Genres : Science-Fiction, Animation - Durée : 1H27 mn
Sortie en salles le 08 Juin 2011 - en VOD/DVD le 26 Octobre 2011
Presse ★★★
Spectateurs ★★★
Déjà vu ce film ?
Ma note :

Résumé

La Nuit des Enfants... Tueurs

Ils sont cinq, cinq adolescents prodiges dotés d’une intelligence hors norme, capables de prendre le contrôle de nos corps. Ils ne se connaissent pas encore, mais ont conscience de leur différence. Jimbo Farrar est comme eux, et il a décidé de les réunir à new York. Mais la nuit de leur rencontre, ils sont sauvagement agressés dans Central Park. Dévastés par l’épreuve, puis trahis par le monde adulte, ils décident alors de devenir maitres de leur destin. Ensemble, liés pour ne faire plus qu’un, leur force et leur vengeance seront sans limite. Jimbo va devoir choisir : combattre ses cinq semblables, ou se joindre à eux et abandonner ceux qu'il aime...

Film d’animation entièrement réalisé en motion capture et librement inspiré du best-seller éponyme La Nuit des enfants rois de Bernard Lenteric paru en 1982.
Titre original : THE PRODIGIES (France)
Duree : 1H27 mn
Sortie à la Vente en VOD/DVD le 26 Octobre 2011
Sortie en salles le 08 Juin 2011
Année de production : 2010

Critiques

  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★

En savoir plus sur The Prodigies

Mathieu Kassovitz est Jimbo

Qu’est-ce qui vous a attiré dans ce projet ?

Je ne connaissais pas le livre original La Nuit des enfants rois, mais je savais qu’un projet de film se construisait autour de cette histoire, car c’est un scénario dont on a beaucoup parlé dans le milieu du cinéma. The Prodigies est un film d’animation atypique, puisqu’il n’est pas destiné aux enfants, mais aux adolescents et aux jeunes adultes. Son graphisme est différent de celui des productions américaines que l’on a l’habitude de voir. Il annonce que le projet a été conçu avec une approche plus mature, plus audacieuse, plus risquée. Il y a clairement là l’expression d’un esprit européen. L’ambition du projet, le fait qu’il soit réalisé en relief, qu’il soit fait en France, par un ami, sont autant de choses qui m’ont incité à travailler sur The Prodigies. Ce qui m’a touché dans cette histoire, c’est que l’on y parle de jeunesse brisée et d’enfants qui ont été éduqués dans la violence. Il y a un lien entre les protagonistes du film et la jeunesse d’aujourd’hui. On retrouve cette volonté de casser et de brûler tout ce qui les a fait. C’est une envie de révolte commune à la jeunesse de tous les pays et un thème dans lequel je me suis reconnu.

Interview du réalisateur Antoine Charreyron

The Prodigies est un film destiné aux adolescents et aux adultes. Quels étaient vos films, bandes dessinées et jeux vidéo préférés quand vous étiez ado ?

Je viens d’une famille qui n’était pas très cinéphile, ce n’était pas sa culture, mais quand j’étais gamin et que je regardais un film à la télévision, je remarquais toujours les coupes, les effets de montage et de mise en scène. Je dessinais beaucoup, je lisais beaucoup de BD comme Spider-Man, et je jouais énormément aux jeux vidéo. J’aimais beaucoup Aquablue de Vatine, les X-Men et les Nouveaux Mutants. J’adorais l’univers Marvel, parce qu’il est totalement intégré dans la vraie vie de tous les jours.

Interview du créateur de l’univers visuel, Victor Antonov

Vous venez du design industriel et du design automobile...

J’ai fait mes études au sein du Arts Center College of Design, qui est une des meilleures écoles de design. Elle est spécialisée dans la formation à la création de concept cars et de véhicules prototypes de tous genres, trains, bateaux, avions, et grosses machines industrielles. C’est là que j’ai appris à dessiner des formes et des volumes imaginaires, en les traitant de manière très réaliste. Le Arts Center College of Design a beaucoup de liens avec Hollywood. Syd Mead – le concepteur des véhicules et des décors de Tron et Blade Runner – y a fait ses études et y a enseigné. Depuis, beaucoup d’élèves de cette école ont participé à des films de science-fiction.

Interview du compositeur Klaus Badelt

Vous avez composé la musique de nombreux films fantastiques et de science-fiction, comme La Machine À Explorer Le Temps, Equilibrium, Pirates Des Caraïbes, Constantine, Prémonitions, Solomon Kane et à présent The Prodigies. Appréciez-vous particulièrement ces deux genres cinématographiques ?

Oui, car ces genres vous permettent d’explorer à l’infini les palettes sonores et ne vous limitent ni en termes de style ni en termes de couleur musicale. Quelquefois, quand on compose la musique d’un drame ou d’un film d’action, il faut aller vers un style d’écriture très précis. Dans le cas de The Prodigies, j’ai pu aborder cette bande originale avec une liberté artistique totale et une palette sonore illimitée.

Caractéristiques du DVD

Bonus :
- Making of (35')
- Commentaire audio de Antoine Charreyron
- Clip : "I Cannot Think" de Outlines> Plus

Notes de Production

La plupart des scènes importantes de The Prodigies se déroulant à New york, il était important de trouver une approche visuelle originale pour décrire cette ville qui a servi de décor à d’innombrables films.
> Plus

Avis sur The Prodigies

    Remonter