CommeAuCinema

Welcome

    en DVD le 16 Septembre 2009
Un beau film sensible, politique et émouvant
Un film de avec , , (France)
Genre : Drame - Duree : 1H50 mn
Distributeur : Mars Distribution - Editeur DVD : Warner Home Vidéo
Sortie à la Vente en DVD le 16 Septembre 2009
Sortie Blu-Ray le 16 Septembre 2009
Sortie en salles le 11 Mars 2009
Année de production : 2008
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.64/5 (298 notes)

Résumé du film Welcome

Pour impressionner et reconquérir sa femme, Simon, maître nageur à la piscine de Calais, prend le risque d'aider en secret un jeune réfugié kurde qui veut traverser la Manche à la nage.

Bande annonce et vidéos (8 vidéos )

Galerie Photos ( 12 photos )

  • WelcomeWelcomeWelcome
  • WelcomeWelcomeWelcome
  • WelcomeWelcomeWelcome
  • WelcomeWelcomeWelcome

Notre critique : Welcome

    Un beau film sensible, politique et émouvant

  • Comme Au Cinema
    Comme Au Cinema
    0 étoile
    Après le bouleversant Je vais bien, ne t'en fais pas, Philippe Lioret nous offre, avec Welcome, un nouveau film émouvant. Il prend aussi le risque de se frotter à un sujet d’actualité on ne peut plus délicat, à savoir l’immigration clandestine, et les mesures prises pour lutter contre ces « étrangers indésirables ». C’est un sujet dangereux, que le réalisateur maîtrise avec tact et pudeur, tout en offrant une vision très (trop ?) partisane et dénonciatrice.

    Bilal est un jeune Irakien, arrivé à la force de ses jambes jusque dans le Nord Pas de Calais. Son intention est de passer en Grande-Bretagne, là où se trouve la fille qu’il aime, Mina. Mais face à tous les moyens mis en place pour lutter contre l’immigration clandestine, il se retrouve bloqué en France. Condamné à voir, à l’horizon, les plages anglaises, si proches mais si lointaines. Il décide alors de prendre des cours de natation, pour atteindre la terre promise à la nage, et rencontre Simon, un maître-nageur, qui va décider de l’aider.

    Cet homme, c’est Vincent Lindon, qui campe un personnage détruit par le départ de sa femme, Marion (magnifique Audrey Dana), une fervente militante des droits de l’homme. Il recueille Bilal dans le but d’impressionner sa femme. Mais il va finir par s’ouvrir à la détresse du jeune homme, et par admirer sa ténacité, sa volonté, et aussi son idéalisme. Simon va peu à peu voir en Bilal un fils. Mais Philippe Lioret ne se contente pas d’en faire un fils « spirituel », puisque Simon présente même Bilal comme son fils devant les autorités ! Chapeau, Mrs les scénaristes ! Une relation magnifique et émouvante.

    Le film a aussi le courage de dénoncer la manière dont sont traités les clandestins. Comment ils sont rabaissés dans leur humanité, pourchassés et humiliés. Certains diront que c’est trop, que ce n’est pas la réalité. Cependant, précisons que Philippe Lioret ne fait pas ces hommes des gens parfaits. Ils commettent aussi des erreurs. Tout le monde n’est pas tout blanc !

    Bilal est interprété par Firat Ayverdi, qui trouve ici son premier rôle. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il interprète magnifiquement un très beau personnage, avec une incroyable justesse. Il ne transforme pas son personnage en victime, mais en jeune homme idéaliste et déterminé, prêt à affronter les tankers de la Manche. Un David contre Goliath des temps modernes. On espère vite le revoir sur nos écrans.

    La mise en scène est tout en finesse et en élégance simple. Le réalisateur a réussi à éviter de tomber dans le pathos et l’émotion dégoulinante. Le sujet et l’interprétation font naître d’eux-mêmes l’émotion et la réflexion.

