Notes de Prod. : Le Roi lion

    en DVD le 24 Août 2011

Le Roi Lion - La Trilogie

Sur les Hautes terres d'Afrique règne un lion tout-puissant, le roi Mufasa, que tous les hôtes de la jungle respectent et admirent pour sa sagesse et sa générosité. Son jeune fils Simba sait qu'un jour il lui succèdera, conformément aux lois universelles du cycle de la vie, mais il est loin de deviner les épreuves et les sacrifices que lui imposera l'exercice du pouvoir. Espiègle, naïf et turbulent, le lionceau passe le plus clair de son temps à jouer avec sa petite copine Nala et à taquiner Zazu, son digne précepteur. Son futur royaume lui apparaît en songe comme un lieu enchanté où il fera bon vivre, s'amuser et donner des ordres.

Cependant, l'univers de Simba n'est pas aussi sûr qu'il le croie. Scar, le frère de Mufasa, aspire en effet depuis toujours au trône. Maladivement jaloux de son aîné, il intrigue pour l'éliminer en même temps que son successeur. Misant sur la curiosité enfantine et le tempérament aventureux de Simba, il révèle à celui-ci l'existence d'un mystérieux et dangereux cimetière d'éléphants. Simba, oubliant les avertissements répétés de son père, s'y rend aussitôt en secret avec Nala et se fait attaquer par 3 hyènes féroces.

Par chance, Mufasa arrive à temps pour sauver l'imprudent lionceau et sa petite compagne. Mais Scar ne renonce pas à ses sinistres projets. Aidé des 3 hyènes, il attire Simba dans un ravin et lance à sa poursuite un troupeau de gnous. N'écoutant que son courage, Mufasa sauve à nouveau son fils et tente de se mettre à l'abri en gravissant la falaise. Repoussé par son frère félon, il périt sous les sabots des gnous affolés. Scar blâme alors l'innocent Simba pour la mort du Roi et le persuade de quitter pour toujours les Hautes terres.

Simba se retrouve pour la première fois seul et démuni face à un monde hostile. C'est alors que le destin place sur sa route un curieux tandem d'amis...

Notes de production

Le Roi Lion bénéficie d’un style sans équivalent dans l’histoire de l’animation. Ses décors naturels, d’une beauté et d’une richesse exceptionnelles, restituent de façon spectaculaire la magie et la diversité des paysages africains. L’équipe, dirigée par et , regroupe certains des dessinateurs, décorateurs, intervallistes et animateurs les plus chevronnés de notre temps.

Les origines du projet

L’idée du Roi Lion naquit à la fin des années 80, au département « scénarios » des longs métrages animés Disney. Contrairement aux adaptations de contes de fées et de romans qui l’ont précédé (Cendrillon, La Belle Et La Bête, Bambi, Peter Pan, Pinocchio...), Le Roi Lion repose sur un scénario original, développé “ intra muros ”.

La création des personnages

Au début des années 40, Walt Disney avait recruté certains des meilleurs experts animaliers de son temps pour guider les animateurs de Bambi. 50 ans plus tard, le producteur fit de même pour initier l’équipe du Roi Lion aux mystères de l’anatomie et du comportement animal.

Le profil de Scar

Recréer les gestes et attitudes des quadrupèdes posa également bien des problèmes aux animateurs. Andreas Deja, directeur de l’animation de Scar, décrit ainsi son approche: “>Au départ, je me demandais comment j’arriverais à humaniser ce personnage qui ne possède pas de mains. En effet, la main est un moyen de communication et d’expression émotionnelle privilégié, et l’absence de ce membre ô combien essentiel me posait problème. Finalement, j’ai appris à me concentrer sur le corps de Scar, ses postures, l’inclinaison de sa tête, ses mimiques... Il arrive qu’on trahisse ses pensées les plus secrètes par un simple froncement de sourcils. Un animateur peut obtenir des résultats intéressants même à partir d’un très petit nombre d’éléments, pour peu qu’il ait bien compris la scène et ait su la faire “ jouer ”.

Les autres personnages

L’animation des duettistes comiques Timon et Pumbaa fut confiée à Mike Surrey et Tony Bancroft, deux amis qui possédaient le profil idéal pour cette tache et qui avaient déjà travaillé ensemble sur Aladdin (le perroquet Iago) et La Belle Et La Bête (Lumière et Big Ben).

Une séquence ajoutée et une nouvelle dimension 3D

À l’instar de La Belle Et La Bête, une nouvelle séquence d’animation fut intégrée au film à l’occasion de sa ressortie dans les salles Imax au début des années 2000. Elle permet de retrouver Mufasa, Simba et Zazu au retour de l’inspection matinale du secrétaire particulier du roi. Tout simplement intitulée «Morning Report», elle correspond à l’une des chansons d’Elton John et Tim Rice qui n’avait pas été retenue au premier montage car les réalisateurs préféraient avoir cette scène en version parlée.