CommeAuCinema

Sur le fil

une série créée par et avec , , .
(France)
Genre : Policier
Série Créée en 2007
1ère diffusion en France le 28 Septembre 2007
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.7/5(66 notes)
Diffusé sur France 2 à partir du 28 Septembre 2007

Résumé de la série Sur le fil

Un nouveau commissaire prêt à tout pour réussir, une équipe de flics aux méthodes pas toujours réglementaires : un mélange sulfureux. Leur quotidien? Meurtres, interventions musclées, gardes à vue. Seul "Le pianiste", un tueur en série, aussi sadique qu'intelligent, file entre leurs pattes depuis toujours...

Bande annonce

Galerie Photos ( 10 photos )

  • Sur le fil
  • Sur le fil
  • Sur le fil
  • Sur le fil
  • Sur le fil
  • Sur le fil
  • Sur le fil
  • Sur le fil
  • Sur le fil
  • Sur le fil

Les avis sur la série Sur le fil

 

    Notes de Prod.

    Les personnages

    Phiippe Munoz
    Le commandant Philippe Munoz peut se prévaloir de vingt ans de maison, et par conséquence d'expérience. Si Munoz briguait le poste de commissaire c'est à Forge qu'on l'a offert, et Forge a beau espérer que cela ne les "empêchera pas de collaborer intelligement", Munoz reste sur ses gardes.

    Résumés des épisodes, saison 1

    Episode 1 : Galantine de Fourbi
    Le commissaire Forge entre dans ses nouvelles fonctions au moment où le groupe du commandant Munoz s’occupe de la disparition, et probablement du meurtre, d’une jeune femme et de son fils. Leur premier suspect est le frère de celle-ci, que tout l’accable...

    Résumés des épisodes, saison 2

    Episode 1 : Voyeur
    Le service de police a déménagé. L’administration n’ayant pas payé le loyer, ils ont été expulsés ! Ils sont toujours au cœur de Paris mais dans une friche SNCF particulièrement vétuste et inadaptée à leur travail.
    Alors qu’ils sont en pleine installation, le groupe vient de mettre en garde à vue un escroc un peu minable, Lafaille, qui arnaque ses pigeons avec de faux dollars. Vite libéré, Lafaille sort du service sans demander son reste, mais à peine a t-il tourné le coin de la rue, qu’un homme qu’on ne voit pas l’abat froidement d’une balle dans la tête. Un banal règlement de comptes ? Peut-être, sauf qu’on apprend que Lafaille était un " tonton " de Munoz et que, depuis peu, il faisait chanter des clients du Bois de Boulogne grâce à des renseignements donnés par un policier... Munoz est vite soupçonné d’être un ripou et, pourquoi pas, d’avoir tué Lafaille pour le faire taire.

    Entretien avec François Levantal (Philippe Munoz)

    Jusqu’à quel point le commandant Munoz peut-il avancer sur le fil de la loi ?
    Depuis vingt ans, les méthodes peu conventionnelles de Munoz ont fait leurs preuves sur le terrain. Il préfèrera toujours un innocent en prison à un coupable en liberté quoi qu’il en coûte à sa carrière. S’encombrer des procédures n’est pas son genre mais quand il s’agit d’affronter le plus tordu des malfrats, on peut sans problème faire appel à lui. Munoz use des mêmes armes que ses ‘clients’, chantage, brutalité, intimidation. Son mot d’ordre : la fin justifie les moyens.