CommeAuCinema

Poulet aux prunes

    en DVD le 07 Mars 2012
Un film de & , avec , .... (France)
Genre : Comedie Dramatique - Duree : 1H33 mn
Distributeur : Le pacte - Editeur DVD : Wild Side Video
Sortie à la Vente en DVD le 07 Mars 2012
Sortie Blu-Ray le 07 Mars 2012
Sortie en salles le 26 Octobre 2011
Année de production : 2010
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.63/5 (123 notes)

Résumé du film Poulet aux prunes

Téhéran, 1958. Nasser Ali Khan, musicien célèbre, a perdu le goût de vivre. Plus aucun instrument ne semble pouvoir lui redonner l’inspiration depuis que son violon a été brisé. Sa tristesse est d’autant plus forte que son amour de jeunesse, rencontré au coin d’une rue peu après cet incident, ne l’a pas reconnu.
Après avoir cherché en vain à remplacer l’instrument reçu de son maître de musique, Nasser en arrive à la seule conclusion possible : puisque aucun violon ne peut plus lui procurer le plaisir de jouer, il se mettra au lit pour attendre la mort.

Il envisage toutes les morts possibles : être écrasé par un train, sauter d’une falaise, se tuer d’une balle dans la tête, faire une overdose médicamenteuse… mais ne trouve aucune de ces
possibilités digne de lui.
Après tout, il était le meilleur violoniste de son temps : Nasser Ali Khan. Il décide donc de se coucher et d’attendre patiemment Azraël, l’ange de la mort.
Huit jours plus tard, Nasser est enterré. Tous ceux qui l’aimaient sont présents. L’histoire peut alors commencer…

Bande annonce et vidéos (5 vidéos )

Galerie Photos ( 30 photos )

  • Poulet aux prunesPoulet aux prunesPoulet aux prunes
  • Poulet aux prunesPoulet aux prunes
  • Poulet aux prunesPoulet aux prunesPoulet aux prunes
  • Poulet aux prunesPoulet aux prunesPoulet aux prunesPoulet aux prunesPoulet aux prunes
  • Poulet aux prunesPoulet aux prunesPoulet aux prunesPoulet aux prunesPoulet aux prunesPoulet aux prunes
  • Poulet aux prunesPoulet aux prunesPoulet aux prunesPoulet aux prunesPoulet aux prunes
  • Poulet aux prunesPoulet aux prunesPoulet aux prunesPoulet aux prunesPoulet aux prunes
  • Poulet aux prunes

Critiques : Poulet aux prunes 3 étoiles

  • Libération
    Libération
    3 étoiles
    " C’est l’infinie beauté des choses perdues. Terrifiante, débordante, grotesque et sublime à la fois."
    Eric Loret (article entier disponible dans Libération du 25/10/2011)
  • Elle
    Elle
    3 étoiles
    " L'histoire a la simplicité d'un conte et la forme d'un mille-feuille, qui troquerait son rectangle contre un cœur. "
    Anne Diatkine (article entier disponible dans Elle n°3434, page 59)
  • Première
    Première
    3 étoiles
    " A la fois grotesque et bouleversant, poétique et littéraire, Poulet aux prunes, avec son récit à tiroirs qui mélange les temporalités et refuse l'analyse psychologique, évoque irrésistiblement le cinéma de Jean-Pierre Jeunet. "
    C.N (article entier disponible dans Première n°416, page 52.)
  • Le Parisien
    Le Parisien
    3 étoiles
    " Ce mélo passionnant, assumé tel quel par le tandem Satrapi-Paronnaud, se laisse regarder avec beaucoup de plaisir. Tragique par moments, teinté d’humour et d’exotisme oriental, ce Poulet aux prunes est absolument délicieux. Régalez-vous! "
    Alain Grasset (article entier disponible dans Le Parisien du 26/10/2011)
  • Le Figaro
    Le Figaro
    3 étoiles
    " Pour raconter l'histoire de Nacer Ali, violoniste fameux dans l'Iran des années 1930 à 1950, Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud font mille détours capricieux, traversent les genres et les styles cinématographiques avec une liberté d'invention exubérante et d'une constante élégance. "
    Marie-Noëlle Tranchant (article entier disponible dans Le Figaro du 26/10/2011)

Caractéristiques du DVD

Suppléments :
- Making Of (30’)
- Contes iraniens (15’) : raconte à Nasser Ali (M. Amalric) un conte qui a inspiré le film
- Animatics (story-board, photos, vidéo) fabriquée par les réalisateurs pour préparer sa réalisation, extraits (5’) sur le DVD, intégralité sur le Blu-ray (1h22)
- Galerie photos
- Scènes coupées

Notes de Prod.

Entretien avec Marjane Satrapi

Était-ce évident pour vous, après Persepolis, de ne pas refaire un film d’animation ?

Oui. Le plus intéressant, dans un projet artistique, c’est de pouvoir relever un défi, faire des choses qu’on n’a pas encore faites, qu’on ne sait pas faire. On a réalisé un film d’animation, on a beaucoup appris, c’était long et pénible même si, bien sûr, on a pris énormément de plaisir. Il était plus excitant d’aborder quelque chose de nouveau. Vincent et moi fonctionnons comme ça, c’est notre moteur, ce qui nous fait avancer.

Entretien avec Vincent Paronnaud

Qui, de vous ou de Marjane, a émis le premier l’idée d’adapter Poulet Aux Prunes ? Et de ne pas en faire un autre film d’animation ?

Je ne me souviens plus mais je sais qu’au moment où on finissait Persepolis, on a ressenti tous les deux le besoin de penser à autre chose et on a commencé à se projeter dans l’avenir... Très vite, on a parlé de Poulet Aux Prunes. Très vite aussi, on s’est dit qu’on allait faire un film avec des acteurs pour nous changer de ce travail monacal et austère qu’est l’animation... Si l’adaptation des quatre albums de Persepolis avait été quelque chose de lourd, sur tous les plans, aussi bien pratique que psychologique et humain, s’il avait fallu faire beaucoup de sacrifices dans le récit de Marjane, le format de Poulet aux prunes rendait ce travail-là plus simple, plus évident. Il y avait dans cette histoire plus d’air, plus d’espace où s’immiscer, plus de liberté possible. L’album a une structure efficace et très rythmée, puisqu’il est découpé en journées, et, en même temps, sa narration éclatée, avec des flash-back, des avancées dans le temps, des digressions, des rêves, permet de pouvoir partir dans des directions différentes, de laisser libre cours à l’imagination... Il y a dans le livre un côté puzzle qui me plaisait beaucoup et qui était très stimulant. J’aimais bien cette idée d’un homme qui se couche pour mourir et qui, en attendant la mort, pense à des tas de choses, j’aimais bien ces moments où il s’ennuie et où son esprit divague... J’avais le sentiment qu’on pouvait tenter des choses au niveau de la mise en scène...

Les avis sur le film Poulet aux prunes