Notes de Prod. : Kung Fu Panda 2

    en DVD le 19 Octobre 2011

Sur le tournage de Kung Fu Panda 2

26 Juin 2008 - Déjà une suite pour Kung Fu Panda !
Au campus des studios DreamWorks c’est l’effervescence, du moins c’est ce que nous révèle Steve Hulett sur son blog. La raison de cette activité intense ? Attention, tenez vous bien : une équipe se pencherait sur la suite du film d’animation Kung Fu Panda.

Celui-ci n’est pas encore sorti dans nos salles qu’il est déjà question d’une suite ! Vraiment trop forts à la DreamWorks. Encore, nous parler de Monstres Contre Aliens, on répond du tac au tac, avril 2009, Madagascar 2 : La Grande Évasion encore facile, décembre 2008, mais qui aurait pu dire qu’une équipe préparait Kung Fu Panda 2 ? (Si ce n’est nous, bien sûr, premiers sur THE news of the day).

En même temps, rien ne sert de s’emballer, encore faut-il que le premier opus soit rendu légitime par le second. Réponse dans deux semaines…

Notes de production

Quand le panda règne en maître…

Réalisatrice de Kung Fu Panda 2, Nelson occupait trois fonctions sur le premier volet de la saga : responsable du développement du scénario, coordinatrice des scènes d’action et réalisatrice de la séquence du Rêve. Et tout comme Po, appelé à devenir le Guerrier Dragon, la jeune femme a suivi une trajectoire comparable. «Jen était à nos côtés depuis le début de l’aventure», indique la productrice , «et elle a joué un rôle essentiel dans la mise au point de l’intrigue. S’il y a bien quelqu’un qui connaisse cette histoire, ces personnages et cet univers, c’est Jen. C’est donc tout naturellement qu’elle a été promue réalisatrice du deuxième épisode».

La révélation des mystères du Guerrier Dragon

Déjà présents au générique du premier opus, Aibel et Berger avaient été chargés de resserrer l’intrigue car la version initiale du scénario regorgeait de personnages et de situations dramatiques en tous genres. Les deux scénaristes ont donc replacé le personnage de Po au centre de l’histoire et défini la tonalité d’ensemble du film. Rien d’étonnant à ce qu’ils aient repris du service sur Kung Fu Panda 2, à la fois comme scénaristes et coproducteurs.

Fier comme un paon, redoutable comme un guerrier

Dans la Chine ancestrale qui sert de cadre aux personnages de Kung Fu Panda 2, les feux d’artifice, ou fleurs de ciel, sont le domaine réservé des paons – jusqu’à ce qu’un héritier, prétendant au trône, y décèle leur potentiel destructeur. En voulant faire des feux d’artifice une arme, le paon Shen poursuit ses funestes desseins … et croise le chemin d’un panda du nom de Po…

La redécouverte d'un monde ancestral fascinant...

«Si c’est facile ou évident, ça n’a pas à figurer dans le film».

Voilà le mot d’ordre de la productrice et des auteurs du premier opus – et c’est le même degré d’exigence qui a prévalu sur la suite. Pour les techniciens, il s’agissait d’un formidable défi à relever.

...passe aussi par la modernité

Les auteurs de la saga ont consacré beaucoup de temps et d’énergie pour donner plus d’ampleur au deuxième volet, tandis que les personnages évoluent de la Vallée de la Paix à la Ville de Gongmen. En augmentant le nombre de décors, l’équipe technique a dû y intégrer des détails inédits : plusieurs chefs de poste se sont donc rendus dans de nombreux sites en Chine pour y puiser leur inspiration.

L'aventure conntinue

Malgré les progrès technologiques, des scènes de combat toujours plus impressionnantes, des paysages à couper le souffle – et l’effet saisissant de la 3D –, Kung Fu Panda 2 reste avant tout l’aventure d’un rêveur du nom de Po.

«La plupart d’entre nous ne sommes pas des pandas appelés à devenir des maîtres du kung-fu, mais nous avons tous nos rêves secrets et nous avons le sentiment, pour telle ou telle raison, que nous ne sommes pas capables de faire ce que nous aimerions faire parce qu’on nous répète que nous ne sommes pas à la hauteur», rappelle . «Du coup, je pense que c’est la vulnérabilité de Po et le fait qu’il ne baisse jamais les bras – et qu’il finit par l’emporter – qui explique que tant de gens se reconnaissent dans cette saga».

Entretien avec Manu Payet, la voix française de Po

Qui est votre personnage ?

C’est un panda qui vit avec son temps et je dirais que c’est quasiment un geek de son époque puisqu’il fait du kung-fu et que c’est sa passion. On lui a annoncé qu’il serait le Guerrier Dragon, c’est-à-dire le roi des maîtres de kung-fu : c’est comme si on annonçait à un adolescent qu’il allait devenir le maître d’internet ou bien pouvoir faire tout ce qu’il voulait dans un film. C’est un personnage qui n’a au départ aucune autre destinée que celle de travailler dans le restaurant de son père. Il a de grandes qualités et des valeurs humaines. Et, tout à coup, on va lui permettre de réaliser des rêves auxquels il ne songeait même pas.

Entretien avec Marie Gillain, la voix française de Tigresse

Comment pourriez-vous décrire votre personnage ?

Tigresse est le maître de kung-fu de Po. C’est un personnage assez exigeant, assez royal, avec beaucoup de sang-froid et de tempérament. En apparence, elle peut sembler distante et autoritaire. Mais derrière ce masque, se cache beaucoup de tendresse.

Entretien avec Pierre Arditi, la voix française de Shifu

Comment pourriez-vous décrire votre personnage ?

Shifu est un personnage de petite taille, mais d’une grande valeur éthique. C’est un maître kung-fu, porteur de raison et de sagesse. En réalité, sa force réside dans sa pensée. Son message me fait penser à ces mots de Cocteau : «Ce qu’on te reproche, cultive-le, c’est toi !» Il n’existe pas une bonne ou une mauvaise façon d’être et l’essentiel est de s’accepter tel que l’on est, de le revendiquer et de vivre avec.

Entretien avec Mylène Jampanoï, la voix française de Vipère

Qui est votre personnage ?

C’est l’un des cinq personnages dévoués à Po et prêts à l’aider dans sa mission. Elle pratique très bien le kung-fu, mais sa singularité réside dans sa dévotion totale pour servir la mission de Po. Il existe une solidarité, une entraide entre ces cinq personnages et une mission à accomplir.

Entretien avec Tomer Sisley, la voix française de Grue

Qui est votre personnage dans le film ?

Grue est un des cinq membres de la dream team de Po. C’est le seul personnage qui vole, il parle peu, mais toujours avec un ton sarcastique ou une pointe de second degré.

Vous êtes-vous inspiré de la voix américaine ?