Tout est Permis
Genre : Documentaire - Durée : 1H36 mn
Sortie en salles le 09 Avril 2014 - en VOD/DVD le 09 Septembre 2014
Presse
Spectateurs

Résumé du film

Le permis de conduire à points est instauré depuis plus de 20 ans.
Véritables lieux de mixité sociale et culturelle, les stages de récupération de points sont l’occasion pour les auteurs d’infractions d’y exprimer leur révolte mais aussi de se raconter.
Les nombreux témoignages et images recueillis par Coline Serreau lors de ces stages, dressent un portrait tragi- comique de notre société où l’individualisme et les petites habitudes de chacun mettent en péril le bonheur de tous.
Portrait à charge, mais regard complice, TOUT EST PERMIS est un film réalisé aux quatre coins de l’hexagone.
Nationalité : France
Duree : 1H36 mn
Sortie à la Vente en VOD/DVD le 09 Septembre 2014
Sortie en salles le 09 Avril 2014
Année de production : 2013
Votre avis sur ce film ?
Ma note :
Exprimez-vous

Critiques

  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★

En savoir plus sur Tout est Permis

Entretien avec Coline Serreau

D’où vous est venue l’idée de TOUT EST PERMIS ?
Je ne fais jamais de films personnels car parler de moi ne m’intéresse pas. Mais il faut bien que j’assume l’origine un peu «autobiographique» de celui-ci ! Il y a huit ans, j’ai fait un stage de récupération de points. Ce stage m’a ouvert les yeux sur mon comportement au volant. Je suis d’une génération qui a commencé à conduire sans limitations de vitesse. On ne portait même pas de ceinture. Je n’étais pas particulièrement folle de vitesse, mais je roulais vite, je collais à la voiture de devant, sans me poser de questions. Et un jour, je me suis rendu compte qu’il ne me restait plus que deux ou trois points sur mon permis ! Je me suis inscrite à un stage de «récupération de points» en traînant les pieds. Pendant le stage, j’ai découvert des animateurs très intéressants et beaucoup de conducteurs inconscients, comme moi...

Entretien avec Robert Thibault - Animateur de stage

Quel a été votre parcours avant d’être animateur de stages de récupération de points ?
J’ai un master en sécurité routière et une expérience de trente ans dans ce domaine où j’ai exercé tous les métiers : fonctionnaire, inspecteur des permis de conduire pendant onze ans... J’ai aussi été conseiller des préfets d’Ile-de-France pendant des années, et j’ai travaillé au ministère des transports sur les politiques de sécurité routière.

Entretien avec Laurent Gouissem - Stagiaire

Pourquoi vous êtes-vous retrouvé en stage de récupération ?
C’était mon deuxième. J’en avais déjà fait un pour excès de grande vitesse. Celui où Coline Serreau m’a filmé, c’était parce que j’avais fait un apéro à la maison, et j’avais été arrêté par les gendarmes. J’étais en délit, à 0.40 d’alcoolémie, donc j’ai perdu d’un coup les 6 points qu’il me restait, à l’époque, sur mon permis. Le temps que la sanction s’applique, j’ai vite fait le stage pour récupérer 4 points.
Remonter