Jaume Balaguero
Né(e) le 02 Novembre 1968 (48 ans)
Nationalité : Espagne

Biographie

Réalisateur, Scénariste et producteur

Le jeune réalisateur espagnol Jaume Balagueró est né le 2 novembre 1968, à Lleida, en Espagne.

Coté études, il effectue des études de communication, puis de photographie et de direction d'acteur sous la houlette d'Hector Fàver. Jaume Balagueró alterne, entre 1991 et 1994, des collaborations à de nombreux écrits critiques sur le cinéma underground, et la réalisation de courts métrages en vidéo, et tient également les rênes d'une émission de radio, La espuma de los dias.

Entre 1994 et 1996, Jaume Balagueró passe à la mise en scène et écrit, réalise et monte deux courts métrages fantastiques, Alicia et Días sin luz, couverts de prix internationaux. Avec La Secte Sans Nom, son premier long, tourné en 1999, il continue dans le même genre, s'attachant à l'histoire de la disparition d'une fillette dans les rêts d'une monstrueuse secte.

A nouveau primé un peu partout dans le monde, Jaume Balagueró embraye, trois ans plus tard, sur son premier film en langue anglaise, Darkness. Encore un film, disons... sombre, qui prend pour cadre une maison hantée par des cadavres d'enfants. Signalons par ailleurs que Balagueró a récemment co-réalisé Ot: La Película, documentaire sorti en salle sur le phénomène équivalent à notre "Star Ac" national.

Les premiers longs métrages que Jaume Balagueró réalise sont Darkness (2002), La Nonne (2005) et Fragile (2005), où il s'entoure de son compère espagnol Paco Plaza, réalisateur et producteur de son état.

Jaume Balagueró fait ensuite une apparition télévisée sur un téléfilm espagnol en 2006 et enchaîne en 2007 sur la réalisation de son cinquième film, Rec. Un fait divers terrifiant à la manière d' un reportage télévisé. Il décide de le tourner en « live » avec l’horreur qui survient en temps réel, sans possibilité de stopper ou de manipuler l’image, l'histoire d'Angela, journaliste, en proie à une sordide histoire.

En 2008, Jaume Balagueró revient au cinéma sur le film En Quarantaine, qui n’est autre que le remake américain de Rec, dont il signe le scénario aux cotés de Paco Plaza. En 2009 sort en France Rec 2, Le second volet de la trilogie éponyme. Deux ans plus tard, le metteur en scène réalise Malveillance, film d'angoisse sur un concierge qui s'introduit chez les habitants de son immeuble.

Vos avis sur Jaume Balaguero

Exprimez-vous

Filmographie sélective ( 12 Films )

[Rec] 4 Apocalypse
[Rec] 4 Apocalypse
[REC]³ Genesis
[REC]³ Genesis
Malveillance
Malveillance
Rec 2
Rec 2
En Quarantaine
En Quarantaine
Rec
Rec
A Louer
A Louer
Fragile
Fragile

Filmographie complète

2013 - 
[rec] 4 Apocalypse (Réalisateur , Scénariste)
2011 - 
[rec]³ Genesis (Producteur Associé)
2011 - 
Malveillance (Réalisateur)
2009 - 
Rec 2 (Réalisateur , Scénariste)
2008 - 
En Quarantaine (Scénariste)
2007 - 
Rec (Réalisateur , Scénariste)
2006 - 
A Louer (Réalisateur , Scénariste)
2006 - 
Fragile (Réalisateur , Scénariste)
2005 - 
La Nonne (Scénariste)
2003 - 
Darkness (Réalisateur , Scénariste)
2002 - 
Ot: La Película (Réalisateur)
2000 - 
La Secte Sans Nom (Réalisateur , Producteur , Scénariste , Acteur , Producteur Associé)

Actu à propos de Jaume Balaguero

[Rec 4] Apocalypse : Une première bande-annonce angoissante

[Rec 4] Apocalypse : Une première bande-annonce angoissante

Des cris, du sang, des morts-vivants… Rien n'a vraiment changé depuis le premier Rec, sorti il y a maintenant quatre ans sur grand écran. (24/04/14) > Suite
Le Paris International Fantastic Film Festival revient plus long

Le Paris International Fantastic Film Festival revient plus long

Clive Baker, Tsui Hark ou encore Silent Hill : Revelation 3D seront à l'honneur de la deuxième édition du Pifff. (07/10/2012) > Suite
Malveillance : Madame est servie... (Test DVD)

Malveillance : Madame est servie... (Test DVD)

Marco est le nouveau concierge. À première vue, Marco est bien sous tout rapport. Disponible, à l’écoute et toujours là pour aider, les locataires sont rassurés de le savoir près d’eux… Mais pas aussi près qu’ils ne le pensent… (08/06/12) > Suite
Remonter