The Social Network

    en DVD le 16 Février 2011
Un film de , avec , , ...
Titre original : THE SOCIAL NETWORK (Etats-Unis)
Genre : Biopic, Drame - Duree : 2H0 mn
Sortie à la Vente en DVD le 16 Février 2011
Sortie Blu-Ray le 16 Février 2011
Sortie en salles le 13 Octobre 2010
Année de production : 2010
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.64 / 5 (166 notes)

Résumé de The Social Network

Un soir bien arrosé d’octobre 2003, Mark Zuckerberg, un étudiant qui vient de se faire plaquer par sa petite amie, pirate le système informatique de l’université de Harvard pour créer un site, une base de données de toutes les filles du campus. Il affiche côte à côte deux photos et demande à l’utilisateur de voter pour la plus canon. Il baptise le site Facemash. Le succès est instantané : l’information se diffuse à la vitesse de l’éclair et le site devient viral, détruisant tout le système de Harvard et générant une controverse sur le campus à cause de sa misogynie. Mark est accusé d’avoir violé intentionnellement la sécurité, les droits de reproduction et le respect de la vie privée. C’est pourtant à ce moment qu’est né ce qui deviendra Facebook.
Peu après, Mark crée thefacebook.com, qui se répand comme une traînée de poudre d’un écran à l’autre d’abord à Harvard, puis s’ouvre aux principales universités des Etats-Unis, de l’Ivy League à Silicon Valley, avant de gagner le monde entier…
Cette invention révolutionnaire engendre des conflits passionnés. Quels ont été les faits exacts, qui peut réellement revendiquer la paternité du réseau social planétaire ? Ce qui s’est imposé comme l’une des idées phares du XXIe siècle va faire exploser l’amitié de ses pionniers et déclencher des affrontements aux enjeux colossaux...
Adaptation du livre de Ben Mezrich, 'The Accidental Billionaires : The Founding of Facebook, a Tale of Sex, Money, Genius and Betrayal'.
- Golden Globes 2011 du meilleur film dramatique, du meilleur réalisateur pour , du meilleur scénario pour et de la meilleure bande-originale pour Trent Reznor

- Bafta 2011 du meilleur réalisateur pour , du meilleur montage pour Angus Wall, Kirk Baxter et du meilleur scénario adapté pour

- 3 Oscars 2011 : meilleur montage pour Kirk Baxter et Angus Wall, meilleure bande-originale pour Trent Reznor et Atticus Ross et meilleur scénario d'adaptation pour

- César 2011 du meilleur film étranger

Acteurs et Actrices de The Social Network

Photos de The Social Network (53)

Critiques

Moyenne : 3 étoiles (3.42 / 4)
Libération 4 étoiles
VSD 4 étoiles
Télérama 4 étoiles
Metro 4 étoiles
Télérama 4 étoiles
Ouest France 4 étoiles
20 Minutes 4 étoiles
Première 4 étoiles
le Journal du Dimanche 4 étoiles
Elle 3 étoiles
Paris Match 3 étoiles
L'express 3 étoiles
Le Monde 3 étoiles
Le Point 3 étoiles
Le Parisien 3 étoiles
Télé7Jours 3 étoiles
Figaroscope 3 étoiles
Figaroscope 3 étoiles
Les Cahiers du cinéma 2 étoiles

Voir en détail

Avis des Spectateurs

Moyenne : 3 étoiles (2.64 / 5)
49 avis 4 étoiles
41 avis 3 étoiles
44 avis 2 étoiles
32 avis 1 étoiles

Notes de Prod. de The Social Network

Notes de tournage...

23 septembre 2009 - Justin Timberlake accro à Facebook

L’idée peut sembler saugrenue, mais en tout cas le projet est bel et bien sur les rails : David Fincher, le réalisateur visionnaire de Seven, Fight Club ou plus récemment L'Étrange histoire de Benjamin Button va bien réaliser un film sur Facebook… Et le casting se précise : David Fincher vient d’engager Jesse Eisenberg, Andrew Garfield et le tombeur de ces dames Justin Timberlake pour interpréter les trois co-fondateurs du site internet.

L'histoire

Un soir bien arrosé d’octobre 2003, Mark Zuckerberg, un étudiant qui vient de se faire plaquer par sa petite amie, pirate le système informatique de l’université de Harvard pour créer un site, une base de données de toutes les filles du campus. Il affiche côte à côte deux photos et demande à l’utilisateur de voter pour la plus canon. Il baptise le site Facemash. Le succès est instantané : l’information se diffuse à la vitesse de l’éclair et le site devient viral, détruisant tout le système de Harvard et générant une controverse sur le campus à cause de sa misogynie. Mark est accusé d’avoir violé intentionnellement la sécurité, les droits de reproduction et le respect de la vie privée. C’est pourtant à ce moment qu’est né ce qui deviendra Facebook.

