CommeAuCinema

Notes de Prod. : 8 Mile

    en DVD le 27 Août 2003

Notes de production

Où que nous soyons et qui que nous soyons, nos vies se déroulent à l’intérieur de certaines limites. Réelles ou imaginaires, volontaires ou imposées. Beaucoup s’en satisfont. Certains les subissent à contrecœur. D’autres éprouvent le besoin urgent de les dépasser, de se lancer à l’aventure, sans savoir ce qui les attend de l’autre côté.
8 MILE est l’histoire d’un jeune homme qui trouvera en lui la force et le courage de transcender ses propres limites.

8 Mile Road…


Detroit, 1995. Ses habitants l’appellent The Big D ou Murder City. Cette ancienne métropole industrielle, jadis prospère, a subi de plein fouet la récession, les effets délétères du racisme après l’une des plus violentes émeutes de l’histoire américaine. Une frontière rigide sépare désormais la ville de sa banlieue, les blancs des noirs. Cette ceinture s’appelle 8 Mile Road.
Mais, aussi décrépite soit-elle, Detroit n’est pas morte. Sa misère est depuis longtemps le terreau d’une création musicale vitale et bouillonnante. Enracinée au cœur des quartiers prolétaires, une longue tradition se poursuit, qui va du "son Motown" au vibrant gospel d ’Aretha Franklin, au "son Detroit " de rockers comme Mitch Ryder, Bob Seger ou MC5. Et, aujourd’hui, au hip-hop.

La musique…

Survivre est le premier impératif des habitants des bas-quartiers de Detroit, et pour beaucoup le hip-hop fait office de bouée de sauvetage. Cette forme musicale ne repose pas seulement sur l’énergie syncopée de rythmes simples, elle suppose une faculté d’improvisation, une maîtrise du langage, un vécu, une capacité d’observation et d’expression émotionnelle.
Des jeunes comme Jimmy Smith Jr.() ont investi leurs derniers espoirs dans le hip-hop. Ils y voient leur seule chance d’échapper à la spirale des galères et des petits boulots sans lendemain, de mettre enfin un peu d’ordre dans une vie privée singulièrement chaotique. La nuit, Jimmy et ses copains Future (), Sol (), DJ Iz (De ’Angelo Wilson) et Cheddar Bob () vont tenter le "big deal", chercher à se faire un nom dans les boîtes de Detroit où les meilleurs rappeurs se livrent à de féroces joutes musicales, utilisant les mots de la rue comme autant d’armes. Pour blesser, vaincre et s’imposer …

connaît bien ce monde…

:
"Lorsque je sortais vaincu d’une de ces batailles, j’avais l’impression de voir s’écrouler tout mon univers. Beaucoup de gens me disaient : "Et alors ? Te laisse pas abattre. Tu gagneras la prochaine fois." Mais, moi, j’avais l’impression que tout était fichu. Ce n’était, bien sûr, qu’une compétition, mais toute notre vie s’y jouait."

Jimmy, héros de 8 MILE, est suffisamment doué pour espérer gagner, mais il lui faut encore trouver son style, apprendre à canaliser sa rage pour la traduire en musique.
:
"C ’est une tête brûlée, comme je l ’étais il y a quelques années, et comme il m ’arrive de l ’être de temps à autre. Il se laisse perpétuellement dominer par ses émotions."
Jimmy devra trouver sa voie, se donner les moyens de franchir ses propres limites.
Fasciné par le monde du hip-hop, le producteur était convaincu depuis longtemps de son potentiel dramatique, largement négligé par le cinéma. Il était décidé à développer une histoire qui en illustrerait la puissance, l’énergie et l’authenticité.

:

"Cela fait plus de vingt ans que je m’intéresse au hip-hop. Je l’ai découvert grâce à Slick Rick, cet artiste qui flirtait avec l’absurde et racontait dans ses chansons des histoires perverses, pleines d’humour et de vérité. C’est cela qui m’a donné envie d’explorer les racines du hip-hop, de comprendre son fonctionnement et la portée de ses textes. Et cela bien avant qu’il ne représente un marché de plusieurs milliards de dollars."