Genres : Drame, Policier - Durée : 2H4 mn
Sortie en salles le 11 Avril 2007 - en VOD/DVD le 28 Juin 2006
Presse ★★★★
Spectateurs ★★★
Déjà vu ce film ?
Ma note :

Résumé

Des gangsters débutants braquent une banque et se retrouvent cernés par la police et les medias. Ils prennent en otage les employés de la banque : débute alors un cauchemar qui va durer des heures…
Titre original : DOG DAY AFTERNOON (Etats-Unis)
Duree : 2H4 mn
Sortie à la Vente en VOD/DVD le 28 Juin 2006
Sortie en salles le 11 Avril 2007
(Reprise, Première sortie le 30 Janvier 1976)
Année de production : 1975

Casting

Al Pacino
Sonny Wortzik
Charles Durning
Det. Sgt. Eugene Moretti
Chris Sarandon
Leon Shermer

Critiques

  • ★★★★

Actu à propos de Un après-midi de Chien

Mort du cinéaste américain Sidney Lumet à 86 ans

Mort du cinéaste américain Sidney Lumet à 86 ans

Le cinéaste américain Sidney Lumet, qui avait notamment réalisé Douze hommes en colère et Un après-midi de chien, est décédé samedi à son domicile de New York à l'âge de 86 ans des suites d'un cancer, a annoncé le New York Times. > Suite

En savoir plus sur Un après-midi de Chien

Notes de Production

« Dog Day Afternoon, qui s’inspire d’un fait divers et fut tourné à Brooklyn dans le quartier même où il s’était déroulé, relate, comme The Anderson tapes, l’histoire d’un cambriolage (une attaque de banque cette fois), mais le gang est aussi amateur et dérisoire que celui d’Anderson était professionnel. Les trois malfaiteurs qui le composent, et dont c’est le premier coup, ont besoin d’argent (la réalité dépasse la fiction !) payer l’opération transsexuelle de l’un d’eux. Si le film repose en grande partie sur l’interprétation d’Al Pacino, qui devient vite un solo virtuose (malgré l’excellence de ses deux complices, John Cazale et Chris Sarandon dans un rôle difficile), il dépasse de beaucoup le simple numéro d’acteur comme le suspense ordinaire pour accéder à une véritable à une véritable réflexion sur les rapports des médias et du public, le pouvoir de la télévision de créer des « héros » instantanés et de transformer tout évènement en spectacle, la tendance qu’elle encourage au voyeurisme blasé ou cynique. > Plus

Avis sur Un après-midi de Chien

    Remonter