Notes de Production

Chaque époque a ses visionnaires, ses génies, ceux dont on dit qu’il y a eu « avant » et « après » tant leur apport a changé le monde. Mais ces changements se produisent rarement sans entraîner de rudes batailles pour déterminer exactement ce qui s’est passé, qui était là et quel rôle précis a joué tel ou tel acteur du changement. Dans The Social Network, le réalisateur et le scénariste explorent l’épopée de la création de Facebook, le phénomène social le plus révolutionnaire du siècle nouveau, à travers les points de vue conflictuels des jeunes gens exceptionnellement intelligents qui prétendent chacun en être l’inventeur. Le résultat est un drame où s’affrontent création et destruction, un film qui s’abstient volontairement de donner une perspective unique, préférant suivre plusieurs trames narratives comme autant de miroirs des vérités antagonistes et des relations sociales constamment en évolution qui définissent notre époque. S’appuyant sur de multiples sources, le film passe des salles de Harvard aux box de bureaux de Palo Alto, capturant le frisson des tout premiers jours de la naissance d’un phénomène qui a changé radicalement la culture mondiale. Il montre aussi, à l’échelle humaine, comment cette aventure a réuni un groupe de jeunes esprits révolutionnaires avant de les séparer : Mark Zuckerberg (), le brillant étudiant de Harvard qui a conçu un site Internet qui a redéfini le tissu social du jour au lendemain;

L'épopée d'une invention planétaire

Jamais n’avait dit « oui » aussi rapidement à un projet. Tout a commencé lorsque le scénariste, à qui l’on doit « A la Maison Blanche » et La Guerre Selon Charlie Wilson, a reçu la proposition initiale sous la forme d’un précis de 14 pages du livre de Ben Mezrich « The Accidental Billionaire » (paru en France sous le titre « La Revanche d’un solitaire – la véritable histoire du fondateur de Facebook » aux éditions Max Milo). Instantanément, ces quelques pages ont éveillé son désir de mener sa propre enquête sur l’histoire de Facebook. Il était fasciné par la trajectoire accélérée des personnages, surtout celui du cofondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, qui de hacker anarchiste, est devenu pratiquement du jour au lendemain un « web-entrepreneur » et un PDG qui a marqué son époque comme peu l’ont fait.

Le réalisateur

Pour porter à l’écran le scénario d’, le réalisateur s’est démarqué de ses films précédents. Le réalisateur puissamment visuel à qui l’on doit les univers aux atmosphères intenses de
L'étrange Histoire De Benjamin Button , Zodiac, Seven et Fight club, dirige ici sa caméra plus intimement sur la nature humaine des protagonistes, des personnages réels de jeunes anarchistes qui se sont trouvés, puis se sont séparés en donnant naissance au phénomène Facebook. Au départ, n’était pas certain d’être attiré par le sujet, mais lorsqu’il a lu le scénario, son opinion a radicalement changé. Il se souvient : « et Amy Pascal ne cessaient de me dire qu’il fallait que je lise ce scénario, que c’était une histoire fascinante et un script brillant. Et quand je l’ai enfin lu, j’ai adoré parce que c’était avant tout une histoire humaine, et parce qu’on y décortique un mythe n’ayant que quelques années d’existence. Je trouvais cela très intrigant.

Les acteurs

savait que rendre vivants ces moments à l’écran nécessitait de réunir des acteurs assortis avec soin, capables de collaborer et de se heurter de façon passionnante et révélatrice pour le public. « Nous avons cherché des acteurs capables de montrer les différents aspects des personnages et de rendre leurs relations complètement crédibles. Chacun devait occuper une place équivalente aux autres dans ce jeu de billard où les boules s’entrechoquent et rebondissent les unes sur les autres. Il fallait qu’ils soient très différents les uns des autres mais qu’ils fonctionnent bien ensemble. Je voulais montrer la dimension humaine de chacun, car je n’ai jamais vu Mark, Sean ou les Winklevoss comme des méchants. Je ne considère pas le manque d’imagination d’Eduardo comme quelque chose de mauvais. Je les regarde tous et je me dis que ce sont des jeunes, qu’ils vont commettre des erreurs, qu’ils font faire certaines choses pour de bonnes raisons, et qu’ils vont se détourner de ce qui est bien pour de mauvaises raisons. Le secret, c’était de trouver un groupe de gens volontaires pour expérimenter, sans savoir ce qu’ils allaient faire. Je voulais être capable de les pousser au-delà de leurs limites afin qu’ils dépassent l’idée préconçue qu’ils avaient d’eux-mêmes. »

Entretien avec David Fincher

Ce film, du moins en apparence, semble représenter une nouvelle direction pour vous en tant que cinéaste. Si l’on se réfère à vos précédents films, mettre en scène des personnages dont le premier moyen d’expression est la parole ne vous est pas familier. Avez-vous aimé cela ?

Entretien avec Aaron Sorkin Scénariste

Pourquoi avoir écrit ce film sous forme d’une série de récits contradictoires ?

Eh bien, parce qu’il y avait réellement des récits contradictoires, et plutôt que de n’en choisir qu’un seul en particulier et de décider qu’il était « le vrai », ou le plus intéressant, j’ai pensé que la chose la plus passionnante à faire était de tous les adapter à l’écran. Ces versions discordantes sont le sujet du film. Les récits qui ne font que relater les faits de façon linéaire sont plus adaptés au biopic conventionnel qu’à ce que j’avais envie d’écrire.

Dernières news à propos de The Social Network

Réagir sur The Social Network