Notes de Prod. : L'Âge de glace 4 : la dérive des continents

    en DVD le 14 Novembre 2012

En pleine mer

Lorsque Manny, Diego et Sid dérivent en pleine mer sur un iceberg suite à la fêlure continentale provoquée par Scrat, Mémé est une naufragée surprise. Mais ses pitreries confuses sont le dernier des problèmes des garçons. Ils ont été capturés par une bande de pirates dirigée par un redoutable orang-outan nommé Capitaine Gutt, doublé par l’acteur primé aux Emmy Awards Peter Dinklage (« Game of Thrones »).

Soi-disant roi des mers et pirate parmi les pirates, Gutt adore être un brigand et vivre selon le strict code de la mer. Il tient son nom de ses grosses griffes, qu’il n’a pas peur d’utiliser : il se vante de pouvoir vous faire un collier avec vos entrailles. Mieux vaut ne pas le chercher.

Enfin... sauf si vous êtes Manny. Le mammouth doit défier Gutt car le pirate constitue un obstacle entre lui et sa famille. Ce sont d’impressionnants ennemis de force égale.
Le producteur déclare : « Dans leurs dernières aventures, Manny et ses amis ont vaincu les dinosaures, il fallait donc que nous trouvions un adversaire encore plus impressionnant pour Manny ».

ajoute : « Gutt n’aime pas qu’on lui dise non, mais Manny, qui a une forte personnalité, n’a pas peur de l’affronter. »

Gutt est doublé par Peter Dinklage, dont le rôle de Tyrion Lannister dans la série « Games of Thrones » a fait de lui une superstar. La voix riche et profonde de l’acteur exprime le pouvoir et le sérieux de Gutt, et ses talents d’acteur et de comique donnent vie à l’humour et à la drôlerie du personnage.

À propos de ses débuts dans l’animation, l’acteur plaisante : « Ce qui m’a séduit chez Gutt, c’est que je n’avais jamais incarné un pirate orang-outan auparavant, et je ne suis pas certain d’avoir à nouveau cette chance. Quand une occasion pareille se présente, il faut la saisir. J’ai aimé jouer la difficulté de Gutt à gérer sa colère. Il est prompt à rappeler à tout le monde qui est le chef. »

Gutt est la version négative de Manny, en particulier en ce qui concerne sa vision de la famille. Manny s’est transformé en un véritable chef de famille : marié, père d’une adolescente et figure paternelle pour le reste de la tribu, y compris Diego et Sid. Il pense que la famille est une force. Gutt, au contraire, pense que la famille est un frein qui vous affaiblit. Pourtant, Peter Dinklage remarque : « Ses lieutenants et son équipage sont une sorte de famille. »

Partons à la rencontre de l’équipage/famille de Gutt :

Shira (Jennifer Lopez) est la magnifique et dangereuse tigresse à dents de sabre qui affronte Diego... et y laisse son cœur.

Flynn (Nick FrostHot Fuzz, Shaun Of The Dead) est le second de Gutt, c’est un éléphant de mer frétillant et gélatineux de près de deux tonnes. Lorsqu’il arrive quelque part en se dandinant et s’arrête, son ventre continue à avancer ! déclare : « Il a beau être le plus imposant de tous les membres d’équipage, c’est aussi un gamin. Flynn a l’enthousiasme d’un jeune enfant, enveloppé dans une énorme couche de gras. ». Nick Frost ajoute : « Flynn voit toujours le meilleur chez les gens, même chez Gutt, ce qui n’est vraiment pas gagné. »

Squint (Aziz Ansari – « Parks and Recreation ») est le plus petit mais également le plus bagarreur des membres d’équipage. C’est un petit lapin hyperactif qui souffre du complexe de Napoléon. observe : « Squint ne peut rien au fait qu’il ait un adorable petit nez, une adorable petite queue et d’adorables petites oreilles de lapin. »
Aziz Ansari ajoute : « Squint est toujours prêt au combat, mais n’arrive jamais à en découdre avec personne. »

