie : bourgeois veules (le mari et l'amant), cinglés foutus (le jeune frère du flic) et petits monstres dégueulasses, comme cette fonctionnaire transformant les victimes en coupables. "
      Pierre Murat (article entier disponible dans Télérama n°3241, page 46)
    • Les Inrocks
      Les Inrocks
      2 étoiles
      " Un film direct tourné en décors naturels avec des non-professionnels, qui remue le couteau dans la plaie russe. "
      Vincent Ostria (article entier disponible dans Les Inrocks n°847, page 77)

    Notes de Prod.

    Note d'intention de la réalisatrice

    Quand j’ai découvert la première version du scénario d’, la protagoniste était beaucoup plus âgée puisqu’elle avait la quarantaine. Le rôle d’Andrey avait été écrit pour une jeune brute d’environ 20-22 ans. Globalement, l’histoire était beaucoup plus dure et plus sombre. C’était un véritable coup de poing dans le ventre du spectateur. J’aime les films intelligemment structurés et bien joués, mais j’ai eu le sentiment qu’il fallait donner un peu plus de légèreté à l’intrigue, un peu d’oxygène pour ainsi dire, et également un peu plus d’ambigüité.

    Entretien avec Anguelina Nikonova

    Pouvez-vous Nous Parler De L’écriture Du Scénario, Qui S’est Faite À Quatre Mains, En Collaboration Avec La Comédienne Principale Du Film, ?

    Olga est l’auteur de la première version du scénario qui, à l’origine, était beaucoup plus sombre. Elle me l’a fait lire et j’ai été très impressionnée, d’autant qu’il s’agit de son premier coup d’essai. Elle m’a demandé mon avis et nous avons ensuite retravaillé ensemble les versions ultérieures.

    Entretien avec Olga Dykhovithnaia

    Vous Êtes Coscénariste, Coproductrice Et Héroïne Du Film. Pouvez-vous Nous Parler De Votre Implication Dans Le Projet Et De Vos Rapports Avec La Réalisatrice, ?

    J’ai écrit la première mouture du scénario en envisageant de le mettre en scène par la suite. Avec Anguelina, nous avons retravaillé les versions ultérieures du script. C’est en collaborant avec elle que j’ai compris que je souhaitais qu’Anguelina réalise le film car j’étais convaincue que j’avais déjà dit tout ce que j’avais d’important à dire dans le scénario. En outre, il fallait un point de vue neuf qu’a apporté Anguelina. Nous avons finalisé le scénario ensemble et, comme aucun producteur ne voulait prendre le moindre risque sur ce film, nous avons décidé de nous lancer dans l’aventure coûte que coûte. J’ai été à la fois étonnée, heureuse et angoissée lorsqu’Anguelina m’a proposé le rôle principal car je ne m’étais jamais vue dans la peau de ce personnage. Mais aujourd’hui, je lui suis reconnaissante d’avoir pu relever ce défi : cette expérience m’a beaucoup marquée.