Notes de Prod. : Closer, entre adultes consentants

    en DVD le 06 Septembre 2005

Notes de l'équipe

L'adaptation de la pièce

:
« Si on y réfléchit, on se souvient généralement très bien du début et de la fin de nos relations amoureuses, mais on a tendance à oublier ce qu'il y a eu entre les deux. ENTRE ADULTES CONSENTANTS aborde aussi cela. Comment nous souvenons-nous réellement des choses et comment la vie nous apparaît-elle vraiment ? »

(auteur de la pièce) :
« « Tout contre » est une histoire d'amour. La pièce parle bien sûr d'autres choses aussi, de la jalousie, du regard masculin, des mensonges que l'on fait à soi-même et aux autres, de la manière dont les gens se trouvent eux-mêmes en utilisant les autres… Mais en fin de compte, c'est une simple histoire d'amour. Et comme pour la plupart des histoires d'amour, les choses peuvent mal tourner… »

:
« Au-delà de la spécificité de l'approche de , je pense que la dynamique entre les hommes et les femmes est au centre de notre vie sur terre. C'est là-dessus que portent le plus grand nombre de blagues, de romans, de musiques. C'est ça - à défaut d'un autre mot - la vraie vie. Et tout ce qui y a trait est infiniment intéressant. »

Les thèmes

:
« ENTRE ADULTES CONSENTANTS ne porte aucun jugement moral sur le comportement des personnages, il laisse au spectateur toute liberté de se faire sa propre opinion. Le « mal » ou le « bien » ne m'intéressent pas ici, non plus que de juger les personnages. Voici ce qu'ils ont dit. Voici ce qu'ils ont fait. La manière dont ils se sont comportés ne me regarde pas. Le public les verra tels qu'ils sont, et il pourra sans doute ne pas être d'accord avec certains, mais j'espère qu'il reconnaîtra la vérité. Et qu'il rira des plaisanteries au passage… »

(productrice exécutive) :
« C'est une histoire pleine d'espoir, parce que les personnages s'interrogent, se confrontent à eux-mêmes et changent de manière très intéressante. Ils apprennent quelque chose, ce qui est vraiment le plus important dans la vie… et au cinéma ! »

CHASSES-CROISES AMOUREUX

Anna ()
: « Pour , le rôle d'Anna représente un registre inédit. Julia est une actrice fascinante qui joue toujours merveilleusement. Mais dans le cas d'Anna, elle s'est vraiment défiée elle-même. Elle a exploré de nouveaux aspects pour incarner cette femme. Elle démontre ici combien son talent considérable s'est enrichi avec les années. »
: « Anna est une femme émouvante qui comprend ce qu'elle veut, et alors même qu'elle change et évolue, Julia, en la jouant, se révèle d'une manière totalement inédite. »
: « Je dois avouer que cela m'a posé quelques problèmes de devenir cette femme pleine de défauts. Elle fait des choses vraiment horribles et même dans mes pires moments, je passe pour un amateur comparée à elle ! Elle est tortueuse, mais je ne pense pas que ce soit vraiment calculé. »
« ENTRE ADULTES CONSENTANTS parle de l'effort désespéré des personnages pour essayer de se sentir moins seuls. Chacun cherche, avec ses moyens, à se rapprocher de quelque chose qui ait vraiment de la valeur dans la vie, d'une vérité que peut-être aucun d'eux n'atteindra jamais. Il est question de pouvoir devenir intime avec quelqu'un d'autre, d'éprouver de la compassion en tant qu'être humain. C'est ce vers quoi ces quatre personnages tendent, secrètement ou inconsciemment. »


Dan ()
: « Ce qui m'a attiré dans ENTRE ADULTES CONSENTANTS, c'est que j'avais vu la pièce plusieurs fois, et que j'admirais les dialogues extraordinaires de Marber et sa capacité à se concentrer sur les quatre personnages au cœur de la pièce. »
« Dan est le catalyseur d'une grande part de l'action. C'est quelqu'un qui vit replié sur lui-même, un romancier frustré, jusqu'à ce qu'il rencontre Alice, qui devient sa muse. A travers elle, il s'épanouit. C'est sa relation avec elle qui lui permettra de s'ouvrir, de trouver le courage, d'avoir suffisamment confiance en lui pour aller vers la femme qu'il pense aimer vraiment : Anna. Malheureusement, cette relation semble vouée à l'échec dès le départ, et bien qu'elle lui apporte quelques-uns des moments les plus heureux de son existence, il finit par se perdre en s'y jetant de manière trop absolue.
« La pièce de est à la base une histoire d'amour et de désamour entre des hommes et des femmes, c'est aussi une guerre entre deux hommes qui deviennent ennemis. Il y a une question d'ego entre eux. On en vient à penser que pour eux, il devient plus important d'écraser l'autre que d'avoir la femme dont ils sont amoureux. »


Alice ()
: « Le personnage d'Alice représente à mes yeux l'épanouissement de en tant que comédienne adulte. Elle campe une femme mystérieuse, sensuelle et complexe. »
: « Les gens n'ont pas encore réalisé quelle actrice remarquable elle est, parce qu'elle est tellement belle qu'on est d'abord frappé par son physique. Mais c'est une fantastique actrice. Je l'ai vue dans le personnage d'Alice dès le départ, et elle a marqué d'une certaine manière le début de mon casting. »
: « C'est un genre de rôle complètement nouveau pour moi. La clé d'Alice réside dans le conflit inhérent à ce qu'elle est. Elle est très seule lorsqu'elle vient à Londres, alors elle se représente un monde, elle se crée elle-même complètement. Elle a encore quelque part en elle quelque chose d'enfantin. Elle est très honnête et directe dans ses sentiments, ce qui la place à part des autres personnages. Même si elle ment sur sa personnalité, elle est quand même l'être le plus honnête et le plus franc du film. »

Larry ()
: « J'ai adoré jouer Dan dans la pièce, mais prendre un virage et jouer Larry était vraiment un bonheur. C'était comme tout recommencer à zéro : quand vous jouez un rôle, vous voyez tout selon la perspective du personnage que vous interprétez. Je pouvais ainsi réévaluer tout ce que j'avais pensé quand j'avais joué la pièce, tout chambouler et voir les choses d'un point de vue diamétralement différent. »