CommeAuCinema

Notes de Prod. : Le Château dans le ciel

    en DVD le 03 Décembre 2003

NOTES DU RéALISATEUR

"Laputa reste mon film préféré. Côté box-office, les résultats ont été les pires de tous nos films. Qu'importe, j'ai une grande affection pour celui-là."

Le studio Ghibli
"C'est qui est à l'origine de la fondation du studio Ghibli. Quand nous avons décidé de réaliser "Laputa, le château dans le ciel", Mr. Takahata produisait mon précédent film "Nausicaa de la vallée du vent". Nous l'avions réalisé au studio Top Craft, qui avait été fermé juste après. Alors, Takahata et se sont mis en quête d'un nouveau studio. Mais ils n'en trouvaient pas. Tous les studios refusaient de se lancer dans un nouveau long-métrage. Alors, nous avons décidé de créer le nôtre. Ma première contribution fut de baptiser le studio. J'ai proposé "Sutdio Ghibli" en référence au nom d'un avion de reconnaissance italien."

Le travail
"Réaliser un long-métrage d'animation, pour nous qui avions travaillé sur des séries-télé, c'était comme un rêve qui devient réalité. A l'époque, nombreux étaient les réalisateurs et les animateurs qui voulaient passer au long-métrage. Et beaucoup voulaient le faire chez nous. J'avais une règle : "un studio, trois films". Pour moi, le studio Ghibli aurait du fermer après la production de ses trois premiers films. Mais Mr. Suzuki a tenu à continuer et voilà : nous sommes encore là."

Les personnages
"Ce sont mes frères qui ont servi de modèles aux pirates. J'en ai trois et il m'arrive de lesprendre comme référence dans mes films. Et c'est ma mère qui a inspiré le personnage de leur chef, Dora."

La musique
"Le studio Disney m'a demandé de proposer à Joe Hisaishi, l'auteur de la partition originale, de la revoir et de la ré-enregistrer en tenant compte des progrès fait en matière de son dans les salles.
J'ai donné mon accord. Finalement, Mr. Hisaishi a préféré tout recomposer. J'aime beaucoup la nouvelle partition."


Les décors
"En tant que producteur, nous avait dit que si nous faisions un film sur la Révolution Industrielle, nous devions absolument visiter l'Angleterre. Le décor du film doit beaucoup à notre visite de la vallée de Rhondda, dans le sud du Pays de Galles où nous sommes allés chercher l'inspiration. Si vous passez par Rhondda, vous constaterez que l'environnement de tout le début du film existe bien."