Roses à crédit

Un film de avec , , , (France)Genre : Drame - Duree : 1H53 mn
Distributeur : Ad Vitam
Année de production : 2010
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.54 / 5 (68 notes)

Résumé de Roses à crédit

Au sortir de la guerre, Marjoline, une belle adolescente, arrive à Paris. Elle devient manucure dans un luxueux salon de beauté et épouse Daniel, jeune chercheur en horticulture. Elle est au comble du bonheur lorsqu’ils reçoivent en cadeau un appartement au confort moderne. Pour le meubler, elle se couvre progressivement de dettes, malgré l’opposition de Daniel. Son désir obsessionnel de consommer va mettre leur nouveau bonheur en péril.
D'après le roman d' - Diffusion sur France 2

Bande annonce de Roses à crédit

Photos de Roses à crédit (7)

Critiques

Moyenne : 1 étoiles (1 / 4)
Positif 1 étoiles
Les cahiers du cinéma 1 étoiles
Première 1 étoiles
Studio CinéLive 1 étoiles

Voir en détail

Avis des Spectateurs

Moyenne : 3 étoiles (2.54 / 5)
9 avis 4 étoiles
32 avis 3 étoiles
14 avis 2 étoiles
13 avis 1 étoiles

Notes de Prod. de Roses à crédit

Sur le tournage de Roses à crédit

Le 18 Février 2009 - sur France 2

développe actuellement un nouvel unitaire de 90 minutes destiné à France 2 à partir du roman d' Roses à crédit, indique la société de production Image et Compagnie sur son site. Contactée par Relax News, la société précise que le projet est actuellement en cours d'écriture. Adaptée par et le réalisateur israélien, la fiction sera produite par Nicole Collet et Serge Moati.

Entretien avec Amos Gitaï

Quelle a été l’origine du projet de Roses à Crédit?

Après Carmel,j’ai éprouvé la difficulté,à ce moment particulier,de dire quelque chose en rapport avec Israël.Dès qu’on en parle,nos mots sont détournés,instrumentalisés,d’un côté ou de l’autre.Carmelest une œuvre très personnelle,voire intime,de même que la correspondance de ma mère Efratia qui vient de paraître chez Gallimard.Après,je me suis dit que je voulais travailler comme cinéaste.Cela m’était déjà arrivé dans le passé,lorsque j’avais fait Ananas aprèsHouse,Wadi et Journal de Campagne.Le conflit du Moyen Orient s’impose parfois comme le seul sujet légitime de discussions.Je trouve ça trop exclusif,ce n’est pas le seul à mériter notre attention.La seule option est d’être soit des Israéliens,soit des Palestiniens,soit des Juifs,soit des Arabes.Je dis qu’on peut aussi lire Joyce et s’identifier à lui,ou dans ce cas à ,et s’intéresser à des destinées au-delà de notre cercle immédiat.

Dernières news à propos de Roses à crédit

Réagir sur Roses à crédit