CommeAuCinema

Un jour mon père viendra

    en DVD le 13 Juin 2012
Un film de avec , , (France)
Genre : Comedie - Duree : 1H30 mn
Distributeur : Gaumont Distribution - Editeur DVD : Gaumont Vidéo
Sortie à la Vente en DVD le 13 Juin 2012
Sortie Blu-Ray le 13 Juin 2012
Sortie en salles le 04 Janvier 2012
Année de production : 2010
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.76/5 (88 notes)

Résumé du film Un jour mon père viendra

Bernard est riche, froid et bourré de tocs.
Gus et pauvre, généreux et porté sur l’alcool.
Tous deux sont persuadés d’être le père de Chloé et partent ensemble pour la retrouver. Mais Chloé à la veille de son mariage s’est déjà trouvé un troisième père de substitution…

Acteurs et Actrices : Un jour mon père viendra

Bande annonce

Galerie Photos ( 19 photos )

  • Un jour mon père viendraUn jour mon père viendraUn jour mon père viendraUn jour mon père viendraUn jour mon père viendra
  • Un jour mon père viendraUn jour mon père viendraUn jour mon père viendra
  • Un jour mon père viendraUn jour mon père viendraUn jour mon père viendra
  • Un jour mon père viendraUn jour mon père viendraUn jour mon père viendra
  • Un jour mon père viendraUn jour mon père viendraUn jour mon père viendra
  • Un jour mon père viendraUn jour mon père viendra

Critiques : Un jour mon père viendra 1 étoile

  • Le Parisien
    Le Parisien
    2 étoiles
    " Une petite comédie drôle et bien troussée. "
    Alain Grasset (article entier disponible dans Le Parisien du 04/01/2012)
  • Figaroscope
    Figaroscope
    2 étoiles
    " Une petite comédie qui ne manque pas de charme. "
    Emmanuèle Frois, Olivier Delcroix et Marie-Noëlle Tranchant (article entier disponible dans Figaroscope du 04/01/2012)
  • Télérama
    Télérama
    1 étoile
    " Encore une comédie basée sur l'opposition riches-pauvres (...) Filmés ici par Martin Valente, le chef d'entreprise (François Berléand), et le prolo (Gérard Jugnot), toujours aussi sympa, se disputent la patérnité d'une future mariée en rivalisant de cabotinage. "
    N.Di. (article entier disponible dans Télérama n°3236, page 58)

Notes de Prod.

Rencontre avec Martin Valente, Réalisateur et scénariste

Comment ce projet est-il né ?

Mon film précédent, Fragile(s), était une histoire croisée, avec beaucoup de personnages. Pour ce nouveau projet, je souhaitais une ligne narrative plus simple. J’avais l’envie d’un duo de personnages opposés et tout à la fois complices, dans la tradition des grands films comiques français.

Rencontre avec Gerard Jugnot, Interprète de Gustave

Qu’est-ce qui vous a donné envie de participer à ce film ?

À peine la lecture du scénario achevée, j’ai donné mon accord. Je me reconnaissais un lien de parenté avec et la manière dont ils étaient traités. Ce scénario, j’aurais aimé l’écrire. Les personnages me touchent. Dans les comédies, l’opposition entre deux personnages est intéressante. Ici, on joue sur celle qui existe entre le personnage de et le mien, dans la grande tradition des duos de comédie mais sans que l’un ou l’autre soit enfermé dans le rôle du clown blanc ou de l’Auguste. Les deux se complètent. Ils sont aussi drôles, touchants, ridicules et comiques l’un que l’autre. C’est un vrai plaisir à jouer.

Rencontre avec François Berleand, Interprète de Bernard

Vous retrouver sur le nouveau film de n’est pas une surprise, et vous y êtes pourtant surprenant…

Après avoir terminé Fragile(s), Martin souhaitait que nous puissions à nouveau travailler ensemble. Il a donc écrit pour moi. Son scénario, d’une drôlerie et d’une finesse extraordinaires, m’a tout de suite enthousiasmé. À l’inverse de beaucoup de réalisateurs, Martin me voit comme je suis dans la vraie vie, assez réservé, plutôt timide, même si je fais toujours le pitre. Il connaît l’espèce de candeur qui est la mienne. À chaque fois, il me propose donc des rôles qui correspondent mieux à une autre facette de moi – ma part cachée que les gens ne connaissent pas. Intérieurement, je suis extrêmement sérieux, mais certainement pour évacuer le stress, j’ai besoin de faire le clown sur les plateaux. L’équipe est le premier spectateur. Sans doute en proie à une espèce de paranoïa ou de fragilité, j’ai besoin que les gens m’aiment et rigolent. Si certains ne rient pas, je suis malheureux.

Rencontre avec Olivia Ruiz, Interprète de Chloé

Qu’est-ce qui vous a décidée à tenter le cinéma ?

J’ai une formation de comédienne de théâtre, mais la vie a fait qu’à l’âge 20 ans la musique a pris le pas sur tout le reste. J’avais déjà reçu des propositions de films ces dernières années mais je ne voulais pas me lancer n’importe comment, juste pour le plaisir de jouer. J’attendais de trouver un projet qui me plaise vraiment, un metteur en scène qui ait assez confiance en moi et en qui j’avais assez confiance pour me jeter à l’eau une première fois. C’est ce qui s’est passé avec Un Jour Mon Père Viendra et Martin. J’ai eu envie de faire ce film-là avec ce réalisateur là. Et ce malgré le fait que le tournage ait lieu au beau milieu de ma tournée, car Martin m’a convaincue que j’y arriverai si je faisais preuve de concentration et de travail.

Les avis sur le film Un jour mon père viendra