Exprimez-vous

Exprimez-vous
Quasiment jamais rien vu de semblable; vous ne serez plus la ou le même après visionnage du métrage.
0 0 Commenter
le 15 juin 2018 à 14:20
Je souhaitais poser un quart d'étoile; hélas elle était aux abonnés absents.

La photo du film est au moins égale à celle d'un dtv ou d'un hollywood night de la grande époque. Le jeu des comédiens est standard; tout le cast a l'air de s'en f....tre. Aucune finesse dans le traitement des personnages, ni dans le scénar.

Rien à sauver; j'ai trouvé çà affligeant.

Atroce.
0 0 Commenter
le 13 mai 2018 à 23:49
J'aurais voulu mettre un 3étoiles trois quarts; ce n'était pas disponible. Le film est un uppercut, empreint d'une gravité, d'une finesse, d'une sensibilité inattendue. Ajoutez à cela un bad-guy qui n'en est pas vraiment un et que vous n'oublierez pas de sitôt. Le visuel du film est à tomber par terre et n'a rien à voir avec les 2 premiers, qui ressemblaient en comparaison à un coloriage pour enfants. Je n'en reviens pas moi-même d'avoir été estomaqué par un "Avengers".

Superbe !
0 0 Commenter
le 29 avril 2018 à 23:57
J'aurais adoré adorer "Hostiles". Les plans sont superbes, c'est un fait. La violence transpire le réalisme; c'est tout bonnement impitoyable. Dès le début du métrage; çà frappe fort et laisse des traces. Christian Bale et ses soldats sont épatants, sobres, et leur jeu est immersif. Le point faible réside dans la mauvaise écriture des rôles d'indiens. "Yellow Hawk" incarné par le fabuleux Wes Studi, est le cliché même de l'indien au cinéma perçu par l'occident en quête d'exotisme : noble, parfaitement maquillé (si ! si !), stoïque, débitant des répliques du genre : "moi être indien guerrier, vaillant, etc". Les personnages incarnés par Q'Orianka Kilcher et Adam Beach ne sont pas en reste non plus; ils existent à peine à l'écran. Leurs balbutiements avec les rôles occidentaux ne vont pas dans la direction de la crédibilité. Pour avoir fréquenté des amérindiens, et à la lecture de véritables pépites littéraires sur le sujet (à lire " De Mémoire Indienne" et "Le Cercle Sacré"); il manque à ces rôles l'authenticité requise. Il faut savoir par exemple que les indiens ont beaucoup d'humour; je dirais même un humour à froid, non-sensique et tranchant. Il est plus que probable que cet humour existait à l'époque des faits. Il y aussi une lucidité aiguisée chez eux, dans la manière de formuler, de pense, de faire, de vivre. Il n'y a rien de tout cela dans ce film.

Globalement, il manque dans "Hostiles" un recul, une respiration pour tous les personnages. A force d'être dans la flamboyance et dans l'impitoyable à tout prix, le récit et les personnages perdent de l'authenticité.

Revoir par exemple "Little Big Man" pour bien cerner la notion d'authenticité et de recul, même dans les pires moments (Le massacre de Wounded Knee).
0 0 Commenter
le 17 mars 2018 à 12:15
N'en déplaise à Rutger Hauer, le film de Denis Villeneuve n'est pas un hommage au Blade Runner, mais une suite véritable avec d'autres enjeux et est l'extension même du 1er film.

C'est d'ailleurs parce que c'est une suite et non un copié-collé, que Blade Runner 2049 possède SON histoire, SON univers, SES visuels, SA musique, SES acteurs (même si Harrison Ford et E.J Olmos reviennent), SA photographie.

BLADE RUNNER 2049 est dans mon ressenti l'un des meilleurs films de tous les temps, d'une raffinement total; narratif, visuel, auditif et d'une rare poésie.
0 0 Commenter
le 21 février 2018 à 22:16
... un monument que "BLADE RUNNER 2049". Visionné 5 fois et toujours plus de détails à foison; une Merveille.
0 0 Commenter
le 16 novembre 2017 à 01:09
Activités précédentes
Remonter