CommeAuCinema

Notes de Prod. : My name is Khan

    en DVD le 13 Juin 2012

Le Voyage d’un homme nommé Khan... Par Shah Rukh Khan

« Le courage n’est pas toujours un cri entendu par le monde entier. Parfois, il ne s’agit que d’un murmure pour soi-même qui dit : « J’essaierai à nouveau demain. »

Dans ce monde qui se cherche sans cesse de nouveaux héros, ou qui les invente quand il n’en trouve pas, My Name is Khan est comme une petite voix intérieure qui chuchote : « Pour marcher dans le droit chemin, trouver les réponses, se sauver soi-même et le monde avec, nul besoin de porter une armure ou de voler. » Il suffit d’écouter votre conscience vous dire que les vérités les plus simples sont ce qu’il y a de plus important dans la vie. L’équation formée par le bien et le mal n’est pas si difficile à comprendre. Elle est aussi simple que l’arrivée du jour après la nuit, le lever du soleil après le coucher de la lune. C’est si simple que dans ce monde désespérément épris de normalité, Khan pourrait apparaître comme un personnage anormal.

« Aussi étrange que cela puisse paraître, My Name is Khan est presque un film de super-héros. Son personnage principal est un héros atteint du syndrome d’Asperger, un homme naïf et innocent dont le seul superpouvoir est son humanité. C’est pour cela que j’ai voulu faire ce film. Pour être un héros, il suffit de posséder cette bonté fondamentale qui fait de nous des êtres humains, une qualité si rare que les protagonistes de ce film semblent presque venir d’une autre planète.

« Le voyage que j’ai fait à travers le regard de ce personnage avec qui j’ai si étroitement vécu m’a fait comprendre que l’on peut être spécial tout en étant ordinaire. Le tournage nous a fait voyager en Amérique (ce qui a été très plaisant, excepté pour le froid à Los Angeles) et j’ai découvert que le sujet principal de ce film, l’Islam et le monde occidental, était vu d’une façon très honnête et mesurée par les Américains, en particulier par les membres de l’équipe avec qui nous avons travaillé. Ils comprennent que dans une guerre que personne n’a réellement déclenchée, les vies perdues des deux côtés méritent autant de compassion, de respect et de considération. Ils comprennent aussi que, comme l’a écrit Platon, « seuls les morts ont vu la fin des guerres ».

Plus vite nous pourrons arrêter ces conflits stupides, plus heureuses seront nos vies. « Pour finir sur une note personnelle, en tant qu’acteur je ne suis pas habitué à jouer tout en retenue et en subtilité, cependant mon ami et réalisateur a fait preuve d’une grande maturité non seulement en me dirigeant, mais aussi dans sa façon de traiter cette histoire sensible. Il est le véritable héros de ce film parce qu’il a été capable de mettre en lumière toute la complexité du syndrome d’Asperger, et celle du monde occidental et du conflit avec l’Islam. L’histoire d’amour qui se mêle à ces éléments est si merveilleusement simple et authentique qu’elle paraît appartenir à un autre monde que le nôtre. Depuis le tournage de la séquence de l’ouragan jusqu’à mes efforts pour dépasser le handicap de ce personnage afin de faire un film avec un cœur aussi grand que le sien, je suis vraiment très heureux d’avoir participé à ce long voyage.

« Je voudrais aussi dire un mot pour la Fox, notre distributeur, dont la présence sur le plateau et les encouragements nous ont permis de ne jamais perdre courage et de faire un film universel. Merci à vous tous, les gars !

« Je prie Allah pour que notre histoire touche le cœur de tous ceux qui la verront, et pour qu’elle nous donne le sentiment d’avoir aidé le monde à avancer vers la raison, la simplicité et la paix dont il a tant besoin. Comme le dirait Rizvan Khan : « C’est réparé et maintenant, ça fonctionne. »

My Name is Khan : Notes de production

« Je m’appelle Kahn et je ne suis pas un terroriste. » - Rizvan Khan
D’origine indienne, Kahn et Mandira vivaient une grande histoire d’amour à San Francisco jusqu’à ce que des événements tragiques viennent ternir leur bonheur. Khan va tout faire pour laver son nom et retrouver l’amour de Mandira, et ce faisant, il touchera le cœur et l’esprit d’une nation blessée.