Torpedo

    en DVD le 14 Août 2012
Un film de avec et (Belgique)Genre : Comedie - Duree : 1H29 mn
Distributeur : BAC Films - Editeur DVD : Bac Vidéo
Sortie à la Vente en DVD le 14 Août 2012
Sortie en salles le 21 Mars 2012
Année de production : 2011
Avis spectateurs : 2 étoiles 2.44 / 5 (87 notes)

Résumé de Torpedo

Michel Ressac 35 ans sans situation précise passe son temps à ne rien réussir... sa vie va pourtant changer du tout au tout quand un matin un appel téléphonique va lui annoncer qu’il vient de gagner le repas de sa vie avec son idole eddy Merckx. C’est pour lui l’occasion inespérée de se « rabibocher » avec son père avec qui à son grand regret il ne partage plus grand chose mis à part la passion du vélo...

Bande annonce de Torpedo

Photos de Torpedo (8)

Critiques

Moyenne : 2 étoiles (2.27 / 4)
Le Journal du Dimanche 3 étoiles
Les Fiches du Cinéma 3 étoiles
20 Minutes 3 étoiles
VSD 3 étoiles
Studio Ciné Live 2 étoiles
Télérama 2 étoiles
L'Express 2 étoiles
Première 2 étoiles
Le Monde 2 étoiles
Positif 2 étoiles
Le Figaro 1 étoiles

Voir en détail

Avis des Spectateurs

Moyenne : 2 étoiles (2.44 / 5)
18 avis 4 étoiles
23 avis 3 étoiles
25 avis 2 étoiles
21 avis 1 étoiles

Notes de Prod. de Torpedo

Le pourquoi du comment par Matthieu Donck

Pour commencer, pouvez-vous nous dire quelques mots à propos de ce titre, Torpedo ?

En Belgique, le terme torpédo désigne un rétropédalage et c’est aussi leur tout premier vélo pour beaucoup de belges. C’est très culturel. et cette notion de rétropédalage convenait parfaitement au personnage de Michel Ressac, un type qui va de l’avant et ne pense jamais à revenir en arrière. D’où cette réplique : « Quand tu pédales en avant, ça roule. Quand tu t’arrêtes, boum ! ça s’arrête net. C’est comme la vie, les vélos : quand tu t’arrêtes, tu tombes. »

L'interview de François Damiens

Quand vous acceptez ce premier long-métrage de , vous étiez plus séduit par le titre, Torpedo, ou par le nom de votre personnage, Michel Ressac ?

J’aimais bien le nom de mon personnage. On pense au ressac de la vague – dont il faut se méfier. Quand j’ai rencontré Matthieu, j’ai immédiatement compris son univers. Ce n’est pas dans mon habitude de sauter sur des projets, mais Matthieu était très juste, très humble. Sans qu’il m’en parle vraiment, j’ai senti la part autobiographique du scénario. et puis Matthieu n’est ni impressionné ni ébloui parle milieu du cinéma. Ce qui prouve sa maturité. il a envie de faire un film avant de faire du cinéma.

Réagir sur Torpedo