Genre : Action - Durée : 1H27 mn
Sortie en salles le 28 Mars 2012 - en VOD/DVD le 07 Août 2012
Spectateurs ★★★

La Colère gronde

Avec La Colère Des Titans, le spectateur replonge dans l'univers mythique des dieux et des monstres qui s'affrontent dans une lutte effroyable et plus spectaculaire que jamais. Mais cette fois, pour Persée, il s'agit d'un combat qui le touche de près.
"C'est une formidable épopée, où Persée s'aventure dans des contrées où aucun mortel n'est allé et où il affronte des ennemis qu'aucun être humain n'a songé à combattre, même dans ses pires cauchemars", explique , qui a apprécié de pouvoir raconter l'histoire d'un héros qui prend son destin en main, tout en l'ancrant dans l'un de ses genres préférés. "Nous devons tous en passer par là, même si nous n'avons pas tous à nous montrer aussi héroïques que Persée", dit-il. "Si la mythologie grecque est aussi atemporelle, c'est parce qu'elle regorge d'archétypes classiques, et qu'elle mêle la tragédie, la comédie, la trahison et la vengeance. Il y a tout dans cette mythologie qui fait partie de notre inconscient collectif. Tout le monde a entendu parler de Zeus et Hadès, et tout le monde connaît les Enfers".
Après être sorti vivant de sa première expérience des Enfers, dans l'antre de Méduse, il y a dix ans, Persée tente de surmonter les démons du passé et de mener tranquillement sa vie de pêcheur avec son fils. Mais dès lors que le bruit et la fureur de la guerre se rapprochent à grand pas, il ne peut plus cacher son identité de demi-dieu et doit donc livrer bataille.
"Au cours de sa première mission, Persée a perdu tous les êtres qui lui étaient chers et était animé d'une soif de vengeance, si bien qu'il se souciait sans doute peu de vivre ou de mourir", souligne qui endosse de nouveau le rôle du héros. "Mais il a gagné en maturité, il a un fils qu'il aime profondément, et il est heureux. Il ne voit plus le monde comme avant, et il ne veut surtout pas que ça change".
Mais le changement est quasi inévitable, en raison de son sens du devoir envers son père, Zeus. , qui interprète une nouvelle fois le roi des dieux, souhaitait explorer davantage les relations entre père et fils, et au sein de la fratrie. "Jonathan et ses scénaristes souhaitaient exploiter les rapports complexes entre Zeus et ses fils, Persée et Arès, et son passé douloureux avec Hadès et leur propre père, Kronos", rapporte le comédien. "J'ai été très sensible au fait qu'il y ait une touche de réalisme dans cet univers fantastique, et que ce soient des émotions profondément humaines qui soient des éléments moteurs de l'intrigue, même s'il s'agit de mythologie".
, qui retrouve le rôle de Hadès, ajoute:
"J'ai toujours considéré les dieux grecs comme des projections des désirs humains, et notamment quand on songe à notre désir d'immortalité, de force et de beauté éternelles. Comme ce sont des ambitions inaccessibles, l'homme a créé des personnages extraordinaires et des histoires merveilleuses".
Le producteur Basil Iwanyk était, lui aussi, ravi de s'attaquer à un nouveau récit mythologique et à des créatures plus monstrueuses encore, et de collaborer de nouveau avec . "Jonathan était tout aussi emballé par le sujet que moi, et nous étions enchantés à l'idée d'aller tourner à Tenerife, au pays de Galles et au Royaume-Uni, et de mettre en scène des batailles homériques et des monstres terrifiants", confie le producteur. "Son enthousiasme était contagieux, et il a réussi à galvaniser ses troupes, ce qui fait que chacun a livré le meilleur de soi-même".
Mais il fallait d'abord faire écrire le scénario. Iwanyk et sa coproductrice Polly Johnsen ont confié à , David Leslie Johnson et le soin d'imaginer une aventure plus spectaculaire encore que la précédente.

"Avec Dave et Greg, on travaillait ensemble plusieurs heures par jour pour faire des recherches et réfléchir à l'intrigue, et c'était un vrai plaisir car on est tous les trois férus de mythologie", rapporte Mazeau.
"Dans la mythologie grecque, les aventures de Persée s'achèvent au moment où il sauve Andromède, ce qui se produit dans le premier volet de la saga", note Johnson. "Il fallait qu'on invente une nouvelle aventure et qu'on imagine donc un 'mythe perdu' qui semble s'inscrire dans l'épopée de Persée".
"Nous arrivons tous à nous reconnaître dans les mythes anciens, et c'est pour cela qu'ils perdurent à travers les siècles", signale la productrice Polly Johnsen. "Nos scénaristes ont imaginé une histoire crédible et proche de nous qui aborde les thèmes universels des relations d'amour et de haine entre père et fils, et des rivalités entre frères. Par la suite, Jonathan a signé une mise en scène réaliste, tout en y intégrant des éléments fantastiques".
"Nous avons tenté de produire un film spectaculaire dans tous les sens du terme", déclare le réalisateur. "Une histoire exaltante des thèmes très forts, des créatures impressionnantes, des scènes d'action trépidantes, des décors hors du commun et des personnages charismatiques incarnés par de grands acteurs"

Notes de Tournage...