    Un très beau film, comme on aimerait en voir plus souvent dans le cinéma français. Philippe Lioret s’impose définitivement comme un grand réalisateur. Puisse-t’il continuer longtemps dans cette voie là. On attend son prochain film avec impatience !

Critiques : Welcome 4 étoiles

  • Studio CinéLive
    Studio CinéLive
    4 étoiles
    " Un film indispensable, poignant, et qui redonne foi dans la capacité du cinéma français à se frotter au réel et à l’actualité."
    L.D. (article entier disponible dans Studio CinéLive n°2, page 46)
  • A Nous Paris
    A Nous Paris
    4 étoiles
    " Un film intense et profond au casting impeccable."
    Fabien Menguy (article entier disponible dans A Nous Paris du 04/03/2009)
  • Le Point
    Le Point
    4 étoiles
    " Pour l'instant, le plus beau film français de l'année. "
    F.-G. L. (article entier disponible dans Le Point n°1903, page 101)
  • Le Journal du Dimanche
    Le Journal du Dimanche
    4 étoiles
    " Un film magnifique."
    Carlos Gomez (article entier disponible dans le Journal du Dimanche du 09/03/2009)
  • Metro
    Metro
    4 étoiles
    " Philippe Lioret puise dans l’actualité la matière d’un drame moderne, avec une noirceur rare dans le cinéma français."
    J.V. (article entier disponible dans Metro du 11/03/2009)

Caractéristiques du DVD

Dvd

Image : DVD 9 - 16/9 compatible 4/3 – Format 2.35
Son : Dolby Digital 5.1 Français

Bonus :
- Le making of : "Welcome : Portrait d'un Film" (26min)
- Laurent Weil : la Rencontre (26min)
- Le Film au Festival de Berlin (4min)
- Le Commentaire Audio du Film
- La Bande-Annonce

Blu-ray

Image : DVD 9 - 16/9 compatible 4/3 – Format 2.35
Son : Dolby Digital 5.1 Français

Bonus :
- Le making of : "Welcome : Portrait d'un Film" (26min)
- Laurent Weil : la Rencontre (26min)
- Le Film au Festival de Berlin (4min)
- Le Commentaire Audio du Film
- La Bande-Annonce

Notre test du dvd

Alors qu’Eric Besson annonçait hier vouloir définitivement fermer « la jungle » de Calais - où des centaines de clandestins survivent dans l’espoir de traverser la manche - livre sa vision du lieu en Dvd.

Le film avait marqué les esprits au début de l’année, en provoquant un vif débat médiatico-politique autour du « délit de secours » envers des sans-papiers. Le réalisateur de Je Vais Bien, Ne T'En Fais Pas avait réussi à pointer du doigt une ineptie pour tout citoyen doté d’un peu d’humanité, véritable casse-tête pour les législateurs. Le fait de venir en aide à un immigré en situation irrégulière est actuellement passible de 5 ans de prison et 30 000 € d’amende ! Partant de là, voulait décrire une absurdité sur fond de romance ; avec l’histoire de Bilal, un jeune Kurde en direction de Londres pour retrouver sa bien aimée, et Simon maître nageur en instance de divorce qui veut reconquérir sa femme. Puisqu’elle vient en aide aux étrangers, il va lui aussi montrer de la compassion pour ce jeune Irakien de 16 ans.

Enfin sorti en Dvd, cette édition nous propose de découvrir l’envers du décor avec un making-of, une interview de et un petit film sur la première projection publique du film, au festival de Berlin. L’édition Blu Ray comporte strictement les mêmes bonus.

Dans le making-of, on découvre un attentif à chaque détail, totalement habité par son scénario et le message qu’il veut faire passer. Il vante les mérites de chacun de ses acteurs, explique ses choix et dénonce avec acharnement cette « frontière mexicaine à nous » comme il l’appelle. Bien sûr, les acteurs sont fiers d’avoir été choisis et admirent le regard de leur metteur en scène, très juste dans son propos.

