CommeAuCinema

United Red Army

    en DVD le 17 Novembre 2009
Un film de avec , , ,
Titre original : JITSUROKU RENGÔ SEKIGUN: ASAMA SANSÔ E NO MICHI (Japon)
Genre : Drame - Duree : 3H10 mn
Distributeur : Blaq Out - Editeur DVD : Blaq Out
Sortie à la Vente en DVD le 17 Novembre 2009
Sortie à la Location en DVD le 15 Octobre 2009
Sortie en salles le 06 Mai 2009
Année de production : 2007
Interdit aux moins de 12 ans
Avis spectateurs : 2 étoiles 2.4/5 (48 notes)

Résumé du film United Red Army

L'enfant terrible du cinéma japonais, (proche collaborateur de Nagisa Oshima), revient sur "l'incident d'Asama Sanso", prise d'otage notoire au Japon en 1972 -elle fut retransmise en direct par les télévisions japonaises plus de 10 heures durant- lors de laquelle une aubergiste fut retenue par cinq étudiants de l'Armée Rouge Unifiée (faction d'extrême-gauche prônant la lutte armée et liée à l'Armée Rouge Japonaise -futur organe du terrorisme international durant les années 70 et 80).
Pourtant, les premières victimes des étudiants furent les étudiants eux-mêmes : avant le combat qui les opposa aux forces de police, quatorze jeunes gens étaient tombés, victimes du fanatisme de leurs leaders.
Ce docu-fiction en trois actes, qu'accompagne une musique psychédélique électrisante signée Jim O'Rourke (Sonic Youth), illustre la radicalisation des universités au Japon dans les années 1960.

Bande annonce et vidéos (5 vidéos )

Galerie Photos ( 15 photos )

  • United Red ArmyUnited Red ArmyUnited Red ArmyUnited Red Army
  • United Red ArmyUnited Red ArmyUnited Red Army
  • United Red ArmyUnited Red ArmyUnited Red Army
  • United Red ArmyUnited Red ArmyUnited Red Army
  • United Red ArmyUnited Red Army

Critiques : United Red Army 4 étoiles

  • Brazil
    Brazil
    4 étoiles
    " Le film (…) ne faiblit jamais et ne dévie jamais de son propos, maitrisé de bout en bout. Köji Wakamatsu (…) réussit à faire un grand film sur une partie sombre de l’histoire du Japon."
    Thomas Roland (article entier disponible dans Brazil n°17, page 26)
  • Le Monde
    Le Monde
    4 étoiles
    " United Red Army affiche un projet orgueilleux (…) Wakamatsu tente de décrire la mise en marche de ce mécanisme qui conduit à cette dérive atroce et autodévoratrice. (…) Wakamatsu tente de traque l’expression d’une humanité perdue par le fanatisme."
    Jean-François Rauger (article entier disponible dans Monde du 05/05/2009)
  • VSD
    VSD
    4 étoiles
    " Les scènes d’autocritique inspirées des maoïstes et suivies de lynchages généralisés frôlent, par leur tension, le cinéma d’épouvante. Une œuvre-fleuve efficace. "
    J.-P.G. (article entier disponible dans VSD n°1654, page 60)
  • Les Cahiers du Cinéma
    Les Cahiers du Cinéma
    4 étoiles
    " Dans la baraque d’United Red Army, tout penche pour la négation totale de l’individu : sur ordre des nouveaux chefs (…). Le film (…) ne cherche à se donner des raisons de prôner la lutte armée."
    Antoine Thirion et Eugenio Renzi (article entier disponible dans Les cahiers du cinéma n°645, pages 50/51).
  • Positif
    Positif
    4 étoiles
    " Les trois heures s’envolent comme un tourbillon magnifique et ravageur, et ce film monumental apparaît léger, immatériel, comme un souvenir. "
    Adrien Gombeaud (article entier disponible dans Positif n°579, pages 32-33)

Caractéristiques du DVD

Image : DVD 9 - 16/9 compatible 4/3 – Format 1.85
Son : Dolby Stéréo 2.0 et Dolby Digital 4.0 Japonais
Sous-titres : Français

Bonus :
- Entretien avec (6 mn)
- Making Of (1h06 mn)
- « De la contestation à la lutte armée » : entretien avec Michaël Prazan, journaliste et spécialiste de l’Armée Rouge Japonaise, et Isabelle Sommier, sociologue et directrice du Centre de Recherches Politiques de la Sorbonne (30 mn)
- Bande-annonce française
- Bande-annonce japonaise

Notes de Prod.

Entretien avec le réalisateur Koji Wakamatsu

Quelle a été l’impulsion à l’origine de United Red Army ?

Il y a eu trois pays fascistes : le Japon, l’Allemagne et l’Italie. Et pour une raison ou pour une autre, dans ces pays fascistes, après la guerre, des jeunes gens se sont réunis sous la même idéologie, le communisme et l’armée rouge. Il y a bien sûr des différences. Alors qu’en Allemagne et en Italie le peuple s’est battu contre le pouvoir en place, au Japon ils se sont entretués, et cette différence est pour moi douloureuse.

Entretien avec le compositeur- producteur Jim O’Rourke

Comment avez-vous découvert ?

La première fois que je suis tombé sur le nom de c’était dans une bibliothèque aux Etats-Unis, j’avais une vingtaine d’années. Je cherchais des livres sur Jean-Luc Godard, j’ai aperçu le nom de et cela m’a intrigué. Après, j’ai vu une photo tirée du film Les Anges Violés, produit par , dans un livre sur les réalisateurs underground, Film as a Subversive Art, publié en 1974. C’était une photo couleur d’une scène montrant un homme qui venait de tuer des infirmières. Cette photo m’avait fait une forte impression.

Chronologie de l'armée rouge japonnaise

15 juin 1960
100 000 personnes manifestent devant le bâtiment de l’Assemblée Nationale contre le Traité de Sécurité Nippo-Américain. Michiko Kanba, 22 ans, une étudiante de l’Université de Tokyo (Todai), est tuée.

Juillet 1966
Le gouvernement japonais décide de construire un aéroport international à Sanrizuka, Narita City (préfecture de Chiba) et ordonne aux habitants de déménager.

Les avis sur le film United Red Army