Béla Tarr
Né(e) le 21 Juillet 1955 (61 ans)
Nationalité : Hongrie

Biographie

Réalisateur, scénariste, producteur, acteur

Béla Tarr s'est intéressé à la réalisation à l'âge de 16 ans en faisant des films amateurs, puis en travaillant à la Maison de la Culture et du Divertissement. Son travail amateur lui a rapidement valu l'attention des studios Béla Balázs, qui ont lui ont permis la réalisation de son premier film Nid Familial en 1979, un travail sur le réalisme socialiste clairement influencé par le travail de John Cassavetes. Ses deux films suivants L'Outsider en 1981 et Prefab People en 1982 sont dans la même veine.

Mais c'est avec une adaptation de Macbeth pour la télévision en 1982 que sa façon de filmer va vraiment changer : le film ne comportant que 2 plans, le premier (avant le générique) de 5 minutes, le second de 67 minutes.

La sensibilité de Béla Tarr porte aussi bien sur les plans très serrés que sur des compositions abstraites ou de longues prises. Sur le fond aussi, il est passé du réalisme à une métaphysique proche d'Andrei Tarkovsky.

En 1984, il tourne Őszi almanach (Almanach d'automne). En 1987, Damnation est sa première collaboration avec un scénariste : László Krasznahorkai. La collaboration avec Krasznahorkai va se poursuivre : Béla Tarr va mettre 7 ans pour adapter son roman Sátántangó (Le Tango De Satan), et produira un chef d'œuvre de 415 minutes. Le film sortira en 1994 et malgré la grande complexité de sa distribution, le film sera encensé internationalement. Pour son dernier film en date, sorti en 2000 Werckmeister Harmóniák (Les Harmonies Werckmeister) (également adapté d'un roman de Krasznahorkai Mélancolie de la Résistance), Béla Tarr mit de nombreuses années pour en réunir le financement et parvenir à boucler l'ensemble du tournage.

Le film, dernière partie du triptyque commencé par Damnation, fut acclamé par les critiques et connut un brillant parcours dans les festivals. En 2004, Bela Tarr réalise le court-métrage Prologue (Visions of Europe).

Depuis 2004, Béla Tarr travaille sur un nouveau projet L'Homme De Londres, adapté d'un roman de Georges Simenon, mais le suicide de son producteur Humbert Balsan en février 2005 a eu raison du tournage démarré à Bastia en Corse. A ce jour, le tournage est terminé et le film participe au festival de Cannes 2007.

En 2011, il reçoit le Grand Prix du Jury au 61ème Festival International Du Film De Berlin 2011 pour son film Le Cheval De Turin.

Vos avis sur Béla Tarr

Exprimez-vous

Filmographie sélective ( 13 Films )

Final Cut - Hölgyeim És Uraim
Final Cut - Hölgyeim És Uraim
Le Cheval de Turin
Le Cheval de Turin
L'Homme de Londres
L'Homme de Londres
Johanna
Johanna
DAMNATION
DAMNATION
Les Harmonies Werckmeister
Les Harmonies Werckmeister

Filmographie complète

2012 - 
2011 - 
Le Cheval De Turin (Réalisateur , Scénariste)
2005 - 
L'Homme De Londres (Réalisateur , Scénariste)
2005 - 
Johanna (Producteur)
2005 - 
Damnation (Réalisateur)
2003 - 
1994 - 
Le Tango De Satan (Réalisateur)
1990 - 
The Last Boat (Réalisateur)
1984 - 
Almanach D'Automne (Réalisateur)
1982 - 
Macbeth (Réalisateur)
1982 - 
Rapports Préfabriqués (Réalisateur , Scénariste)
1981 - 
L'Outsider (Réalisateur , Scénariste)
1979 - 
Le Nid Familial (Réalisateur , Scénariste)

Actu à propos de Béla Tarr

Cannes 2012 : La Sélection s'enrichit !

Cannes 2012 : La Sélection s'enrichit !

La direction du Festival de Cannes a complété lundi la sélection officielle de la 65e édition avec six films supplémentaires dont trois en section Un Certain Regard, ainsi qu'elle l'avait annoncé en présentant son programme le 19 avril. > Suite
Berlinale : Ours d'or à 'Nader et Simin, une séparation', de l'Iranien Farhadi

Berlinale : Ours d'or à 'Nader et Simin, une séparation', de l'Iranien Farhadi

L'Ours d'or de la 61e Berlinale a été décerné samedi au film "Nader et Simin, une séparation", un poignant drame familial de l'Iranien Asghar Farhadi. > Suite
Berlinale 2011 : 16 films en lice pour remporter l'Ours d'or

Berlinale 2011 : 16 films en lice pour remporter l'Ours d'or

Seize long métrages internationaux concourront à partir du 10 février prochain pour remporter l'ultime récompense du 61ème Festival du film international de Berlin, l'Ours d'or. Le cinéaste Michel Ocelot figurera comme le seul espoir français de la compétition pour succéder au drame turc Miel de Semih Kanapoglu, lauréat 2010. > Suite
Remonter