CommeAuCinema

Notes de Prod. : Gloria

    en DVD le 25 Janvier 2006

En savoir plus sur Gloria

En 1980, Gloria décroche le Lion d'Or au Festival de Venise. Pour son rôle dans Gloria, est nommée à l'Oscar et aux Golden Globes. Barbra Streisand avait été pressentie pour incarner le rôle titre de Gloria, finalement tenu par . Ce film noir tourné à New York dépeint l'histoire de Gloria Swenson, une ex call-girl solitaire qui recueille à contre-coeur Phil, le jeune fils de ses voisins de palier assassinés par la Mafia. Gloria, qui fut autrefois la maîtresse d'un gangster, décide de protéger l'enfant et tente de négocier sa vie auprès de la pègre, n'hésitant pas à employer la violence...

est en 1980 la figure de proue du cinéma d'auteur américain. Depuis "Shadows", son premier film en 1957, il a créé une oeuvre personnelle et indépendante d'une douzaine de chefs-d'oeuvre en marge des studios. Une filmographie cohérente dans laquelle on retrouve les problèmes du couple, les décors (la ville et notamment New- York), un son: le jazz et une équipe homogène d'acteurs formée de lui-même, de sa femme-muse: et de ses amis acteurs.

"Gloria" écrit par Cassavetes sous l'impulsion de sa femme est acheté par la Columbia. Il marque le retour du réalisateur à Hollywood après la parenthèse douloureuse du film: "Un enfant attend" (1963) dont il a cédé le final cut au producteur Stanley Kramer. Il réalise "Gloria" et impose son égérie dans le rôle titre.

Cette oeuvre est le fruit d'une véritable collision entre exigences et libertés cinématographiques de Cassavetes et règles d'un genre qui doit comporter scènes d'action, suspens et sentiments. Il évite les pièges des conventions du polar et accorde plus d'importance au scénario que dans ses films indépendants.
Ce sont les rapports subtils entre ses personnages qui font de "Gloria" un Cassavetes. Au delà des rapports mère-fils qui apparaissent, il traite avant tout de l'histoire d'un couple inhabituel: la relation troublante d'une femme d'âge mûr avec un enfant, déjà mature et macho.

Quelle est la vrai nature des liens qui unisse les personnages ? C'est sur cette question que repose les ressorts dramatiques de "Gloria" comme dans les autres films de Cassavetes. Une oeuvre déchirante sur les sentiments ou leur absence qui est constamment à la frange du documentaire.

Cassavetes signe aussi un film à la gloire de l'actrice qui a marqué l'oeuvre du cinéaste en jouant dans sept de ses meilleurs films. Elle a par ailleurs joué avec des grands auteurs dont Woody Allen, Paul Schrader ou Jim Jarmush. Rowlands reste une icône du cinéma indépendant américain.

"Gloria" sort en 1980 et rencontre immédiatement le succès public et critique. Il est récompensé par le Lion d'Or à la MOstra de Venise la même année.