Gupta (Kunal NayyarThe Big Bang Theory) est un blaireau préhistorique dont le pelage forme un motif de tête de mort sur le dos qui rappelle le drapeau emblématique des pirates, le pavillon noir. Il fait donc un fanion de navire idéal. Malheureusement pour Gupta, son ventre est blanc, la couleur de la reddition, ce qui met Gutt en colère. Kunal Nayyar raconte : « Gupta veut toujours faire flotter son côté blanc, et rien ne met plus Gutt sur les nerfs que la capitulation. »

Raz (Rebel WilsonMes Meilleures Amies) est une énorme kangourou préhistorique mais aussi la maîtresse d’armes de l’équipage. Elle est grande, forte, et elle a beau être du sexe féminin, elle est l’incarnation même du pirate.

Silas (Alain ChabatLa Nuit Au Musée 2) est une mouette aristocratique française. Guindé, très comme il faut, Silas a fière allure.

Dobson est un matelot muet, agressif et revêche, doublé d’un râleur grincheux. Il est l’extrême opposé du joyeux Flynn. Le graphisme inspiré de Peter De Sève a donné aux boucaniers les mêmes costumes et la même pilosité faciale que des pirates classiques (la barbe emmêlée de Gutt, les favoris de Dobson, les moustaches de Flynn).

Outre le fait de prendre Manny, Sid et Diego en otage, la bande de pirates a réduit en esclavage de petites créatures à l’allure de cochons d’Inde baptisées les Hyrax. prévient : « Ces petites boules d’amour pourraient bien devenir les stars du film. » Prenant conscience que les ennemis (les Hyrax) de leurs ennemis (Gutt et compagnie) pourraient bien être de redoutables alliés, Manny, Diego et Sid passent un accord avec les Hyrax : s’ils les aident à subtiliser le navire de Gutt, dont Manny espère qu’il l’aidera à retrouver sa famille, le trio libérera les Hyrax du joug des pirates. Le fait que Sid soit le seul à pouvoir communiquer avec les Hyrax qui parlent un langage unique, est déterminant. John Leguizamo déclare : « Sid et les Hyrax communiquent grâce à un peu de mime et des « clac-clac », des claquements de langue. »

Mère Nature est également au cœur de L'Age de Glace 4 : La dérive de continents à travers les représentations qu’en font les cinéastes : le cataclysme continental déclenché par Scrat, l’océan sur lequel le trio est emporté, la violente tempête qui met nos trois héros en danger, et la menace constante de la falaise : un mur de plus de 240 mètres menaçant d’écraser Ellie, Pêche et les autres créatures restées sur terre.

Le mot « épique » était présent dans tous les esprits lors de la conception de ces décors et de ces catastrophes naturelles. commente : « C’est épique de voir un mammouth comme Manny n’être plus qu’un minuscule point sur un iceberg ballotté dans une tempête océanique. Avec chaque nouvel opus de L'âge De Glace, nous réalisons des avancées majeures pour que nos personnages se retrouvent dans des décors encore plus grands, plus élaborés et plus captivants. »

L’océan, immense et impitoyable, règne en maître parmi ces éléments. Pour augmenter l’intensité du danger qui menace les personnages – et embarquer les spectateurs dans l’aventure –, les cinéastes ont fait appel à de nouvelles technologies. Ils ont réussi au-delà de leurs attentes : lorsque les acteurs qui prêtent leurs voix aux personnages ont vu les premières images de la scène de tempête, ils ont pensé que l’équipe avait filmé un véritable océan sur lequel avaient été incrustés les personnages animés.

L’océan n’est pas moins fascinant lorsqu’il se calme. L’ambiance créée par la brume, le mystère lié au fait de se retrouver en mer, l’immense ciel ouvert ponctué de nuages viennent souligner les personnages, en particulier les pirates. Afin que ces atmosphères soient bien rendues à l’écran, les cinéastes ont tourné – pour la première fois dans la saga – au format 2,35:1, ce qui renforce l’impression que les personnages sont tout petits face à ce qui les entoure.

