Couleur de peau : Miel

Couleur de peau : Miel

Un film de et
Film à partir de 8/10 ans
Genre : Documentaire - Durée : 1H15 mn
Sortie en salles le 06 Juin 2012 - en VOD/DVD le 05 Novembre 2012
Presse
Spectateurs
Sortie en salles le 06 Juin 2012 - en VOD/DVD le 05 Novembre 2012
Film à partir de 8/10 ans

De la BD au film (par Laurent Boileau)

Grand lecteur de bandes dessinées et de romans graphiques, je ne connaissais de que ses ouvrages à consonance asiatique. En novembre 2007, je suis tombé sous le charme de Couleur De Peau : Miel. Avec un regard décalé et un ton souvent ironique, y relit sa propre vie et s'interroge sur son passé, ses racines et son statut d'adopté. L’adoption renvoie à de multiples notions complexes : identité, déracinement, famille, absence, abandon, destin, différence. Le fil interrompu de la vie doit se reconstruire, et pour y parvenir, il faut puiser une énergie au plus profond de soi. a mis longtemps avant de se raconter. Il n'est pas facile de prendre de la distance avec une histoire qui marque autant l’esprit, parfois la chair.

Notre rencontre a naturellement débouché sur une envie commune : celle de s'accompagner mutuellement pour évoquer au-delà des problèmes propres à l'adoption, l'acceptation de soi et de la différence. Un des enjeux scénaristiques de l'adaptation était donc de s'appuyer sur l'histoire personnelle de sans la trahir mais en cherchant à la rendre plus universelle. Il a fallu pour cela étoffer la personnalité de chaque membre de la famille et développer la nature des relations entre eux. D'un point de vue dramaturgique, l'adoption est un élément perturbateur donc intéressant. De nouveaux liens sont à tisser entre les enfants mais aussi entre parents et enfants. La place de chacun est remise en cause, un nouvel équilibre doit être trouvé. Les familles recomposées vivent la même problématique.

Je souhaitais également que le film ne se cantonne pas au simple regard sur un passé d'enfant et d'adolescent. Le statut d'adopté ne s'abandonnant pas aux portes de l'univers des adultes. J'ai donc proposé à d'aller plus loin que son roman graphique et d'intégrer au film une réflexion au présent sur ce qu'il allait vivre en retournant pour la première fois en Corée et sur ce qu'il vit aujourd'hui. Le film nous dévoile l'histoire d'un homme déraciné cherchant à mettre fin au combat stérile du refus de ses origines. L'histoire personnelle de renvoie aussi à l’histoire collective d’un peuple divisé, séparé par une ligne de démarcation depuis 1953. De par son ampleur, l'adoption internationale coréenne est un phénomène étrange et unique au monde. Porté par la personne de , le film déborde de la simple investigation personnelle, la quête de sa famille biologique s'avérant vaine. Il nous révèle l'incroyable aptitude humaine à survivre, s'adapter, à créer et à se renouveler. De l'animation (2D et 3D), des dessins, des prises de vues réelles, des archives historiques et familiales... Couleur de peau : Miel mélange allègrement les genres. Est-ce une fiction ? Un film d'animation ? Un documentaire ? Un film autobiographique à coup sûr. Un récit miroir qui nous renvoie inexorablement à notre propre histoire, à nos propres quêtes...
Remonter