CommeAuCinema

Notes de Prod. : Le Dernier maître de l'air

    en DVD le 30 Novembre 2010

Sur le tournage du Dernier maître de l’air

Le 2 Février 2009 - Des bidonvilles à Avatar

fera partie du casting de The Last Airbender de , adapté de la série éponyme diffusée en 2005 sur Nickelodeon, rapporte Variety.
The Last Airbender suit les aventures d'Aang, un avatar chargé d'empêcher la nation du Feu de conquérir celles de l'Eau, de la Terre et de l'Air.

" J'accordais déjà un certain intérêt à . Sa prestation dans Slumdog Millionaire m'a permis de voir comme il avait mûri ", explique . Justifications de mise puisque, initialement, ce n'est pas mais Jesse Mccartney qui devait incarner Zuko, l'un des membres de la nation du Feu. Jesse Mccartney aurait abandonné le projet pour poursuivre sa carrière musicale.

Le héros de Slumdog Millionaire donnera la réplique à . Inconnu du grand public jusqu'alors, ce dernier doit sa participation au film à un casting lancé sur Internet par pour trouver le personnage principal.

Le tournage du long-métrage devrait débuter à la mi-mars au Groenland, pour une sortie prévue le 2 juillet 2010.

Le 12 Décembre 2008 - réunit le casting de son Avatar

Le réalisateur américain (Phénomènes) s'est attaché les services des acteurs , (Twilight - Chapitre 1 : Fascination), (Voisin contre voisin) et Jesse Mccartney (Horton) pour jouer dans son prochain film intitulé The Last Airbender, révèle le site de l'hebdomadaire spécialisé Entertainment Weekly.

Le long-métrage sera l'adaptation avec acteurs réels du dessin animé américain Avatar : le dernier maître de l'air. Très populaire aux Etats-Unis sur la chaîne Nickelodeon, cette série à l'esthétique fantasy raconte l'histoire du jeune Aang, seul être capable de ramener l'équilibre entre les éléments dans un monde en guerre.

Le 11 Juin 2008 - Avant-goût de l'Avatar de Shyamalan

L’édition 2008 de la Licensing International Expo a levé le voile sur le dernier projet de (Phénomènes, Le Sixième Sens…).

Le film, Avatar, Le Dernier Maître De L’air, est inspiré de la série animée télévisée pour enfants de Nickelodéon, Avatar.
Le président de la Paramount, John Lesher, et Shyamalan ont présenté lors de l’exposition des images des décors, costumes…Lors de la rencontre des deux hommes, le réalisateur avait présenté son projet en annonçant, « Je crois que vous avez Star Wars ».

Pour Nickelodéon, le film Avatar est une arme dans sa guerre avec Cartoon Network pour les suffrages des plus jeunes après l’énorme succès de l’adaptation de Ben 10.
Au delà des entrées, c’est le marché des jouets qui est visé. Même Speed Racer, pourtant considéré comme un échec commercial, a vendu de nombreux jouets Mattel.

On ne doute pas que les produits marketing sont déjà bien au chaud…

A propos du Dernier maître de l’air

Le réalisateur / scénariste / producteur signe son 9ème film avec cette adaptation à grand spectacle de la série animée «Avatar : The Last Airbender», créée par et , qui sont également producteurs exé¬cutifs du film. L’équipe de production comprend en outre , (la trilogie «Jason Bourne» et la série Indiana Jones) et les producteurs exécutifs et .

Le Dernier maître de l’air : casting

« J’ai recherché la diversité en réunissant des acteurs qui possèdent des styles très contrastés», explique Shyamalan.
(Aang, l’Avatar) est un jeune champion d’arts martiaux de Dallas, qui pratique le Taekwondo depuis l’âge de dix ans et a remporté de nombreux trophées. «C’est clair : Noah EST l’Avatar!», déclare Shyamalan. «La sincérité de son regard nous avait tout de suite séduits quand nous avons vu sa démo. Il s’est complètement investi dans le projet et a travaillé dur. Je n’avais jamais rencontré une telle discipline chez un garçon de cet âge.»

L'entraînement du Dernier maître de l’air

retrouva, dans son travail d’acteur, le niveau de discipline exigé par le Taekwondo. Il s’entraîna avec les cascadeurs pendant deux mois pour la mise au point des combats : «Noah met beaucoup de grâce dans ses mouvements, sans rien sacrifier de la sensibilité propre à Aang», se félicite Shyamalan. «Nous avions du mal à réaliser que ce perfectionniste acharné tient ici son premier rôle, tant il s’y montre inventif.»

Les décors du Dernier maître de l’air

La transposition de la série débuta en novembre 2007, lorsque ses créateurs, DiMartino et Konietzko, en remirent la totalité des dessins au chef décorateur, Philip Messina. Partant de cette base, Messina et ses collaborateurs fabriquèrent leur propre «bible», enrichie d’une masse de références : magazines d’histoire et de géographie, revues de sociologie, lexiques de langues mortes. De la Chine à l’Afrique du Nord, à l’Inde et à l’époque médiévale, Messina puisa généreusement dans tout ce qui pouvait servir le projet et contribuer à l’élaboration de l’univers du Dernier maître de l’air.

Le Dernier maître de l’air : 4 nations au carrefour de plusieurs monde

Le principal défi, en matière de décors, fut la création de la forteresse de la Tribu Nordique de l’Eau. Cette immense structure, censément taillée dans la glace, est attaquée par des centaines de soldats de la Nation du Feu durant le siège qui occupe le dernier tiers du film. «Cet environnement se situe au-delà du Cercle Arctique, et on devait d’abord essayer de définir le mode de vie de nos personnages dans des conditions aussi extrêmes», explique Messina, qui puisa son inspiration dans un patchwork de cultures aussi peu «polaires» que possible : islamiques, indiennes et turques. La construction de ce décor massif dura près de quatre mois, le look «glacé» étant obtenu par l’emploi de polymères teints en bleu et gris et enduits de neige artificielle.

Le Dernier maître de l’air : Cap sur le Groenland

Au début du tournage, l’équipe installa ses quartiers dans la petite ville côtière d’Illulissat (iceberg), où seraient tournées les scènes du village de Katara et Sokka. Le site n’était accessible que par des avions petits porteurs, et la température était en permanence glaciale, mais la beauté de ses paysages justifiait tous les sacrifices.