Une femme coréenne

Une femme coréenne

Un film de , avec , Hwang Jungmin
Genres : Drame, Erotique - Durée : 1H47 mn
Sortie en salles le 30 Mars 2005 - en VOD/DVD le 05 Octobre 2005
Presse
Spectateurs

Résumé du film

Le beau portrait d'une femme en quête de liberté.

La belle Hojung est mariée à Young-jak, un des avocats les plus en vue de Séoul. La jeune femme élève son fils adoptif pratiquement seule, Young-jak étant accaparé par son travail. Les journées sont partagées entre les cours de danse, les balades en vélo, les remontrances de la belle-mère et la lente agonie de son beau-père. Young-jak, de son côté entame une liaison avec Yeon, un jeune mannequin. Lasse de la désaffection de son mari, Hojung commence à s'interesser à son jeune voisin de 17 ans, qui passe ses soirées à l'épier par la fenêtre. Elle décide, telle une adolescente, de se laisser séduire, faisant d'une salle de cinéma le lieu de leurs ébats.
Young-jak apprend que sa jeune maîtresse est enceinte, et décide, dès lors, de lui consacrer plus de temps. Un soir l'avocat tamponne un scooter conduit par un homme ivre. La présence de Yeon à ses côtés est problématique pour Young-jak, qui va user de son influence pour étouffer l'accident. De son côté, Hojung est mobilisée par les derniers instants de son beau-père. Lentement, le couple formé par Hojung et young-jak se délite… et Hojung va doucement, reprendre sa liberté…

60è Mostra de Venise - Sélection Officielle
Lotus d'Or - Festival du film asiatique de Deauville 2004
Titre original : A GOOD LAWYER'S WIFE (Corée du Sud)
Duree : 1H47 mn
Sortie à la Vente en VOD/DVD le 05 Octobre 2005
Sortie en salles le 30 Mars 2005
Année de production : 2003
Votre avis sur ce film ?
Ma note :
Exprimez-vous

Bande-annonce

Critiques

  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★

En savoir plus sur Une femme coréenne

Notes de Production

UNE FEMME CORENNE est l'histoire de ma vie, celle de ma femme, celle de ma famille, celle de mes amis.
Hojung et Young-jak dont symptomatiques de la 386è génération coréenne - la trentaine, au lycée dans les années 80, et née dans les années 60. Cette génération a été la première à profiter d'une Corée nouvellement démocratisée, et de l'émergence du féminisme. Elle est devenue la « haute » classe-moyenne, avec un confort de vie qui était interdit d'accès à la > Plus
Remonter