L’entretien de avec Laurent Weil est très réussi, l’acteur se livrant sans complexe sur ses rencontres à Calais, du réalisateur à Bilal en passant par son personnage Simon. L’acteur explique aussi son choix, qui est avant tout un coup de cœur sur le scénario et la dénonciation. Il évoque aussi le succès du film Indigènes, parvenu à faire voter une loi en faveur des harkis après que Jacques Chirac l’ait vu. Pour Welcome, le succès populaire et critique fût au rendez-vous, mais la proposition de loi réformant ce délit d’assistance a été rejeté par le Parlement en avril dernier.

Le Festival de Berlin a récompensé le film par deux distinctions : le Prix Œcuménique et le Label Europa Cinémas. L’occasion de mettre en avant une œuvre engagée, nécessaire et terriblement juste. Une véritable réussite pour , qui explique sa démarche ainsi : « Un documentaire, ça fait parti des effluves télévisuels, on n’en prend pas vraiment conscience. Alors qu’avec une histoire qui te chope, t’en prend beaucoup plus conscience ! ». Le réalisateur ne s’est pas trompé, il a su nous toucher en ne montrant que du beau, sans effets ni artifices, avec une histoire simple et des acteurs exceptionnels.

Un Dvd à voir de toute urgence pour les retardataires et à partager sans modération pour les autres ! Et pour ceux qui veulent rencontrer , il sera à la Fnac de Lille mercredi 23 septembre à 17h30 et celle de Paris-Saint Lazare le lendemain à la même heure.

Pierre-Olivier Bonne (18 septembre 2009)

Notes Techniques

SonImagePackagingMenuBonus
3/54/52/53/54/5

Notes de Prod.

Notes de tournage...

Le 19 Octobre 2007 - chez

, qu’on connaît notamment pour Je Vais Bien, Ne T'En Fais Pas, devrait diriger (La Moustache, Ceux Qui Restent) dans Welcome, un film sur un maître nageur calaisien qui aide un réfugié Irakien à retrouver les faveurs de sa femme.

Entretien avec le Réalisateur

Comment est né le projet de Welcome?
D’abord de l’envie énorme de faire un film sur ce sujet-là et pas sur un autre. Sur ces types qui, fuyant leurs pays malades, veulent à tout prix rejoindre cet eldorado qu’est l’Angleterre à leurs yeux et qui, après un périple invraisemblable, se retrouvent coincés à Calais, brimés, brutalisés et humiliés à quelques kilomètres des côtes anglaises qu’ils aperçoivent là-bas.

Entretien avec Vincent Lindon

Qu’est-ce qui vous a touché dans Welcome?
Quand Philippe m’a parlé de cette histoire, elle m’a immédiatement emporté. Je me souviens qu’à la fin d’un déjeuner ensemble, je lui ai dit que je ne lirai le scénario que par plaisir. J’étais déjà certain de vouloir faire ce film. Plus tard, après l’avoir lu, je l’ai appelé pour lui dire à quel point j’étais emballé par ce très beau mélange de rugosité et de tendresse, et qu’il fallait que nous tournions vite tant j’étais impatient.

Entretien avec Audrey Dana

Qu’est-ce qui vous a amené à tourner Welcome?
À chaque fois que j’ai vu le travail de philippe, je me suis dit «voilà un réalisateur avec qui je rêverais de tourner». Il est venu à l’une des premières projections de Roman De Gare de Claude Lelouch et m’a dit qu’il pensait à moi pour un film à venir... Je ne savais pas que c’était le prochain, lui non plus d’ailleurs car pour ce rôle il avait déjà envisagé quelqu’un d’autre.

La polémique

Le 10 Mars 2009 - répond à Eric Besson

Le cinéaste affirme avoir voulu, avec son film Welcome qui sort mercredi, non pas mettre en parallèle la situation des migrants à Calais et celle des juifs sous l'occupation, mais dénoncer des " mécanismes répressifs " qui se " ressemblent étrangement ".

Les avis sur le film Welcome