7 Janvier 2011 - est en lice pour la suite du Choc des Titans

L'acteur vénézuélien , auréolé de son rôle-titre dans Carlos, Le Film d'Olivier Assayas, s'est vu proposer d'incarner Arès dans la suite du péplum à grand spectacle Le Choc Des Titans, révèle le site spécialisé Deadline.com.

Edgar  Ramirez est en lice pour la suite du "Choc des Titans"


négocierait activement avec les studios Warner Bros. afin de prêter ses traits au dieu de la guerre de la mythologie grecque. L'Espagnol Javier Bardem (Biutiful) avait auparavant été approché, sans succès. James Franco reste, lui, en lice pour le rôle d'Agénor, fils de Poséidon, roi de Tyr et père d'Europe, enlevée par Zeus.

Le Retour du héros

La Colère Des Titans a permis de réunir trois acteurs qui avaient déjà pris plaisir à travailler ensemble: , et .
"Je n'aurais pas pu envisager d'autres comédiens, si bien que j'étais ravi qu'ils acceptent d'endosser de nouveau leur rôle", précise Liebesman.
Worthington souhaitait explorer l'évolution de son personnage : "Il n'a plus envie de livrer bataille", dit-il. "Il a du mal à se décider à reprendre les armes car il est en plein dilemme : doit-il abandonner son fils pour venir en aide à son père, ou rester auprès de son garçon, au risque de laisser son père se débrouiller tout seul ?"

L'Enfer sur Terre

Comme le titre l'indique, La Colère Des Titans réunit d'effroyables adversaires que Persée doit combattre: la Chimère aux trois têtes, trois Cyclopes, une armée de Makhai, monstres aux deux corps, et le redoutable Minotaure. Mais son principal ennemi reste Kronos, jusque-là emprisonné, qui s'apprête à être libéré et à faire de la Terre un enfer. "Il y a des scènes d'action d'anthologie dans ce film", déclare le superviseur effets visuels et réalisateur 2ème équipe Nick Davis, déjà à l'affiche du premier opus.

Retour dans un pays antique

Pour recréer la Grèce antique, l'équipe de La Colère Des Titans a de nouveau investi les magnifiques paysages de Tenerife, aux îles Canaries, avant de tourner dans les studios Shepperton, en Angleterre, et dans les carrières sombres du pays de Galles.
"On a trouvé aux îles Canaries des paysages très variés, qui vont d'une mer d'un bleu azur à des villes et de vastes étendues désertiques où l'on a pu mettre en scène une gigantesque bataille au cœur d'un volcan", souligne le réalisateur. "Nous avions donc tous les paysages dont nous avions besoin réunis en un seul lieu".

Une Véritable armada de costumes

La chef-costumière Jany Temime a conçu toute la garde-robe, qu'il s'agisse du héros, des dieux déchus ou de la milice grecque. "Je trouve la mythologie grecque intéressante, mais je n'avais jamais travaillé sur un film situé à cette époque-là et j'étais donc heureuse d'en savoir un peu plus", dit-elle.

Elle est d'abord partie des changements intervenus depuis le premier opus, qui se déroulait il y a dix ans : "Au début du film, les dieux ne sont plus au sommet de leur gloire," ajoute-t-elle. "Leurs pouvoirs diminuent car l'homme les néglige, et je voulais donc montrer qu'ils sont sur le déclin, tout en les différenciant et en faisant allusion à ce qu'ils étaient autrefois".

Scènes d'action et Armes

Les scènes d'action de La Colère Des Titans ont mobilisé des centaines de combattants, disposant de toutes sortes d'armes. Le chef-cascadeur Paul Jennings et le superviseur amures Nick Komornicki, qui avaient collaboré sur le premier opus, étaient enchantés à l'idée de reprendre du service, conscients qu'il leur fallait se surpasser.
"Quand on sait qu'on a des monstres gigantesques et des scènes de combats épiques qui opposent des dieux, c'est vraiment exaltant", note Jennings.
Remonter