CommeAuCinema

Rubber

    en DVD le 15 Mars 2011
Un film de , avec (France)
Genre : Thriller - Duree : 1H24 mn
Distributeur : UFO Distribution - Editeur DVD : Blaq Out
Sortie à la Vente en DVD le 15 Mars 2011
Sortie Blu-Ray le 15 Mars 2011
Sortie à la Location en DVD le 10 Mars 2011
Sortie en salles le 10 Novembre 2010
Année de production : 2010
Présenté à la Semaine de la Critique au Festival de Cannes le 15 Mai 2010
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.57/5 (132 notes)

Résumé du film Rubber

Dans le désert californien, des spectateurs incrédules assistent aux aventures d’un pneu tueur et télépathe, mystérieusement attiré par une jolie jeune fille. une enquête commence.

Bande annonce

Galerie Photos ( 13 photos )

  • RubberRubberRubber
  • RubberRubberRubber
  • RubberRubberRubber
  • RubberRubberRubberRubber

Critiques : Rubber 3 étoiles

  • Studio CinéLive
    Studio CinéLive
    4 étoiles
    " Courez voir l'objet intelligent que voilà! Jouissif. "
    T.B (article entier disponible dans Studio CinéLive n°20, page 48)
  • Les Cahiers du Cinéma
    Les Cahiers du Cinéma
    4 étoiles
    " l'une de ses ultimes beautés."
    Jean-Sébastien Chauvin (article entier disponible dans Les cahiers du cinéma n°661, page 16).
  • Brazil
    Brazil
    3 étoiles
    " Rubber est un film gonflé, qui marche comme sur des roulettes, ne tourne pas rond et pneu importe la vraisemblance du tout: allez le voir! "
    Clément Arbrun (article entier disponible dans Brazil n°34, page 25)
  • Première
    Première
    3 étoiles
    "Si le surréalisme de Dupieux impose que l’on vienne à lui, son humour déjanté et son rejet du commercialement correct forcent le respect."
    Thomas Agnelli (article entier disponible dans Première n°405, page 44.)
  • Elle
    Elle
    3 étoiles
    "Un film provocateur et snob ? Certes, mais sauvé par une puissance créative enthousiasmante."
    Héléna Villovitch (article entier disponible dans Elle n°3384, page 64)

Caractéristiques du DVD

Bonus :
- Bande-annonce
- Chapitrage

Langue : version originale en anglais et version française
Sous-titres : français
Format image : 1.85
Format vidéo : 16/9 compatible 4/3
Format son : Dolby Stéréo 2.0 et Dolby Digital 5.1
Zone 2 - DVD 9 - PAL
Edition DVD : 1 DVD

Edition Collector :

Bonus :
- Interview de
- Interview de
- Interview de
- Interview de
- Essais pneu
- Bande-annonce
- Teaser
- Chapitrage
- Livret 20 pages
- Sticker collector

Langue : version originale en anglais et version française
Sous-titres : français
Format image : 1.85
Format vidéo : 16/9 compatible 4/3
Format son : DTS-HD MA 5.1 et 2.0
Zone B - BRD 25 - HD 1920 x 1080p
Edition : 2 DVD + 1 BRD

Notes de Prod.

Notes de production

En Mars 2009, et Realtism Films décident de relever un défi esthétique et technologique : Produire un film en moins d’un an, en Anglais, à Los Angeles, en tirant parti des nouvelles technologies de production et de Post-Production.

Entretien avec Quentin Dupieux

Pouvez-vous nous parler de la genèse du film ?

Entre Steak et Rubber, j’ai travaillé, pendant presque un an, sur le scénario d’un film qui s’intitule Réalité, un projet compliqué à monter. Alors entre-temps, on s’est dit, avec mon producteur, qu’on pourrait faire un film «express», à petit budget. Le personnage principal de Réalité est un réalisateur qui essaie de faire un film de science-fiction sur une invasion de cubes transparents. Je me suis dit : pourquoi ne pas faire ce film-là. Après quelques essais en images de synthèse, je me suis rendu compte que filmer du vide pour ensuite ajouter numériquement des éléments en post-production n’était pas vraiment mon truc. J’aime bien filmer du concret, de la vraie bêtise matérielle. Je pars souvent d’une vision, d’une pure expression visuelle. Depuis le début, je pensais à la possibilité de créer une tension avec un pneu qui roule lentement, qui recule et qui s’approche.

Entretien avec Grégory Bernard et Julien Berlan

Quel a été le point de départ en terme de production ?

GB : Au départ, on s’est dit que pour être complètement libre, il fallait faire un film avec un petit budget et que ce soit la seule contrainte pour Quentin. Pourquoi attendre 3 ans pour faire un film ? Pour être libre, il ne faut pas dépendre d’un gros casting. Beaucoup d’acteurs ont très envie de travailler avec Quentin, mais cela nous aurait confronté à des problèmes d’agenda. On peut faire un film plus onéreux, mais ça demande du temps pour réunir l’argent, mettre un casting en place, et du coup ne plus rien laisser au hasard et amoindrir la liberté créatrice de l’artiste. Quentin est un artiste complet. Il fait tout : il écrit, cadre, réalise, fait le montage. C’est son oeuvre, totalement. Comme il adore les Etats-Unis, on s’est dit que ce serait bien de faire le film là-bas, avec des acteurs

Les avis sur le film Rubber