Les nouvelles technologies mises au point par l’équipe de recherche et de développement ont permis de créer des décors terrestres spectaculaires, dont une grotte dans laquelle les arbres sont enracinés au plafond, renversant littéralement la terre sous les pieds des personnages ; la menace omniprésente de la terre et des rochers prêts à s’effondrer ; et les icebergs qui servent d’embarcations aux personnages, dont chacun possède sa propre « personnalité » et sa couleur. La 3D a également été un outil de réalisation majeur.

explique : « Notre film embarque le public dans une aventure, et la 3D l’immerge encore davantage dans l’histoire. Lorsque Manny, Diego et Sid essuient des vagues géantes durant la tempête, la 3D nous permet d’installer les spectateurs avec les personnages sur les vagues, et de les faire participer à l’action. »

ajoute : « Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux moyens de faire vivre une expérience vraiment intéressante aux spectateurs, de les faire entrer dans l’univers de L'âge De Glace. Dans ce film, vous aurez l’impression de tout vivre aux côtés des personnages, qu’ils combattent à l’épée à bord d’un navire ou qu’ils déclenchent des bouleversements drastiques depuis le centre de la Terre. »

Alors que l’animation touchait à sa fin, le travail essentiel de l’équipe de post-production du film a débuté. Le designer sonore Randy Thom, primé aux Oscars et vétéran des précédents films , a créé les sons assourdissants de la Terre qui se déchire, des blocs de glace de la taille d’un camion s’écrasant dans l’eau, des falaises menaçantes s’avançant vers les animaux, de Scrat s’agitant autour du noyau terrestre, et des charmants mais incompréhensibles vocalisations et claquements de langue des Hyrax.

John Powell a quant à lui composé la musique du film, reprenant certains des thèmes des précédents films de la saga, et créant une musique originale magnifique soulignant la dimension émotionnelle de la relation entre Manny et Pêche et le désir de Manny de retrouver sa famille. Simultanément, la touche finale a été apportée aux chansons dont « Chasing the Sun », interprétée par le groupe pop britannique vedette The Wanted ; le chant de marins centré sur Gutt « Master of the Sea », et « We Are ».

Ester Dean, qui a écrit cette dernière, et qui a fait deux apparitions sur la bande originale de Rio de , remarque : « Cette chanson rappelle qu’une famille ne doit pas forcément être liée par le sang ou avoir l’air parfaite. La famille, c’est la famille – et c’est cela qui est parfait. »

En effet, la famille élargie de L'âge de glace est loin d’être conventionnelle et loin d’être parfaite, mais c’est une famille, une vraie. Le réalisateur déclare : « L’importance de la famille a toujours été au cœur de tous les films . Les spectateurs du monde entier apprécient les histoires qui parlent de familles qui fonctionnent, de gens qui tiennent les uns aux autres. Même si nos personnages sont imparfaits, et très différents les uns des autres, ils trouvent toujours des solutions et ça les rend meilleurs. »

La tribu/famille la plus inattendue au monde rencontrée dans L'âge De Glace – un mammouth laineux préhistorique, un paresseux et un tigre à dents de sabre – s’est agrandie et transformée avec l’arrivée de nouveaux membres, dont une femme, une fille, un duo de « frères » et une Mémé. De plus, Manny, Sid, Diego et les membres de leur groupe changent.

déclare : « Ils sont en pleine évolution, et nous les accompagnons au cours du processus, physiquement et émotionnellement. Mais peu importe combien ils changent, ils restent les personnages que nous connaissons et aimons. »

Mais qu’en est-il de Scrat, dont la seule famille semble être ce maudit gland après lequel il court depuis toujours ? commente : « C’est toujours amusant de le voir échouer. Et dans ce nouveau film, la formation des continents n’est que le premier de ses échecs, qui sont tous franchement extraordinaires, dignes d’une épopée ! »

Notes de production

Ce tout nouveau chapitre de l’une des sagas cinématographiques les plus couronnées de succès de tous les temps allie aventure visuelle et émotions fortes, humour et sentiments... On y retrouve avec un immense plaisir l’écureuil préhistorique le plus apprécié au monde et la troupe la plus originale de tous les temps – préhistoriques ou non.